Climat: 1,5 million de soutiens à un recours contre l’Etat français, un record

climat petition

Une femme tient une pancarte lors d'une marche pour la défense de l'environnement, le 8 décembre 23018 à Paris © AFP/Archives JACQUES DEMARTHON

Paris (AFP) – La pétition en ligne pour soutenir un recours en justice contre l’Etat français pour inaction climatique, lancée par quatre ONG, avait recueilli dimanche matin plus de 1,5 million de signatures, du jamais vu en France.

Le texte, disponible sur le site laffairedusiecle.net, frôlait dimanche vers 9h les 1,52 million de soutiens et vise 2 millions. Ces signatures ont été recueillies en cinq jours, puisque l’initiative de Greenpeace, Oxfam, la Fondation pour la nature et l’Homme (FNH) et l’association Notre affaire à tous a été rendue publique lundi.

En 2016, une pétition en ligne contre un projet de loi de réforme du droit du travail avait dépassé le cap d’un million de signatures en deux semaines.

« Aucun d’entre nous ne s’attendait à un tel succès et aussi rapidement », a reconnu la directrice d’Oxfam France, Cécile Duflot, auprès de l’AFP. Cette mobilisation montre que « les questions liées au réchauffement climatique et à la biodiversité sont au centre des préoccupations » des citoyens, se félicite la présidente de la FNH, Audrey Pulvar.

Les ONG ont adressé lundi une requête préalable au gouvernement, qui a deux mois pour répondre. Les ONG prévoient dans un second temps, en mars probablement, d’introduire un recours juridique devant le tribunal administratif de Paris, une première à l’échelle française.

Les citoyens « ont envie de passer à l’action, cela nous renforce dans l’espoir que le gouvernement ne reste pas sans réponse », indique Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France.

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a invité les ONG à participer au grand débat national promis à la suite du mouvement des « gilets jaunes », mais pour les associations, le temps n’est plus au débat mais à l’action.

Face aux dérèglements climatiques, les recours en justice se multiplient dans le monde contre l’insuffisance des mesures prises.

Aux Pays-Bas, un tribunal, saisi par l’ONG Urgenda au nom de 900 citoyens, a ordonné en 2015 à l’État de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 25% d’ici à 2020. Le jugement a été confirmé en octobre.

En France, l’annonce des associations est tombée au lendemain d’une conférence climat de l’ONU (COP24) qui a déçu par l’incapacité des pays à renforcer leur action.

Les plaignants soulignent que la France, dont les émissions de GES sont reparties à la hausse en 2015, ne respecte notamment pas ses objectifs de court terme.

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • dany

    La France en fera-t-elle suffisamment ?
    quelle est la part de la France au niveau mondial …
    si la France fait des efforts, ce sera moins qu’une goutte d’eau dans la mer.
    Il faut attaquer les puissances mondiales comme la France l’a été.
    Mais oui, la France doit faire des efforts considérables. il n’y a pas d’excuses.
    On vend des avions de guerre et des armes de destruction on achète des milliers de tonnes d’huile de palme pour du chiotecarburant…. Bref, une vraie misère morale. Il faut bien que qq’1 montre l » exemple, alors pourquoi ne serai-ce pas Nous. ?

  • Félicitations ! Une majorité de politiques, de gouvernements, d’administrations, de sociétés, permettent la dévastation de notre Biosphère ! Contraire à la plupart des Constitutions des pays !
    ? En Sciences de la Terre, les limites sont franchies depuis des décennies !
    ? Infos : https://planethumus.com
    Et https://agrihumus.com ?
    Voir notre chaîne vidéo et diaporama : ?
    https://lnkd.in/dzGMyrk

    Recherche suisse PNR68 : https://lnkd.in/g9YBH2j

    Initiative internationale 4 pour 1000 carbone : https://www.4p1000.org/fr

    • Wibart

    Dans ce cas, chacun doit aussi faire l’effort de changer sa poubelle diesel pour une véritable hybride ou une électrique rechargée par le solaire comme aux Usa, changer sa chaudière fioul par une pompe à chaleur, ne plus utiliser les pesticides, Chaque français a un rôle à jouer personnellement.

    • Claude Renaud

    C’est le syndrome du Colibri qui a voulu éteindre l’incendie de sa forêt. Bien sûr, il n’a pas réussi, mais
    le soir, quand il est rentré dans son nid, il a dit : moi, j’ai fait ma part.
    Donc, a chacun de faire sa part. A l’échelle de la Planète, l’action d’un individu ou même de la France,
    ne représente pas grand chose.
    C’est une question de morale, d’éthique et de conscience écologique.
    Si nous nous y mettons tous, nous ferons bouger les politiques, ce qui ne sera déjà pas si mal.

  • Il faut du temps pour faire les choses. Le Lutin thermique que je suis souhaiterait que la justice ne s’en mêle pas.
    Ce qu’il faudrait faire maintenant sans attendre est résumé dans les deux fichiers ci-dessous

    http://www.infoenergie.eu/effet-serre.htm

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm

  • j’ai mis quelques lien vers mon site http://www.infoenergie.eu qui parle du réchauffement climatique
    Cela n’est pas passé…

    Voir ce qui suit à propos du réchauffement climatique:

    AVANT la « Solar Water Economy »
    – Avec une chaudière utilisant la combustion des produits fossiles toute la chaleur produite par la chaufferie pour chauffer l’habitat réchauffe l’environnement
    – Avec les moteurs à explosion utilisant l’essence ou le gasoil les 2/3 de l’énergie consommée est perdue en chaleur. Seul le 1/3 restant est de l’énergie mécanique qui sert à satisfaire le besoin.
    Ces 2 dispositifs rejettent des gaz brulés en polluant l’air de nos cités
    – Avec les centrales nucléaire utilisant l’uranium comme combustible les 2/3 de l’énergie thermique générée par le réacteur* est également perdue en chaleur, seul le 1/3 restant est de l’énergie électrique qui sert à satisfaire le besoin.

    AVEC la « Solar Water Economy »
    – Lorsque l’on chauffe l’habitat avec une pompe à chaleur à compresseur ayant un COP de 5, seulement le 1/5 de la chaleur produite réchauffe l’environnement, les 4/5 restant le refroidisse.
    – Avec un moteur électrique la totalité de l’énergie électrique consommée est convertie en énergie mécanique sans formation de chaleur.
    Ces 2 dispositifs assurent leur fonction sans rejet polluant.
    – Les centrales voltaïques ne nécessitant pas de combustible et produisant de l’électricité sans réchauffer notre environnement.

    Quiconque à assimilé ce qui précède devrait comprendre l’utilité des deux « Solar Water Economy » pour solutionner nos transitions énergétique et écologique.
    Ceci particulièrement si la première, celle de l’enthalpie, échange l’énergie thermique sur l‘eau. Cela dit Paris ne c’est pas fait en un jour et il est plus que probable que les systèmes hybrides vont prendre place dans un premier temps autant pour les moteurs de nos véhicules que pour les chaufferies de nos habitations.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article