Solaire: EDF veut installer 30 gigawatts en France entre 2020 et 2035

Paris (AFP) – Le groupe EDF a annoncé lundi le lancement d’un « plan solaire » prévoyant le développement massif de 30 gigawatts de puissance installée en France entre 2020 et 2035.

Ce projet représente un investissement total de 25 milliards d’euros, qui sera aussi porté par des partenaires, a indiqué le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy lors d’un conférence de presse.

« On lance un grand plan solaire en France avec des objectifs très ambitieux », a-t-il déclaré.

EDF est déjà très présent dans le solaire à l’international mais « aujourd’hui c’est en France que nous voulons concrétiser encore davantage notre ambition », a-t-il ajouté.

Le solaire ne représente que 1,6% de la production d’électricité en France, contre 6,2% en Allemagne par exemple.

Ce projet représente « plusieurs milliers d’emplois induits » et nécessitera de libérer 25.000 à 30.000 hectares de terrains, a précisé Jean-Bernard Lévy.

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot avait récemment demandé à EDF un « plan précis » pour assurer le développement des énergies renouvelables en France.

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Cela est impressionnant mais il faut se rendre à l’évidence : la France peine à combler son retard par rapport à l’Allemagne puisque ce projet solaire ne représente pour finir qu’une centrale nucléaire de 1100 MW soit environ 2 % de notre production électrique actuelle vu que nous avons une cinquantaine de centrales nucléaires de ce type en France .

    Étant donné que ce projet représente à peu près une superficie correspondant à 5 % de la surface de la Beauce, il va falloir tenir compte de la « Solar Water Economy » décrite dans le livre « La chaleur renouvelable et la rivière » si nous voulons sans créer de conflits avec nos agriculteurs rendre Paris en autosuffisance energetique en assurant le chauffage de l’habitat existant.

  • Je voudrais tout de même préciser que je préfère un forum comme GoodPlanet que les informations données sur Internet par des journaux comme « libération et « science et avenir » qui parlent de bond considérable en expliquant qu’ EDF va installer 30 gigawatt de puissance solaire voltaique en France lui permettant d’atteindre un peu moins de la moitié de la puissance installée du parc nucléaire français.

    Il ne faudrait tout de même pas se moquer du monde et prendre le français lambda pour un âne.

    Particulièrement lorsque ces journaux rapprochent deux chiffres qui n’ont rien à voir entre eux. A savoir le chiffre limite de 63,2 GW correspondant à la puissance instantanée plafond à ne pas dépasser en plein hiver avec celui de la puissance crête obtenue par les panneaux avec un ensoleillement maximum en plein été l’été.

  • Pour mieux comprendre il faut savoir que
    le besoin electrique en France à tendance en hiver à dépasser le seuil de 60 GW toléré par la loi. Ceci alors que pendant cette période la production d’électricité solaire voltaique est à son plus bas niveau. Le President d’EDF veut en fait signifier expliquer ici que si la production d’électricité voltaïque de ce projet est de 30 GW à son plus haut niveau en été, il ne sera plus que de 10 GW en hiver (environ 3 fois plus faible?) ce qui est loin d’être négligeable vu que cela représente tout de même près de 17% du besoin en hiver

  • il y a ici semble-il ici un tournant important dans l’histoire de l’énergie.

    Il n’est pas impossible que le soleil et son rayonnement l’emporte sur la rivière et sa capacité à stocker l’énergie électrique avec les STEP laissant cette dernière enfin traquille en arrêtant de la mutiler Voir

    https://www.dropbox.com/s/idabqlvr4p1f652/RSE-grandmaison.pdf?dl=0

    En tout cas un sujet de thèse passionnant pour nos jeunes ingénieurs

Le navire turc en Méditerranée, au cœur de tensions avec la Grèce, est rentré au port

Lire l'article