Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Rade de Brest : un maire restreint la baignade à cause d’un dauphin en rut

brest

La commune de Landevennec, dans le Finistère, a restreint la baignade sur ses plages en raison de la présence d'un "dauphin solitaire" en rut pouvant représenter un "risque" pour les baigneurs et les plongeurs, selon un arrêté pris par le maire © AFP/Archives FRED TANNEAU

Rennes (AFP) – La commune de Landevennec, dans le Finistère, a restreint la baignade sur ses plages en raison de la présence d’un « dauphin solitaire » en rut pouvant représenter un « risque » pour les baigneurs et les plongeurs, selon un arrêté pris par le maire.

Au vu de « la présence exceptionnelle d’un dauphin solitaire dans le secteur de Port-Maria », des « risques qui en découlent » et de « l’avis des spécialistes des mammifères marins » recueillis auprès du parc Océanopolis de Brest, « la baignade et la plongée sont interdites sur le littoral de la commune (…) dès que la présence du dauphin est avérée », écrit le maire Roger Lars dans un arrêté pris le 20 août, consulté dimanche par l’AFP.

« De même, l’approche volontaire à moins de 50 mètres du dauphin est interdite », précise ce texte, l’interdiction ne concernant pas « les personnes accréditées par le Ministère de l’Environnement au titre du suivi des mammifères marins ».

Selon plusieurs médias, dont Ouest France et Le Télégramme, ce dauphin solitaire de trois mètres s’est établi depuis plusieurs mois dans la rade de Brest, entre plusieurs communes dont Plougastel-Daoulas, Logonna-Daoulas et Landevennec. S’approchant des côtes et recherchant le contact avec les humains, il faisait au départ le bonheur des baigneurs qui l’ont surnommé « Zafar ». Mais aujourd’hui en rut, il se frotte d’un peu trop près aux embarcations et baigneurs, inquiétant le maire.

« J’ai pris cet arrêté pour préserver la sécurité des personnes (…) Plusieurs baigneurs ont eu très peur. Il a même soulevé une baigneuse jeudi dernier avec son nez », a expliqué Roger Lars à Ouest France mercredi.

« Sans vouloir faire mal, un coup de la nageoire caudale peut faire beaucoup de dégâts », a également indiqué au Télégramme Sami Hassani, spécialiste des mammifères marins à Océanopolis.

Mais un avocat au barreau de Quimper, Erwan Le Cornec, souhaite « déposer un recours devant le tribunal administratif de Rennes » contre cet arrêté « excessif », a-t-il indiqué dimanche à l’AFP.

« Combien y a-t-il eu d’accidents avec un dauphin en Finistère depuis que les deux espèces (dauphin et humain, ndlr) cohabitent? Aucun », a-t-il écrit dans un communiqué, jugeant qu’avec « un tel arrêté, le maire veut faire passer un dauphin pour une bête presque féroce, totalement imprévisible, susceptible de noyer les gens » et « va transformer l’approche légitimement positive que les gens ont des dauphins en une peur de ces animaux intelligents ».

Selon Me Le Cornec, « à ce régime-là, à l’approche par un piéton d’un chien même tenu en laisse, tous les maires du Finistère et même de France devraient prendre un arrêté interdisant la circulation piétonne en ville… »

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • marie

    Libérons tous les dauphins prisonniers dans les delphinariums et autres endroits où ils sont captifs et il trouvera son âme soeur. N’oublions pas que nous empruntons leur territoire pour nos loisirs ou activités commerciales et militaires. La mer est au peuple marin nous devons tant aux mers et océans. Notamment LA VIE.Certains mamifères terrestres n’ont plus de place sur la terre ferme à cause de nous . Les humains s’approprient TOUT .