Ressources de la planète: la France va vivre à crédit dès samedi

france credit

Si l'humanité vivait comme les Français, elle aurait consommé dès samedi toutes les ressources que la planète peut renouveler en un an, a annoncé WWF, appelant à "inverser la tendance" alors que cette journée arrive plus tôt chaque année depuis 2014 © AFP/Archives WOJTEK RADWANSKI

Paris (AFP) – Si l’humanité vivait comme les Français, elle aurait consommé dès samedi toutes les ressources que la planète peut renouveler en un an, a annoncé WWF, appelant à « inverser la tendance » alors que cette journée arrive plus tôt chaque année depuis 2014.

Empreinte carbone, ressources consommées pour la pêche, l’élevage, l’agriculture, la construction et l’utilisation de l’eau: chaque année, l’ONG Global Footprint Network calcule le « jour du dépassement » pour le monde — le 2 août en 2017–, avec une déclinaison par pays.

Selon ses calculs pour 2018, ce jour du dépassement tombera le 5 mai pour la France.

C’est la première fois que WWF décide de communiquer en amont et séparément pour la France « pour envoyer un signal fort à un moment politique clef où plusieurs lois et décisions sont attendues dans les domaines de l’alimentation, des mobilités, de l’énergie, de la biodiversité ou encore de la lutte contre la déforestation importée ».

Selon les calculs –refaits chaque année avec des statistiques mises à jour–, le jour du dépassement français arrive toujours plus tôt depuis quatre ans (du 10 mai en 2014 au 5 mai en 2018), alors qu’après le record de 2008 (25 avril) il y avait eu une amélioration pendant plusieurs années marquées par la crise économique mondiale.

C’est un « signe que la transition écologique n’est pas assez ambitieuse », estime WWF, pointant notamment du doigt l’augmentation de la consommation de carburants pour les transports, liée à la baisse des prix du pétrôle.

« Ce serait assez incohérent de prétendre vouloir incarner (…) un leadership climatique mondial et de ne pas en tirer les conséquences chez soi, de ne pas tout faire pour avoir un plan de désendettement écologique », a insisté le directeur général de WWF France Pascal Canfin lors d’un point presse.

Global Footprint a calculé ce jour du dépassement pour la France jusqu’en 1961, où il tombait seulement le 30 septembre.

Si l’humanité vivait comme les Français — dont les deux-tiers de l’empreinte écologique sont liés à l’alimentation, aux déplacements et à l’énergie pour le logement–, elle aurait ainsi aujourd’hui « besoin de l’équivalent de 2,9 planètes Terre pour subvenir à ses besoins », selon l’ONG. La moyenne mondiale se situe autour de 1,7 Terre.

Comparé à d’autres pays, la France se trouve au niveau de l’Allemagne ou du Royaume-Uni, où le jour du dépassement tombe aussi début mai. Au Qatar, il tombe dès février et aux Etats-Unis en mars.

Si on se concentre uniquement sur la France, les habitants demandent « 1,8 fois plus à la nature » que ce que les écosystèmes du territoire sont en mesure de lui fournir, se servant alors des ressources naturelles des autres pays et des générations futures, explique WWF.

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

  • OUI
    Compte tenu des accords de Paris sur le climat, la France ne va pas avoir d’autre choix que celui de montrer aux autres pays du monde l’exemple ce qu’il faut faire pour diminuer l’empreinte écologique de l’homme sur la planète. Voir le fichier ci-dessous qui explique ce qui pourrait être fait dans ce sens

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/batiactu-echanges.pdf

    Balendard mai 2018

    • Claude Courty

    Il ne s’agit nullement de crédit – ce qui signifierait que nous pourrions rembourser la Terre de nos excès et prédations en tous genres – Nous consommons purement simplement la part de ses ressources qui manquera prochainement à nos enfants.

    Les problèmes qui se posent sont avant tout d’ordre démographique et de portée planétaire, s’agissant de partager la misère d’une population mondiale surnuméraire, par rapport aux capacités et à la dégradation de son habitat.

    Tant que rien de sera fait pour réguler massivement la population mondiale – par la simple dénatalité, que l’éthique se rassure – et par là-même ses besoins et la pollution, tant matérielle que psychique, qui en résulte, la situation de l’humanité entière ne pourra qu’empirer.

    Lire « Précis de pyramidologie sociale ».

      • Geneviève GRINBERG

      Tout à fait d’accord. Les allocations familiales devraient être limitées à la première naisance…

  • Je réponds à Mr Courty
    OUI vous avez raison : les conséquences de la croissance démographique sont connus depuis 2006. Voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/LCU_fichiers/LT-croissance.pdf

    Ce que l’on pourrait aussi aborder c’est la pyramidologie du mille-feuille français. Voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/energie-sans-riviere/PREH.htm

    Pour ménager nos écosystèmes et afin de rendre notre vie sur terre acceptable pendant encore quelques siècles j’espère pour vos enfants que vous lirez mon message précédent

    • dambrine

    Bonjour,

    Ce n’est pas aujourd’hui que la France a consommé ses ressources naturelles (cela c’est au mois de juillet). Aujourd’hui c’est le premier jour où la France vit à crédit, qu’elle enprunte pour consommer non seulement des ressources mais aussi des importations inutiles de pays comme la Chine alors que cela pourrait être acheter français, certes un peu plus cher mais qui procureraient du boulot ici.
    Il y a aussi beaucoup à remettre en question comme les avantages soient disants acquis. Aujourd’hui la France et certains français rèvent toujours. Dans un monde ultra concurentiel, il n’y plus d’avantage acquis (regarder l’agriculture et l’industrie françaises, modèles du genre et qui sont aujourd’hui le tiers ou la moitié de leur force d’antant. LA contribution de l’Agriculture à la réduction du déficit français a été divisée par trois en 20 ans et nous importons de plus en plus de produits venant de chine ( 20% du chène français est exporté vers des scieries chinoises et il revient avec de la valeur ajoutée en meubles conforama ou but). Alors achetons un peu plus cher du meuble français et créons des emplois en France au lieu d’externaliser vers des pays à coûts moins élevés comme les pays asiatiques et notre balance commerciale baissera et ainsi notre dette baissera aussi et nous commencerons à rembourser non le 5 mai mai en juin puis juillet puis août etc.

      • Claude Courty

      Non seulement la France, mais l’humanité entière vit largement au-dessus de ses moyens, en finançant sa conso et son développement à crédit. Mais c’est une grave erreur de tenir le même raisonnement vis à vis de la planète, comme si nous devions un jour lui rembourser ce que nous lui « emprunterions ». Il ne s’agit pas à son égard d’emprunt ou de crédit, mais d’excès d’une prédation irréversible, ce qui revient à dire que de plus en plus tôt chaque année, nous consommons une partie de ce que nous devrions normalement laisser à nos descendants.
      Et la question est avant tout d’ordre démographique, en rapport avec une population excédentaire depuis longtemps et qui n’en continue pas moins d’augmenter, quotidiennement, de 280 000 prédateurs humains, soit près de 100 millions par an.
      Lire « Précis de pyramidologie sociale ».

Après des années de captivité, deux bélugas redécouvrent la liberté en Islande

Lire l'article