Climat et environnement: 80 députés de tous bords proposent de renforcer l’enseignement

Assemblée nationale

Le député Matthieu Orphelin à l'Assemblée nationale, le 27 juillet 2017 à Paris © AFP/Archives JACQUES DEMARTHON

80 députés de tous bords, emmenés par les écologistes Delphine Batho et Matthieu Orphelin ainsi que Cédric Villani (LREM), ont déposé jeudi une proposition de loi pour généraliser l’enseignement des enjeux liés à la préservation de l’environnement et aux changements climatiques.

A la veille de nouvelles mobilisations de la jeunesse pour le climat vendredi et samedi, leur texte entend notamment répondre à un appel signé par quelque 80 dirigeants d’établissements supérieurs, et au « manifeste pour un réveil écologique » initié par des étudiants.

La proposition de loi vise ainsi à ce que « l’enseignement supérieur prépare tous les étudiants aux enjeux vitaux du XXIème », en généralisant « l’enseignement des enjeux liés à la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et aux changements climatiques ».

Les parlementaires observent que « les enjeux climat-énergie sont encore peu enseignés, et a fortiori dans la formation post-bac ».

« Le Code de l’éducation, et les autres textes réglementaires concernant les missions de l’enseignement supérieur, ne mentionnent pas la responsabilité des établissements en la matière », déplorent-ils. La proposition de loi de 20 articles entend notamment y remédier.

Parmi les signataires issus des huit groupes politiques représentés à l’Assemblée et des non-inscrits, figurent la présidente de la Commission du développement durable Barbara Pompili (LREM), le patron du PS Olivier Faure, André Chassaigne (PCF), ou encore Erwan Balanant (MoDem), Pierre-Yves Bournazel (UDI et indépendants), François Ruffin (LFI), Sylvia Pinel (Libertés et Territoires) et Nathalie Bassire (apparentée LR).

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Delphine Batho a la vision, de ce qui est important.

    Lorsqu’elle était ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie elle expliquait dans son livre « Insoumise » (éditions Grasset) les graves conséquences pour la santé et l’environnement qui pourraient résulter de l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique sur notre territoire

    Le problème est que ce ne sont pas les députés qui vont enseigner

    Elle peut compter à ce sujet sur l’assistance du monde industriel au travers de Jean François Magnani ancien responsable de la société OILGEAR en ce qui concerne la thermique des fluides ainsi que sur celle de Balendard pour ce qui concerne la thermodynamique. Ces deux techniques sont en effet au cœur de ce qu’il faut savoir pour comprendre les actions que nous allons devoir prendre dans le domaine de la transition énergétique. Une réunion sur ces sujets va se tenir en région parisienne à l’ IESF debut 2020

    • Michel CERF

    C’est très bien .

    • Meryl Pinque

    Est-ce que tout ce beau programme comprend l’éducation au véganisme ?…
    Non, parce que ça passe d’abord par là : adopter une alimentation 100 % végétale et bio.

    • sophie

    Proposition plus que légitime: indispensable!
    Pour info des associations proposent ( ou proposaient ) des mallettes pédagogiques pour les enseignants:
    – One Voice /cirque sans animaux
    – Welfarm/ élevage des poules
    – La Hulotte / faune sauvage et Nature

Pays-Bas : Shell, KLM et d'autres groupes accusés d'avoir soutenu financièrement un climato-sceptique

Lire l'article