L’acteur Javier Bardem appelle à protéger les océans à la tribune de l’ONU

james barden

Séance photos à Times Square pour Javier Bardem, le 19 août 2019 à New York © AFP Don Emmert

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – « Les océans ont besoin de nous »: l’acteur espagnol Javier Bardem a appelé lundi, dans un vibrant plaidoyer au siège des Nations unies, à la signature d’un traité international pour protéger les océans de la planète.

Farouche défenseur de l’environnement, Javier Bardem participe à une campagne de l’organisation écologiste Greenpeace visant la création d’un réseau mondial de sanctuaires marins.

« Nos océans sont au point de rupture et nous en sommes tous en partie responsables », a-t-il déclaré à la tribune de l’ONU, appelant les représentants de l’organisation internationale à agir « ici et maintenant ».

L’Oscar 2008 du meilleur second rôle masculin, pour son interprétation d’un tueur sans pitié dans « No Country for Old Men », a regretté les « nombreux sièges vides » face à lui.

« Les océans appartiennent à tous, mais leur avenir est aujourd’hui entre vos mains », a-t-il insisté avant que ne soit projeté en avant-première le film de son expédition en Antarctique avec Greenpeace l’an dernier.

La star espagnole a d’ailleurs fait plusieurs allusions au 7e art.

« Nous sommes tous des méchants », a dit celui qui endosse régulièrement ce costume au cinéma. Mais dans la vraie vie, « il n’y a pas Dwayne Johnson (héros de films d’action) pour nous sauver ».

Javier Bardem a regretté la décision du président américain Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat: « On ne peut pas vivre dans le déni ».

© AFP

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    Nous n’avons aucun respect pour les océans. Avec un trafic toujours en augmentation, qu’il
    soit commercial, touristique ou militaire, nous ne laissons aucun répit à la faune marine.
    Depuis un siècle nous avons vidé les océans de 80% des réserves halieutiques et le plastique
    est en train de les envahir. Ils sont devenus une poubelle.
    Et nous nous apercevons soudainement, qu’il faut faire quelque chose pour les océans.
    Je crains qu’il ne soit un peu tard !!!

      • Michel CERF

      tout à fait d’accord , je crains aussi qu’il soit un peu tard , on ne réagit que lorsque le mal est fait .

    • Pepin Julien

    Il n’est jamais trop tard!! Et la France a un vrai role à jouer ds la preservation de zones à travers le monde, pas seulement en métropole! Ca doit se jouer au niveau de l’UE mais en mettant la pression via nos votes, on peut y arriver. La dernière élection etaut j’espere Le déclic necessaire de prise conscience. Attendez que nos lyceens et actuels collegiens votent et ca pourrait faire mal au système actuel!!

    • Claude Renaud

    Et si, il est déjà trop tard. Trop tard pour sauver les océans et trop tard pour sauver le climat.
    Quand le mal est fait, c’est TROP TARD.

    • Michel CERF

    La grande majorité des scientifiques estiment qu’il est trop tard , le vote quel qu’il soit ne changera rien , il ne faut pas rêver !

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article