Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Cyanobactéries/décès de chiens : vigilance étendue à la Vienne, après le Cher et la Loire

Tours (AFP) – L’appel à la vigilance en raison de la forte suspicion de présence de cyanobactéries s’est étendue cette semaine à la rivière Vienne après le décès d’un chien qui s’y baignait, après la Loire et le Cher, a-t-on appris mardi de source préfectorale.

Lundi en fin d’après-midi, « alors qu’une famille se baignait dans la rivière la Vienne dans le secteur de Chinon (Indre-et-Loire), leur chien a été pris de vomissements puis de convulsions. Transporté rapidement chez le vétérinaire, l’animal est décédé », a indiqué la préfecture d’Indre-et-Loire dans un communiqué.

« Même si l’origine du décès n’est pas encore établie, cet évènement présente des similitudes avec les décès de chiens dans les départements limitrophes provoqués par la présence de cyanobactéries qui se développent à la faveur du soleil et de la lumière dans certaines eaux calmes ou stagnantes », précise le communiqué.

La préfecture du Maine-et-Loire avait confirmé vendredi dernier la présence dans la Loire de cyanobactéries toxiques sur les lieux de baignades de plusieurs chiens décédés depuis le début du mois.

En Maine-et-Loire, 12 intoxications de chiens dont 8 mortelles ont été signalées par les vétérinaires depuis le 9 août à la Direction départementale de protection des populations.

Début août, plusieurs cas d’intoxication mortelle de chiens qui s’étaient baignés dans la rivière Cher ont également été signalés dans les départements du Cher, de l’Indre et du Loir-et-Cher.

A Orléans, la baignade dans le plan d’eau de l’Île Charlemagne, attenant à la Loire, est interdite depuis une douzaine de jours en raison de la présence de cyanobactéries.

A la faveur de la chaleur et des basses eaux estivales, des algues sécrètent ces neurotoxines dont la responsabilité a été mise en évidence dans plusieurs cas de mortalité de chiens.

La préfecture d’Indre-et-Loire avertit que « se baigner dans des eaux peu profondes et stagnantes qui comporteraient un dépôt d’algues abondant ou de la mousse peut présenter des dangers ».

La baignade, réputée dangereuse, est interdite habituellement dans le Cher, la Loire et la Vienne en dehors des zones surveillées dont la qualité de l’eau est contrôlée. Mais de nombreux estivants bravent régulièrement cette interdiction.

Dans les départements touchés, les autorités recommandent de ne pas laisser les animaux boire ou se baigner, en particulier dans des eaux stagnantes, de tenir les chiens en laisse en bord de rivière, de ne pas consommer l’eau ou les poissons qui y sont péchés et d’éviter pour les personnes le contact avec l’eau des rivières.

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • GRATELLE

    Combien de temps encore va-t’on nous enfumer avec toutes ces pollutions !!!!… Nous subissons la bêtise humaine !!! sincèrement, je regrette mon enfance…

    • pelerins

    Comment s’étonner de ces pollutions lorsque la même administration, qui se désespère de ces pollutions, laisse proliférer les aberrants projets industriels élevages mouroirs engendrant moult pollution diffuses via les nappes et les eaux de surface (élevages de veaux, poulets, de porcs et autres aussi abominables et polluants) .

    La DDSCPP et les autres services (police de l’eau et autres) eux mêmes permettent ces dérives au profit d’une agriculture productiviste et exportatrice, qui pille la vie des animaux enfermés dans des cages ou hangars contre nature et qui, in fine, pollue énormément.
    Ajoutons l’industrie du luxe (de LVMH) qui dicte sa loi aux territoires, comme dans le DOUBS et en FRANCHE Comté, où l’ETAT va (si cette folie persiste) accepter d’agrandir des élevages cruels et polluants de visons ( sur les communes d’EMAGNY + MONTARLOT les RIOZ ) pour abattre chaque année +de 25 000 visons ( nourris en plus avec la farine de poissons venant de Hollande!!)..
    OUI la FRANCE ne peut plus s’étonner de ses fleuves et rivières devenant des cloaques, beau résultat de sa politique qui piétine le vivant et l’environnement .

    • dubuis

    Tout ça c’est sans compter la surproduction alimentaire (maraîchers ou éleveurs) et donc « sur gaspillage » pour sois disant pouvoir nourrir tout le monde !! Et si chacun mangeait juste ce qu’il faut sans surplus, tout le monde pourrait manger « la nourriture de nos grands parents », c’est à dire du « bio ». Pour « couronner » le tout l’état veut imposer un nouveau vaccin obligatoire avant les 18 mois d’un bébé avec « 14 virus injectés » et là ça ne va pas tuer des gens ou leur apporter de gros problèmes de santé ???
    Ca va remplir les poches de Sanofi et de son grand patron qui a soutenu Macron (ou devrais je dire Macro !!) pendant les présidentielles, il fallait bien lui renvoyer l’ascenseur…..et il faut des sous pour entretenir une cougar !!! donc on va saigner le peuple , un peuple qu’il ne représente même pas (élu avec environ 17% de la totalité des votes possibles) , il sert juste de pantin pour les gros lobbies.