Naissance « exceptionnelle » d’un bébé lémurien à Besançon

Le bébé lémurien grand hapalémur né au zoo de Besançon, dans les bras de sa mère le 1er août 2019 © AFP SEBASTIEN BOZON

Le bébé lémurien grand hapalémur né au zoo de Besançon, dans les bras de sa mère le 1er août 2019 © AFP SEBASTIEN BOZON

Besançon (AFP) – Un bébé lémurien grand hapalémur est né le 2 juillet au parc zoologique de la Citadelle de Besançon (Doubs), une naissance « exceptionnelle » pour cette espèce en danger critique d’extinction, a indiqué jeudi l’établissement.

Agrippé au ventre de sa mère et blotti dans sa fourrure brun-gris, le petit lémurien, dont on ignore encore le sexe, ne la lâchera pas avant l’âge de deux mois. « C’est une très bonne maman, elle est très protectrice et s’en occupe très bien », explique un soigneur à l’AFP.

Il s’agit du premier petit du couple formé par Veloma, 6 ans, et Ivongo, 14 ans.

« C’est un formidable espoir pour cette espèce de lémuriens de Madagascar au bord de l’extinction », souligne Margaux Pizzo, responsable du zoo bisontin. « Il reste seulement 1 000 individus de cette espèce dans la nature et 26 en captivité, dans sept zoo dans le monde », souligne-t-elle.

Le nom du petit lémurien sera « voté » par les visiteurs le 7 septembre prochain, à l’occasion des 10 ans de l’association Helpsimus, dédiée à la sauvegarde du grand hapalémur à Madagascar.

En 2018, le parc zoologique de Besançon a accueilli des naissances chez trois autres espèces de lémuriens de Madagascar menacées d’extinction, dans le cadre des programmes d’élevage européens pour la sauvegarde d’espèces menacées : les varis, les lémurs couronnés et les propithèques couronnés.

© AFP

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article