Sortie du glyphosate : « pn n’y arrivera pas » à 100 % en trois ans, selon Macron

sortie du glyphosate macron 3 ans

Emmanuel Macron participe à un débat-citoyen à Bourg-de-Péage près de Valence le 24 janvier 2019 © POOL/AFP EMMANUEL FOUDROT

Bourg-de-Péage (France) (AFP) – Le président Emmanuel Macron a déclaré jeudi que la France ne parviendrait pas à se passer « à 100% » du glyphosate dans les trois ans comme il s’y est engagé, interrogé lors d’un débat-citoyen à Bourg-de-Péage (Drôme).

« Je sais qu’il y en a qui voudraient qu’on interdise tout du jour au lendemain. Je vous dis : un, pas faisable et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans on ne fera pas 100%, on n’y arrivera, je pense, pas », a-t-il déclaré, encourageant les « productions alternatives » pour ne plus utiliser cet herbicide.

« Et de l’autre côté, il y en a qui ne voulaient pas bouger du tout. On a réussi à faire bouger beaucoup de gens », a-t-il ajouté.

Il a rappelé qu’un « contrat de confiance » allait être signé. « On va évaluer et on va aider ceux qui bougent », a-t-il assuré.

Le débat sur la potentielle dangerosité du glyphosate a été relancé récemment par l’annulation en justice d’une autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360, herbicide à base de glyphosate.

« Il a été montré qu’il y a des doutes. Il n’y aucun rapport indépendant ou pas indépendant qui a montré que c’était mortel », a affirmé Emmanuel Macron. Mais « à partir du moment ou je pense que c’est pas bon, j’ai envie qu’on s’en sépare ».

« Il y a des secteurs où il y a des alternatives. Il faut au maximum avoir des alternatives non chimiques et en s’organisant autrement », a-t-il plaidé.

En novembre 2017, l’Union européenne avait renouvelé son homologation pour cinq ans, mais Emmanuel Macron s’est engagé à le bannir en France d’ici à 2021.

« L’Europe voulait nous remettre 15 ans d’autorisation. C’est parce que la France s’est battue qu’on a obtenu cinq ans » pour sortir du glyphosate dans l’UE, a-t-il souligné.

Les défenseurs de l’environnement ont critiqué le gouvernement pour avoir refusé d’inscrire dans la loi l’interdiction de ce pesticide.

Quelque 8.800 tonnes de glyphosate ont été vendues en France en 2017.

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Martial

    c’est triste seul le rendement et le profit compte au détriment de notre santé et de celle de nos enfant nés dans une génération pesticide bayer et monsanto sont vraiment très influent

  • Erreur dans le titre :
    On n’y arrivera pas » à 100 % en trois ans, selon Macron….
    Ne faut-il pas interpréter : « On n’a pas envie d’y arriver à 100 % en trois ans » , selon Macron.

    Certaines politiques sont passées de force. … mais si l’envie n’est pas là, on fait durer la chose.
    Une conversion de l’agriculture ne sera pas possible sans décisions fortes.
    On a bien réussi à taxer les vieux … en passant la loi et point final … mais les vieux ne sont pas une menace pour macron et sa clique…

    • Olivier agriculteur

    Le glyphosate est une molécule utile à l agriculture notamment pour la technique d agriculture de conservation des sols.
    En France le glyphosate est utilisé uniquement en intercultures donc pas sur des plantes consommées. Il n a aucune persistance d action dans le sol. Son utilisation permet de réduire l utilisation des herbicides persistant sur les cultures consommées. Sur le bidon la toxicologie du produit est extrêmement faible.

    • Jean-Guy Vourc'h

    La prochaine fois qu’il reparlera du sujet, attendons à entendre de la bouche du Président de la République « C’est le cœur serré que je vous demande d’arrêter le combat … », comme Pétain l’a dit le 17 juin 1940, jour où mon père a décidé de partir en Angleterre pour continuer ce combat.

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article