Diesel: la fiscalité augmentera de 2,6 centimes par litre et par an

Paris (AFP) – Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé lundi que la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) allait augmenter de 2,6 centimes par litre de gazole « chaque année pendant quatre ans ».

« Personne ne peut plus comprendre aujourd’hui que la fiscalité du diesel et de l’essence ne soit pas la même », déclare le ministre dans un entretien aux Echos publié lundi sur le site internet du quotidien.

« La convergence représentera une hausse du tarif de la TICPE de 2,6 centimes par litre chaque année, pendant quatre ans, en plus de la hausse de la composante carbone de la taxe », ajoute-t-il, sans chiffrer le gain attendu pour le budget de l’Etat.

M. Le Maire, qui présentera le projet de loi de finances pour 2018 le 27 septembre, précise que « les transporteurs routiers, les agriculteurs, les pêcheurs et les chauffeurs de taxis ne subiront aucune hausse de leur charge fiscale ».

Dans les stations-service, le litre de diesel était vendu en moyenne 1,2154 euro la semaine dernière, contre 1,3739 euro pour le litre d’essence sans plomb SP95, soit un écart de plus de 15 centimes, selon les chiffres publiés lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Bonjour, Après nous avoir vanté les mérites du diesel pendant des années, après nous avoir obligé à rendre les pots plus propres par l’adjonction des catalyseurs qui filtrent les particules, on vient nous dire que, malgré ce, nous polluons plus que de raison. Je voudrais savoir quelle est la part de nos diesels par rapport aux navires de très gros tonnages? La part de nos diesels par rapport aux millions de vols (à bas coût) d’avions toujours plus nombreux dans le ciel ? Et ? Il n’y a QUE UN SEUL CIEL !
    Les billets d’avions devraient retrouver un coût propre à son engagement carbone. Soit, quelque cent fois son prix démentiellement bas. On prend ces bahuts hyper-pollueurs pour un oui ou pour un non. Au point d’ouvrir d’autres aéroports. A l’heure d’internet,on peut faire des télé-conférences et n’avoir plus à se déplacer pour se taper un gueuleton avec ses potes à des centaines de kilomètres au motif de réunions souvent obsolètes.

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article