ND-des-Landes: une « décision claire » prise « avant fin janvier », confirme Philippe

Paris (AFP) – Edouard Philippe a confirmé mercredi qu’une « décision claire », devant notamment permettre « un retour à la normale » concernant « l’ordre public », serait prise « avant fin janvier » au sujet du projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le gouvernement prendra « d’ici la fin du mois de janvier une décision » qui « sera claire, sera assumée », a déclaré le Premier ministre lors de la remise du rapport des trois médiateurs sur la question. Cette décision « doit nous permettre (…) de garantir un retour à la normale, notamment s’agissant des questions relatives à l’ordre public », a-t-il ajouté.

Saluant le travail accompli depuis six mois par les médiateurs, le Premier ministre a relevé qu’il avait permis « d’identifier des sujets qui n’ont pas suffisamment fait l’objet d’analyse ».

« Là où jusqu’à présent le raisonnement qui était privilégié consistait à se poser la question s’il fallait faire Notre-Dame-des-Landes ou rien, le rapport nous invite à réfléchir sur un choix qui se formaliserait plutôt de la façon suivante: Notre-Dame-des-Landes ou un réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique », a-t-il souligné.

« Les deux hypothèses présentent des avantages et présentent aussi des inconvénients (…) et à certains égards des incertitudes », a poursuivi M. Philippe, accompagné du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et de la ministre des Transports Elisabeth Borne.

D’ici à la publication de la décision finale, M. Hulot et Mme Borne « rencontreront les élus et les parties prenantes qui le souhaiteront afin de faire la pédagogie de ce rapport et surtout d’entendre leurs réactions à la publication de ce rapport », a indiqué le Premier ministre.

« De même, un certain nombre de vérifications sur des éléments techniques mentionnés dans ce rapport seront conduites très rapidement », a-t-il précisé.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Mona

    Toute la France est concernée. L’augmentation du trafic aérien est un problème. Combien de compagnies aériennes étrangères ont acheté nos aéroports pour avoir le droit de polluer notre quotidien …?
    L’aérospatiale à tous niveaux est polluante.
    Exploitation de la planète pour la construction, rejet des déchets et des hydrocarbures.
    Limiter tout ce business est la seule solution.
    Tout notre gouvernement est concerné par les voyages inutiles occasionnés par des inaugurations de chrysanthèmes et les réunions d’états au bout du monde pour aucun résultat. Il paraît que nous sommes au siècle d’internet…!!

L'ONG du navigateur Yvan Bourgnon présente un bateau de dépollution plastique fluviale

Lire l'article

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article