Un expert du trafic d’ivoire tué à son domicile au Kenya

expert

Esmond Martin, expert du trafic de l'ivoire, lors d'une conférence de presse le 5 mai 2008 à Washington. © AFP/Archives TIM SLOAN

Nairobi (AFP) – Un expert de réputation mondiale sur le trafic d’ivoire, qui a écrit de nombreux rapports contribuant à la lutte contre le braconnage des éléphants, a été tué à son domicile au Kenya, a annoncé lundi la police.

Esmond Martin, 75 ans, est décédé après avoir été poignardé dimanche soir dans sa maison de Karen, une banlieue chic de Nairobi.

« La police a été appelée parce qu’il y avait une activité inhabituelle à sa maison de Karen, mais quand elle est arrivée elle n’a rien trouvé parce que la maison était fermée. On a retrouvé plus tard son corps avec des blessures à l’arme blanche et nous essayons d’établir qui l’a tué et pourquoi », a déclaré le chef de la police de Nairobi, Japheth Koome.

« Une enquête a été ouverte, mais aucun suspect n’a été arrêté jusqu’ici », a-t-il ajouté.

M. Martin, un citoyen américain qui vivait depuis des décennies au Kenya, concentrait son attention sur la partie demande du commerce illégal d’ivoire, étudiant en particulier le marché asiatique, en Chine, à Hong Kong, au Vietnam et au Laos notamment.

Ses enquêtes ont contribué à la décision l’an passé de la Chine de fermer son marché légal de l’ivoire, selon Paula Kahumbu, la directrice de Wildlife Direct, une organisation de protection des animaux.

« Il était l’une des personnes les plus importantes s’efforçant de faire la lumière sur le commerce d’ivoire, en s’attaquant aux trafiquants eux-mêmes », a-t-elle déclaré.

Le braconnage aurait coûté la vie à 110.000 éléphants sur la décennie écoulée, des organisations criminelles transnationales ayant pris en main le trafic d’ivoire.

Les chiffres les plus récents, pour 2016, montrent que le commerce illégal d’ivoire continue à être florissant, avec un nombre record de saisies malgré un déclin du braconnage.

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Meryl Pinque

    Encore un héros méconnu… assassiné parce qu’il s’est élevé contre la barbarie.
    Les médias nous vendent à longueur de temps de faux héros, des « people » sans combat ni courage n’ayant pour seul mérite (!) que celui d’être célèbre.
    Une société qui n’honore pas ses véritables héros est une société qui ne vaut rien.

  • RIP ! Que son corps repose en paix ! Nous allons toujours continuer dans la lutte contre le trafic illégal d’ivoire, l’un des facteurs clés de la criminalité sur la faune !
    Moral moral moral !!!

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article