Loi agriculture: « c’est le lobby de la malbouffe qui a gagné », selon Yannick Jadot


Le député européen EELV Yannick Jadot, le 1er juillet 2017 © AFP/Archives JACQUES DEMARTHON

Paris (AFP) – Le député européen EELV Yannick Jadot a dénoncé lundi une victoire des lobbies sur le projet de loi agriculture et alimentation, en discussion à l’Assemblée nationale, qualifiant le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert de « prince des lobbies ».

« Il est très clair que, sur ces questions d’agriculture, de santé, de l’alimentation, c’est le lobby de l’agrochimie, c’est le lobby de l’élevage concentrationnaire, c’est le lobby de la malbouffe qui a gagné. C’est lui qui tire les ficelles de ce gouvernement avec le pantin Stéphane Travert qui est aux manettes », a déclaré Yannick Jadot sur LCP.

« La semaine dernière, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, attaquait les écologistes en parlant des petits marquis de l’écologie. Mais c’est vraiment le prince des lobbies, ce ministre! », a-t-il lancé.

« Attention, je ne me focalise pas sur Stéphane Travert, il est ce prince des lobbies, tant pis pour lui, tant pis pour les Français. Mais il y en a un qui prend les décisions, c’est Emmanuel Macron », a-t-il poursuivi.

Pour l’eurodéputé écologiste, « dans ce débat, Emmanuel Macron a très clairement tranché entre Stéphane Travert et Nicolas Hulot, il a très clairement tranché entre notre santé, l’environnement et le pire de l’agriculture ». Le ministre de la Transition écologique est aujourd’hui « caution d’un gouvernement qui fait le pire », a-t-il déploré, fustigeant « un bilan de renoncement ».

M. Jadot a notamment pointé « un terrible échec » sur la question d’une sortie du glyphosate dans un délai de trois ans. « C’est un renoncement de ce gouvernement puisque c’était une promesse d’Emmanuel Macron et on voit, tout au long de ce débat sur l’agriculture et l’alimentation, le pire s’exprimer, le pire être voté », a-t-il dit, dénonçant par ailleurs « sur la question de la souffrance animale, une insensibilité complète du gouvernement et de sa majorité à l’Assemblée ».

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude COURTY

    « Malbouffe » ou « Doggy bag », tel est le genre de choix que nous laisse un avenir sans remise en cause résolue de la surpopulation humaine.

  • Que de fléaux :
    – La corruption,
    – La complaisance,
    – Le copinage,
    – la désinformation faite par les lobby.
    —-> des élus politiques.

    • Marcadet

    C’est encore une fois le système de la richesse des uns par l’appauvrissement des autres qui est mis en place.
    Ces lobbyistes sont des assassins et leurs valets sont leurs complices.
    Quant à eux, leur nourriture est bien évidemment totalement bio et à base de produits très naturels que certains grands chefs achètent à des producteurs sélectionnés pour cultiver sans chimie…! Un comble…
    Tout cela rémunéré avec l’argent de leur business chimique.
    Planète en danger de mort à cause du système monétaire. La soif de milliards de dollars qui s’installe partout dans le monde n’est pas rassurante. Tous ces futurs riches, admirateurs des plus fortunés, devraient comprendre que s’il y a richesse, il y a forcément destruction de la planète par son exploitation. Pétrole, minéraux, etc….
    Ils s’enrichissent par Elle et nous empoisonnent par le consumérisme mis en place. Ils nous disent que c’est cela le modernisme. Grossière erreur, nous ne laisserons que des déchets aux générations futures.
    Actuellement, nous avons épuisé tout ce qui est renouvelable. Honte à ces destructeurs qui prétendent faire de l’humanitaire en contre-partie…..!!

    • Zygomar

    Jadot lui est le prince des « groupes de pression » (le gros mot de « lobbyist » étant le terme péjoratif réserve à ceux qui ne pense pas comme Jados et ses affides) groupes de pression obscurbanistes bornes et incompévents dans les domaines dans lesquelson ils pérorent à perte de vue en rabachant leur catéchisme qui ne repose sur rien d’autre que leurs idées toutes faites éculées.

Virus de la tomate: risque important de propagation par les jardiniers du dimanche (Anses)

Lire l'article