Plan climat: vers l’arrêt de la vente des voitures diesel et essence d’ici 2040

Paris (AFP) – Plus aucune voiture diesel ou essence ne sera vendue en France d’ici 2040, a annoncé jeudi le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, proposant aussi la création d’une prime pour aider les ménages modestes à acquérir des véhicules plus propres.

« Nous annonçons la fin de la vente des voitures à essence et diesel d’ici 2040 », a déclaré Nicolas Hulot en présentant son « plan climat » lors d’une conférence de presse, reconnaissant que cet objectif est « lourd », notamment pour les constructeurs automobiles.

C’est une « véritable révolution », mais « les conditions sont là », a jugé Nicolas Hulot.

« Nos propres constructeurs (automobiles) ont dans leurs cartons de quoi alimenter et incarner cette promesse (…) qui est aussi un agenda de santé publique », a-t-il ajouté.

Dans une perspective plus proche, les ménages les plus modestes vont bénéficier d’une « prime de transition » pour se débarrasser de leurs voitures polluantes au profit d’un véhicule plus propre, a-t-il aussi annoncé.

Cette prime permettra de « remplacer un (véhicule) diesel datant d’avant 1997 ou essence d’avant 2001 par un véhicule plus propre neuf ou d’occasion »

Le ministre n’a pas précisé quel serait le montant de cette prime.

© AFP

11 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Les objectifs de Nicolas Hulot sont certes louables mais atteindre cet objectif ne pourra se faire selon les Lutins thermiques sans periode transitoire.

    La France, en visant la neutralité carbone d’ici 2050 prends conscience qu’il lui faut modifier fondamentalement la façon dont elle consomme ses ressources.

    Il faut certes s’entendre sur les termes « neutralité carbone » mais si cela signifie l’abandon pur et simple de la combustion des produits fossiles en 2050, cet objectif est assurément extrêmement ambitieux.

    La France a probablement intérêt à procéder par étapes en s’orientant dans un premier temps vers des systèmes hybrides.

    Ceci qu’il s’agisse du chauffage de l’habitat ou des voitures individuelles.

    Pour le chauffage de l’habitat le citoyen français n’est pas préparé à remplacer purement et simplement la combustion par le chauffage thermodynamique dans le collectif.

    Pour les voitures individuelles l’hybride combustion-électricité permettrait de limiter le parc automobile vu la surcharge en ville à ce niveau.

    Sur le plan international on peut penser que notre fête du 14 juillet va être l’occasion pour le secrétaire général de l’ OCDE Angel Gurria et le président des États-Unis Donald Trump d’évoquer le problème planétaire de l’énergie.

    Si cela est le cas ces contacts pourraient bien influencer la future politique énergétique des États Unis.

    Nul doute que le secrétaire général de l’OCDE, brillant économiste, va défendre statistiques à l’appui auprès de son interlocuteur les bénéfices économiques que les USA pourrait retirer d’une croissance verte.

    Il le fera avec d’autant plus de force qu’il croit dans le bien fondé de cette orientation qui défends autant les intérêts de son pays, le Mexique, que ceux des USA véritables « gloutons énergivores » avec leur consommation annuelle de 60 000 kWh par habitant.

    Il le fera aussi avec diplomatie vu que ce sont les états unis qui ont fondés l’ OCDE, l’organisme dont il a la charge jusqu’en 2021

    Les Lutins thermiques espèrent que tous ces allers-retours diplomatiques vont solutionner le PB mondial de l’energie. Ils sont convaincus que le secrétaire général de l’ OCDE, « leader du G20 » selon le journal le Monde est le seul personnage qui pourra orienter valablement la politique énergétique des USA dans la bonne direction. Ceci en raison du travail important fournie par son organisme

    Quant à la France, notre petit pays, l’essentiel est qu’il fasse preuve de pragmatisme en montrant aux autres pays du monde l’exemple de ce qu’il faut faire dans le domaine de l’énergie. Ceci en respectant sa LTECV du mois d’août 2015 avec l’aide de la « Solar Water Economy » et en ne se trompant pas sur ce qu’il convient de faire en premier.

    Voir
    https://www.dropbox.com/s/fx0th45dxhnyiqv/Epilogue5.pdf?dl=0

    Balendard juillet 2017

    • nadine beauvilin

    C’est à tous les détenteurs de diesel qu’il faut donner une prime de remplacement !!!!

    • Claude Renaud

    La mesure va être largement favorisée par la raréfaction de nos ressources en pétrole, dans les décennies à venir. L’Agence Internationale à l’Energie prévoit déjà une pénurie à l’horizon 2020,
    due au manque d’investissement depuis quelques années. Les prix vont grimper et mécaniquement,
    la consommation diminuer, donc il faudra bien se tourner vers d’autres moyens de déplacement.
    Il est facile d’avancer des résultats à des dates lointaines, comme 2040 ou 2050, sachant qu’on
    ne sera plus aux commandes quand l’échéance arrivera.
    Il est beaucoup plus difficile de prendre des mesures contraignantes immédiates.

  • Une question de fond est occultée par le ministre : quel serait le coût de la « prime de transition » ?
    ne vaut-il pas mieux lancer le 4ème appel à projets de TCSP (transports urbains en site propre, en particulier tramways) prévu par le Grenelle de l’environnement mais ignoré des précédents gouvernements ?
    Cette opération coûterait 500 millions d’euros à l’Etat car le taux de subventionnement des TCSP par l’Etat est de l’ordre de 10 % seulement.

    • marie

    Je ne veux pas de véhicule fonctionnant à la électricité nucléaire. C’est mettre les déchets de nos centrales sous le tapis de notre planète. À quoi bon respirez mieux si on pollue nos sols

    • auriac

    Que signifie « Plus aucune voiture diesel ou essence ne sera vendue en France d’ici 2040 » ? Cela veut il dire pas de véhicule hybride et que 100% de véhicules électriques ? C’est plus que les 65% de véhicules électriques attendus par les experts de Bloomberg (cf lien). Pour mémoire, Les hybrides (carburant-électricité) représentent 3,47% des ventes et 1,19% pour les voitures électriques.
    Mais comme pour le diesel, l’important est aussi dans le message envoyé au grand public. Le diesel est passé 67% en 2013 à 48% des ventes sur le premier semestre 2017. Reste qu’il est peu probable que la transition se fasse au rythme annoncé sans aide des Etats, déjà surendettés. Les constructeurs mondiaux ne sont pas exsangues avec des bénéfices de 127 milliards d’euros (source Mc Kinsey 2015) et 5 milliards d’euros pour Renault et PSA. La RSE des constructeurs automobiles est encore à écrire.

    Lien : https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-07-06/the-electric-car-revolution-is-accelerating

  • Marie, faut vous réveiller ! Vous pouvez charger votre VE avec du Photovoltaïque à la maison !
    C’est pas cher et ça fonctionne très bien et ça réduit aussi la facture élec de la maison !!
    Vous pouvez aussi vous procurer des kWh verts et non nucléaires : Suffit de changer de fournisseur !
    Bref faut vous réveiller et arrêter la fixation sur le nucléaire ! Tout comme pour le transport, vous n’êtes pas OBLIGée de polluer !

  • Jean 1 en partie raison, pour grandiose qu’il soit le projet de transport urbain du Grand Paris en cours de réalisation ne suffira pas à désengorger complètement Paris.

    Il va en effet apporter incontestablement de la fluidité pour les déplacements sur la périphérie parisienne mais ceci sans apporter la solution pour les liaisons radiales reliant le centre de notre capitale à sa périphérie.
    Pour ses liaisons le métro, le bus et la voiture individuelle resteront les moyens de transport privilégiés. Concernant la voiture individuelle
    le fait que près de 95 % du parc automobile est en attente d’utilisation dans les parkings et au bord des trottoirs occupant une surface au sol proche de la surface habitable pourrait laisser présager l’arrivée de la voiture électrique sans chauffeur bardée de senseurs associée à nouveau concept de location de courte durée.

    Cette orientation laisserait à l’immeuble existant de Mr tout le monde difficile a isoler aores coup une plus grande quantité d’énergie électrique disponible pour assurer le chauffage thermodynamique de l’habitat
    Ceci devanter rassurer Marie
    Avec la SWE nous n’aurons plus besoin du nucléaire. Le solaire suffmfira

    Voir
    https://www.dropbox.com/s/fx0th45dxhnyiqv/Epilogue5.pdf?dl=0

    Balendard juillet 2017

  • Je devrais dire rassurer Marie et conforter Yonne solaire dans le fait qu’avec la « Solar Water Economy » le solaire devrait pouvoir assurer l’essentiel de nos besoins en électricité non seulement pour la VE mais aussi pour le chauffage de l’habitat existant , l’ECS

  • Je ne connais pas la religion du secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria mais
    après avoir entendu à la TV
    Donald Trump traiter les mexiquains de violeurs je ne peux m’empêcher de penser au message évangélique de Saint Mathieu

    PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES COMME NOUS PARDONNONS A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS

    il serait grave que le réchauffement climatique induit par le problème planétaire de l’énergie soit aggravé par une stupide mésentente entre deux hommes

    Balendard juillet 2017

  • En pensant à ses petits enfants le Lutin thermique Balendard connu pour son optimisme a fait un cauchemar cette nuit :
    la « goodplanet » pourrait bien être pour après-demain et non pour demain

Un fabricant de voitures à hydrogène mise sur la "révolution verte" britannique

Lire l'article