Lancement d’un site officiel dédié au loup en France

loup france site officiel

Un loup dans le parc zoologique de Pleugueneuc, le 15 juillet 2015 © AFP/Archives PHILIPPE HUGUEN

Paris (AFP) – Où vit le loup en France ? Est-il protégé? Dangereux? Pour répondre aux questions posées par l’extension du canidé dans l’Hexagone, qui ne se fait pas sans générer des crispations, l’ONCFS a lancé www.loupfrance.fr, un site internet dédié.

« L’enjeu pour nous est de vivre avec cette espèce protégée », a indiqué mercredi Olivier Thibault, directeur général de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) lors d’une conférence de presse.

Le loup, chassé et victime de la réduction de son habitat, avait disparu de France dans les années 1930, avant de faire son retour à partir de 1992 en provenance d’Italie. Depuis, il n’a cessé d’étendre son territoire et sa population est estimée à environ 430 individus. Elle pourrait atteindre le seuil de 500 cet hiver.

Ce retour ne manque pas de créer des tensions et des oppositions, alors que les animaux peuvent s’attaquer aux troupeaux. En 2018, plus de 12.500 animaux victimes du loup ont été répertoriés, donnant droit à une indemnisation pour les éleveurs.

« Il faut réussir à avoir des données objectifs, détaillées » sur la présence du loup, dont « on ne sait pas tout », a poursuivi Olivier Thibault. « Il nous manquait un site de référence », a encore estimé le directeur général de l’ONCFS.

Ce site, www.loupfrance.fr, présente une fiche d’identité du loup, des éléments sur son comportement, sur la réglementation qui entoure cette espèce protégée, ainsi que des cartes sur sa présence sur le territoire, des explications sur la manière dont sa population est suivie par l’ONCFS, une présentation des dispositifs de protection des troupeaux…

La France s’est dotée d’un plan loup sur 2018-2023 qui prévoit d’atteindre 500 loups d’ici à la fin de la période. Des tirs de loups sont autorisés, dans des circonstances très précises. Pour 2019, le plafond a été fixé à 43 loups.

Ce nombre sera réévalué après une nouvelle estimation de la population de loups. « On aura les résultats qui permettent de calculer les effectifs autour de fin mai, début juin », a fait savoir Nolwenn Drouet-Hoguet de l’ONCFS.

© AFP

7 commentaires

Ecrire un commentaire

    • LASFARGUE

    Alors que le seuil de viabilité de 500 loups prévu pour 2023( donc dans 4 ans!!!) n’est pas atteint, le premier chasseur de France a déja prévu de « réguler de manière pragmatique » les 430 loups recensés.
    Tout cela semble hélas logique après la polémique sur la chasse à cour.
    Les divers ministères seraient déja d’accord ( y compris celui de l’écologie….) mais pas l’ONCFS….
    Désolé, mais je ne vois pas l’intérêt d’avoir ouvert un site officiel pour rien sauf à faire croire que les citoyens ont un quelconque pouvoir ( voir pourtant les sondages sur ce thème)
    Là encore les allemands sont hélas bien en avance sur nous mais ils connaissent la démocratie eux!

  • tant qui il aurat des loups il y aura des attaques e pas réve cest un carnivore et toute viande et bonne et il na plus sa place sur le teritoire FRANCAIS . l.urbanisation ou les loups ce n.ai pas compatible donc la solution et simple il y a que les cons qui non pas comprit et ceux a qui sa ne touche pas leurs porte feuille . L;AVENIR VA NOUS LAPPRENDRE

      • Un Homme en Colère

      Pour écrire des idioties pareilles et faire autant de fautes ton QI ne doit pas dépasser ta température anal et pour info en Espagne ils font avec et pleurs mois que nos pauvres petits Français qui s’inquiètent de l’impact économique qu’aura l’arrivé du loup.
      Maintenant question: un loup équivaux à combien de chasseurs? (supprimons la chasse le travail sera mieux fait et sans accident).
      seconde question: ce sont les loups qui nous volent et nous affament ou les représentant de notre gouvernement dans leurs beaux costumes à se faire des repas pour un coût astronomique financé (volé) sur le dos des contribuables sans parler des chauffeurs, avion présidentiel …

      • Un Homme en Colére

      Ils ont tout autant leur place que toi, ils ont le droit de vivre en France et qui plus est le Loup serait un bien meilleur moyen pour réguler le gibier plutôt que nos chasseurs qui je le rappelle tues chaque années par accident alors que les loup à ma connaissance n’en a fait aucune depuis sa réapparition.

    • nicolas ghislaine langeard

    Bonjour
    Les loups s’attaquent aussi aux bovins et sont friands de la viande chevaline.Quand ils arriveront dans la Manche(ce qui arrivera d’ici 3 ou 4 ans) le garde-manger sera rempli et en souhaitant qu’il n’y ait pas de rage…

    • LoveWolf

    Les animaux (comme les loups) ont leur place sur Terre tout comme nous. Ils doivent être protégés tout comme nous.
    Nul n’a le droit de décider d’ôter la vie de quelqu’un d’autre (humain ou animal).
    Celui disant que le loup n’a pas sa place en France, doit lui aussi disparaître du territoire et même de la Terre.
    Honteux d’avoir de tel propos.
    Réfléchissez aux questions suivantes :
    -Qui suis je ?
    -Quoi faire pour le bien de tous et améliorer la vie d’autrui ainsi que la mienne ?
    -Quand le faire ?
    -Comment le faire ?
    Utilisez vos quelques neurones restants ….

    • Marguet

    Pourquoi les chasseurs ont ils tant de droits?

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article