Japon: 177 baleines tuées dans le Pacifique, mission accomplie

Tokyo (AFP) – Les Japonais ont tué 177 baleines dans l’océan Pacifique, au large de la côte nord-est de l’archipel, lors d’une mission estivale menée « à des fins scientifiques », a annoncé mardi l’Agence des pêches.

Les trois navires spécialisés partis en juin ont, comme prévu, capturé 43 baleines de Minke et 134 rorquals boréals, a précisé la même source.

La chasse à la baleine létale est « nécessaire » pour estimer le nombre de prises potentielles sur le long terme, a justifié l’agence, dont le but est de « recommencer un jour la pêche commerciale », a précisé à l’AFP le fonctionnaire Kohei Ito.

Le Japon est signataire du moratoire de la Commission baleinière internationale (CBI) sur la chasse aux baleines, mais il affirme la pratiquer pour effectuer des recherches, non seulement près de ses côtes dans le Pacifique, mais aussi dans l’Antarctique.

Cette posture est dénoncée par les organisations de défense des cétacés ainsi que par plusieurs pays, qui estiment que Tokyo utilise de façon malhonnête une exception dans le moratoire datant de 1986.

En 2014, la Cour internationale de Justice avait ordonné à Tokyo de mettre fin à cette chasse dans les eaux de l’Antarctique, jugeant qu’elle ne remplissait pas les critères scientifiques exigés.

© AFP
La chasse des baleiniers japonais dans l’Antarctique
© AFP Gal ROMA

Le Japon avait annulé sa campagne hivernale de 2014-15, pour reprendre la pêche à la baleine l’année suivante dans le cadre d’un programme modifié.

L’Antarctique a été le théâtre de heurts entre baleiniers japonais et défenseurs des animaux jusqu’à ce que l’organisation écologiste Sea Shepherd annonce le mois dernier qu’elle renonçait à harceler les baleiniers japonais dans le Grand Sud, reconnaissant ses propres limites face à la puissance maritime nippone.

La Norvège – qui ne se considère pas liée par le moratoire international de 1986, à laquelle elle s’est opposée – et l’Islande sont les seuls pays au monde à pratiquer ouvertement la chasse commerciale.

Le Japon, de son côté, tente de prouver que la population de baleines est assez importante pour supporter une reprise de la chasse commerciale.

La consommation de baleine a une longue histoire au Japon, pays de pêcheurs où le cétacé a été chassé pendant des siècles. L’industrie baleinière a connu son essor après la Seconde guerre mondiale, pour apporter des protéines animales aux habitants du pays.

Cependant, la demande des consommateurs japonais pour la chair de baleine a considérablement diminué ces dernières années ce qui, hormis pour les professionnels du secteur, rend douteux le sens des missions baleinières.

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • aubrat

     » Les Baleines, les Gardiens de cette Planète magnifique, dans le But de maintenir la Biosphère de la Terre  » . Pour le dire autrement les baleines ont un rôle important pour le progrès de la terre. De plus en plus de personnes le savent, mais l’humanité (surtout l’occident ) continus de laisser faire les tueries de baleine. Scier la branche sur la quelle nous sommes assis ne nous gène pas encore.

    • Ganne

    Stop au massacre. Sous des soi disantes recherches scientifiques les japonais continuent d’exterminer les baleines. De quoi s’agit-il en fait? De nourrir une partie de la population friande de la viande de baleine. Bas les masques…c’est aux institutions sous l’égide de l’ONU de mettre un terme à cette tuerie déguisée par des pseudos scientifiques. Comment le savoir? Comme toujours en remontant le produit de la vente pour vérifier dans quelles poches il se retrouve. En d’autre temps, toujours pour une soi disante recherche scientifique, un toubib français avait publié sur la trace de mes 1000 chamois…pour les étudier, que neni…pour enrichir son tableau de chasse. Minable! nous avons les moyens d’agir pour mettre un coup d’arrêt à ce carnage. Qu’attendons nous? La communauté internationale aurait-elle peur d’agir contre la mafia japonaise?

    • Marie

    Si l ONG SEA SHEPHERD recevait 1 euro de chacun d’entre nous qui l apprécions la flotte du Japon resterai à quai. Ils ne peuvent parvenir à arrêter ce massacre sans nous.
    Si la loi était respectée la flotte serai à quai.
    Si nous boycottons les produits japonais la flotte serai à quai.
    Si les japonais et autres prenaient VRAIMENT conscience de l urgence à préserver les océans la flotte serai à quai.
    N’oubliez pas les îles FÉROÉ là-bas aussi on tue . Ceux qui protègent sont menacés dans ce monde.
    La PLANÈTE ENTIÈRE est à TOUS pour le bien de TOUS .

    • pelerins

    QUELLE honte pour l’humanité entière de voir de si beaux êtres massacrés, dans un total silence et inaction .
    Oui SEA SHEPHERD a du baisser les bras devant l’immonde plus fort et plus puissant avec leur fric .

    D’un côté, on prône de par le monde la nécessité de préserver ces êtres merveilleux, de les comprendre, de communiquer avec eux, à cet effet on multiplie les lieux pour les observer (des japonais y compris veulent les admirer paisiblement),.et de l’autre côté, le Japon ose impunément massacrer ces êtres indolents et si intelligents.

    Avec un tel fléau, l’être humain montre le visage de la barbarie face à ces êtres nobles qui sont dotés de compassion, celle que notre monde enterre chaque jour en laissant la barbarie agir ainsi.

    OUI donnons à SEA Shepherd du temps et de l’argent, pour qu’il puisse reprendre la chasse aux barbares, y compris contre ceux des îles Féroé (où les habitants font pour s’amuser,un bain de sang avec les Globicéphales innocents).
    Si on laisse faire on ne fera plus que le tour de l’immonde et plus du monde.

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article