Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

A Paris, la circulation automobile a baissé, selon la mairie

Paris (AFP) – La circulation automobile a baissé en un an à Paris de plus de 3%, a indiqué jeudi la mairie de Pari, en réaffirmant sa détermination, sujet à polémiques récurrentes, à continuer de réduire la place de la voiture dans la capitale.

La circulation automobile intra muros à Paris a baissé de 3,4% au 1er semestre 2017 par rapport à la même période de 2016 et de 3,9% si l’on compare les premières quinzaines de septembre, a affirmé devant la presse Bruno Julliard, premier adjoint.

Quant au trafic sur les quais qui surplombent les berges de Seine rive droite piétonnisées l’an dernier, objet de vives polémiques, il a baissé de 5,4% et de 5,1% sur l’itinéraire de report boulevard Saint-Germain, selon M. Julliard citant des chiffres de capteurs placés par les services municipaux.

« Plus grand monde aujourd’hui ne demande la réouverture des berges » aux voitures, a-t-il remarqué, en indiquant que ces « chiffres nous confortent dans notre volonté de poursuivre » la réduction de la place de la voiture dans Paris.

Depuis 10 ans, le trafic intra muros a baissé de 30%, a ajouté l’élu en insistant sur la volonté de la mairie de « favoriser d’autres types de déplacements » (électrique, vélos, etc).

La piétonnisation des berges de Seine l’an dernier, les travaux en centre ville d’ouvertures de pistes cyclables cet été ont provoqué à diverses reprises des mouvements d’humeur ou d’opposition, notamment des automobilistes venant de banlieue.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Comment pourrait-il en être autrement vu que selon l’INSEE les arrondissements de Paris peuvent atteindrent 40 000 habitants au km2.

    Cela ne laisse en effet que 25 m2 disponible au sol par habitant.

    En d’autres termes si les voitures n’étaient pas empilées les unes sur les autres dans les parkings, il faut se rendre à l’évidence:
    si tous les ménages parisiens avaient 2 voitures, une électrique et une avec les moteurs actuels cela ne laisse que 2,5 m2 disponibles « dehors » soit sensiblement 10 fois moins que « dedans ».

    Cecivu qu’une voiture occupe environ 10 m2 au sol.

    Cela pour attirer l’attention du parisien sur le fait que le « Tout nouveau premier constructeur mondial de voitures » ferait bien de revoir sa copie avec le « tout électrique » et prendre en considération les conclusions de la  » solar water economy »
    voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/source-energie/SWE.htm