« L’affaire du siècle »: 100 signataires de la pétition climat invités à débattre avec Rugy

affaire du siecle rugy debat

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy à Nantes, le 8 février 2019 © AFP LOIC VENANCE

Paris (AFP) – Les 100 premiers à avoir répondu seront sélectionnés: le ministre de la Transition écologique François de Rugy a lancé vendredi un appel aux signataires de la pétition climat à venir échanger idées et propositions avec lui.

Cet appel n’est « en aucune manière » une réponse aux « carences » du gouvernement en matière climatique, ont immédiatement répondu les quatre ONG à l’origine de la pétition pour une action en justice contre l’Etat, assurant restées « déterminées à déposer leur recours en justice devant le tribunal administratif de Paris au printemps ».

Dans un appel adressé sur Facebook aux plus de 2,1 millions de personnes ayant signé la pétition « l’affaire du siècle », le ministère propose une rencontre à Paris a1D70E9vec François de Rugy « pour un temps d’échange collectif qui serait l’occasion pour vous d’exprimer vos avis, idées, propositions ou initiatives pour en faire plus pour le climat ».

« La proposition vous intéresse? Rendez-vous ici », poursuit le ministère en renvoyant sur une page d’inscription. « Pour des raisons pratiques (…), seules les 100 premières personnes à s’être manifestées pourront y participer. »

Certains internautes se sont montrés sceptiques, ironiques voire franchement critiques. « Jamais vu un dispositif aussi idiot », disait l’un. « Encore de la com' », écrivait un autre.

Mais d’autres ont signalé leur intérêt. « Je suis un peu naïf, mais j’aimerais tant qu’ils changent de politique. Je me suis inscrit. On verra bien. Laissons leur une dernière chance… », a écrit l’un d’entre eux.

Et en fin de journée, 650 personnes s’étaient inscrites, a indiqué le ministère à l’AFP, précisant qu’il allait probablement essayer d’organiser des rencontres lors de déplacements du ministre en régions pour ceux qui ne seraient pas retenus pour Paris.

« On a le sentiment que c’est plus une tentative de récupération de cette mobilisation par le ministère que quelque chose de sérieux », a déclaré à l’AFP le directeur général de Greenpeace France Jean-François Julliard, s’interrogeant sur la « représentativité » de participants sélectionnés pour leur rapidité.

Greenpeace France, la Fondation Nicolas Hulot, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont adressé le 17 décembre une requête préalable au gouvernement, accusant l’Etat de « carence fautive » par son « action défaillante » pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les représentants de l’Etat ont deux mois pour répondre, les ONG planifiant ensuite un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris.

François de Rugy avait proposé de les recevoir. Mais « l’enjeu climatique dépasse largement le périmètre de son ministère et concerne le gouvernement français dans son ensemble. Or à ce jour, aucune réponse ne nous a été adressée par vos services », ont-elles regretté vendredi dans une lettre ouverte au Premier ministre.

« Si une rencontre devait avoir lieu entre nos 4 organisations et le gouvernement pour lui présenter le recours soutenu par deux millions de personnes, les carences qui y sont pointées, et les politiques publiques qui permettront d’y remédier, elle doit avoir lieu avec vous », lancent-elles à Edouard Philippe, réclamant une « révolution climatique immédiate ».

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Je ne ferais donc pas partie des 100 premiers élus qui auront la chance de discuter avec notre ministre de la transition écologique.

    Je souhaiterais toutefois porter alors connaissance le texte qui suit

    Le fichier sur la Solar Water Economy voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm
    qui propose une solution au problème mondial de l’énergie est perfectible. Perfectible en ce sens qu’il aurait dû dans sa synthèse comparer 3 chiffres importants

    1) Celui d’un effet de serre qui serait actuellement proche de 3 watts/m2 d’après le duo CNRS-GIEC. Voir
    http://www.infoenergie.eu/effet-serre.htm

    Un chiffre qui correspond bien en terme de puissance et compte tenu de la surface de la terre à un million de centrales nucléaires de 1500 megawatts. Soit en termes d’energie et vu qu’une année c’est 8760h et que méga c’est 10 puissance 6

    1 000 000 x 1500 000 x 8760 kWh

    2) Celui de la consommation annuelle d’Homo sapiens en énergie fossile cumulée charbon, pétrole, et gaz qui est actuellement de 13 Gtep/an ou vu que Giga c’est
    10 puissance 9
    13 000 000 000 x 11500 kWh

    ( Chiffre actuellement en constante augmentation)

    3) Et enfin le 3eme chiffre, celui de nos réserves mondiales en energies fossiles sur terre de
    7 950 000 000 000 000 kWh

    (Elles seraient selon l’OCDE de 3000 milliards de barils de pétrole + 2000 milliards de barils d’équivalent pétrole en gaz. Soit un total 5000 milliards de barils de pétrole. Vu qu’un baril c’est 159 litres et que la combustion de 1 litre de pétrole c’est sensiblement 10 kWh nous avons sur terre une réserve d’énergie fossile en réserve de
    5 000 x 159 x 10 = 7 950 000 milliards de kWh ou, vu que 1 tep correspond à 11 500 kWh,
    690 milliards de tep ou 690 Gtep)

    Il faut bien sûre faire attention au nombres de zéro surtout lorsque l’on fait les calculs avec son téléphone portable mais sauf erreur de ma part

    Au rythme actuel de notre consommation nos réserves d’énergie fossile seront epuisées dans
    7 950 000 000 000 000/
    13 000 000 000 x 11500
    53 ans et dans la pratique plus rapidement vu l’accroissement de notre consommation prévue par l’OCDE

    L’effet de serre c’est-à-dire l’énergie retenue sur terre 83 fois plus important que la chaleur dissipée par la combustion des produits fossiles

    1 000 000 x 1500 000 x 8760 /
    13 000 000 000 x 11500
    soit 87 fois plus important

    A partir de ces chiffres et sauf erreur de 10 le climato réaliste que je suis estime qu’il y a bien lieu de s’inquiéter et d’AGIR

    Balendard février 2019

  • Je ne ferais donc pas partie des 100 premiers élus qui auront la chance de discuter avec notre ministre de la transition écologique.

    Je souhaiterais toutefois porter à leur connaissance le texte qui suit

    Le fichier sur la Solar Water Economy voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm
    qui propose une solution au problème mondial de l’énergie est perfectible. Perfectible en ce sens qu’il aurait dû dans sa synthèse comparer 3 chiffres importants

    1) Celui d’un effet de serre qui serait actuellement proche de 3 watts/m2 d’après le duo CNRS-GIEC. Voir
    http://www.infoenergie.eu/effet-serre.htm

    Un chiffre qui correspond bien en terme de puissance et compte tenu de la surface de la terre à un million de centrales nucléaires de 1500 megawatts. Soit en termes d’energie et vu qu’une année c’est 8760h et que méga c’est 10 puissance 6

    1 000 000 x 1500 000 x 8760 kWh

    2) Celui de la consommation annuelle d’Homo sapiens en énergie fossile cumulée charbon, pétrole, et gaz qui est actuellement de 13 Gtep/an ou vu que Giga c’est
    10 puissance 9
    13 000 000 000 x 11500 kWh

    ( Chiffre actuellement en constante augmentation)

    3) Et enfin le 3eme chiffre, celui de nos réserves mondiales en energies fossiles sur terre de
    7 950 000 000 000 000 kWh

    (Elles seraient selon l’OCDE de 3000 milliards de barils de pétrole + 2000 milliards de barils d’équivalent pétrole en gaz. Soit un total 5000 milliards de barils de pétrole. Vu qu’un baril c’est 159 litres et que la combustion de 1 litre de pétrole c’est sensiblement 10 kWh nous avons sur terre une réserve d’énergie fossile en réserve de
    5 000 x 159 x 10 = 7 950 000 milliards de kWh ou, vu que 1 tep correspond à 11 500 kWh,
    690 milliards de tep ou 690 Gtep)

    Il faut bien sûre faire attention au nombres de zéro surtout lorsque l’on fait les calculs avec son téléphone portable mais sauf erreur de ma part

    Au rythme actuel de notre consommation nos réserves d’énergie fossile seront epuisées dans
    7 950 000 000 000 000/
    13 000 000 000 x 11500
    53 ans et dans la pratique plus rapidement vu l’accroissement de notre consommation prévue par l’OCDE

    L’effet de serre c’est-à-dire l’énergie retenue sur terre 83 fois plus important que la chaleur dissipée par la combustion des produits fossiles

    1 000 000 x 1500 000 x 8760 /
    13 000 000 000 x 11500
    soit 87 fois plus important

    A partir de ces chiffres et sauf erreur de 10 le climato réaliste que je suis estime qu’il y a bien lieu de s’inquiéter et d’AGIR

    Balendard février 2019

Canada : record absolu de température en mai à Montréal

Lire l'article