La Suède inaugure une route électrifiée « unique au monde »

route electrique

Un camion électrique circule sur une route électrifiée dotée d'un rail à conduction à l'aéroport d'Arlanda, au nord de Stockholm le 11 avril 2018. © AFP Jonathan NACKSTRAND

Stockholm (Suède) (AFP) – La Suède a inauguré mercredi une route électrifiée dotée d’un rail à conduction, la « première au monde » selon ses promoteurs, qui permet de recharger la batterie du véhicule en mouvement.

Long de deux kilomètres, ce tronçon test baptisé « eRoadArlanda » se situe sur une voie du réseau secondaire reliant un terminal fret de l’aéroport international de Stockholm Arlanda et un centre de logistique.

L’énergie est transférée grâce à un bras amovible situé sous le véhicule qui s’abaisse et entre en contact avec le rail situé au milieu de la voie de circulation.

En cas d’accident ou de dépassement, le contact entre le détecteur et le rail se lève automatiquement.

Dans un premier temps, seuls des camions tout électrique des services postaux de PostNord seront équipés pour utiliser l' »eRoadArlanda ».

La plupart des essais de ce genre utilisent la technologie de l’électricité par induction, de manière électromagnétique. L’électricité « aspirée » est ensuite utilisée pour propulser le véhicule ou pour être stockée dans des batteries.

D’ici à 2030, la Suède ambitionne « d’être l’un des premiers pays développés sans énergies fossiles » dans les transports, a indiqué à l’AFP le ministre suédois des Infrastructures.

« Tout le monde se rend compte que nous sommes dans une situation où le changement climatique impose de nouvelles exigences pour nos politiques et notre développement, [ce projet] est une façon de trouver des solutions », a ajouté Tomas Eneroth.

Les transports routiers représentent actuellement plus de 30% des émissions de CO2 en Suède, selon les chiffres officiels.

Le Français Alstom, avec l’Agence suédoise de l’énergie et Volvo Group, teste de son côté à Göteborg (sud-ouest) un autre système d’alimentation électrique par le sol, initialement développé pour les tramways.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Pendant ce temps-là, dans d’autres pays, on songe à utiliser le mouvement des roues quand elles tombent dans des nids de poule pour le convertir en électricité.

Le navire turc en Méditerranée, au cœur de tensions avec la Grèce, est rentré au port

Lire l'article