Incendies en Australie, suivez la situation

Transport aérien : Wargon prête à étudier un système de compensation du CO2

transport

La secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, ici à l'Elysée le 30 avril 2019 © AFP/Archives Ludovic MARIN

Paris (AFP) – La secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, s’est dite prête à étudier un système de compensation des émissions de CO2 du transport aérien, mercredi sur Radio Classique.

« La compensation (…) pourquoi pas? », a dit la secrétaire d’État, à propos des émissions de gaz à effet de serre du transport aérien.

« Compenser, ça veut dire, on pollue d’un côté, et puis on plante des arbres de l’autre », donc « plus de nature, plus de verdure », a-t-elle expliqué. « On ne peut pas tout faire par compensation », mais « ça se regarde », a-t-elle estimé.

« Je suis prête, avec mes collègues (du gouvernement), à travailler avec le secteur de l’aérien, le secteur des agences de voyage (…) pour regarder s’il est possible d’avoir un pacte », a dit Emmanuelle Wargon.

La secrétaire d’État a évoqué d’autres pistes face aux émissions de gaz à effet de serre du transport aérien, dont l’évolution technologique « vers plus de biocarburants; vers des carburants qui polluent moins ».

Une autre possibilité serait de taxer le kérosène, mais elle a récusé cette idée au niveau national : « cette taxe, elle doit être discutée au plan communautaire, il n’est pas possible de la mettre en place uniquement en France ».

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    C’est ce qui s’appelle botter en touche ! Quand on veut pas, on veut pas !
    Bien sûr que si on peut taxer le kérosène au niveau national, c’est une question de volonté.
    C’est trop facile de dire qu’on ne peut pas le faire sans l’Europe.
    Encore un exemple de protection de la classe aisée !!!