La France veut accélérer la lutte contre le réchauffement climatique

Bologne (Italie) (AFP) – La France veut aller plus vite dans la lutte contre le réchauffement climatique, en dépit du retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris, qui pose un grave problème de financement, a affirmé lundi en Italie le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

« Nous allons probablement rehausser nos propres objectifs de réduction d’émission de gaz. En tout cas les accélérer dans le calendrier », a déclaré à Bologne (centre) Nicolas Hulot, en marge d’une réunion des ministres de l’Environnement du G7.

Il a précisé à ce sujet vouloir « très rapidement travailler sur des financement innovants », y compris la taxe sur les transactions financières, dont la discussion est au point mort en Europe.

La France veut réduire de moitié sa consommation d’énergie d’ici à 2050 et donc, « mécaniquement », des centrales nucléaires seront fermées, a encore dit le ministre, interrogé par les journalistes sur la réduction du parc nucléaire français.

Revenant sur la décision américaine de se retirer de l’accord de Paris sur le climat, M. Hulot a jugé qu’il ne fallait pas céder au « catastrophisme », soulignant que cet accord « irréversible » était « le seul cadre juridique des négociations ». Et, a-t-il expliqué, « l’économie bas carbone, qui sera le modèle dominant, est en marche, cette transition est irréversible ».

En revanche, le retrait américain pose de graves problèmes en termes de financements prévus pour venir en aide aux pays les plus touchés par les effets du réchauffement climatique, a souligné le ministre. La remise en cause de ces financements est « très préjudiciable », a-t-il affirmé.

Les Etats-Unis s’étaient engagés, comme les autres pays signataires, à financer la Convention climat des Nations-Unies, et surtout à contribuer au financement du fonds vert pour le climat, à hauteur de trois milliards de dollars, dont un milliard déjà versé.

© AFP

7 commentaires

Ecrire un commentaire

  • La France ne peut naturellement pas à elle seule atténuer le réchauffement climatique mais si elle montre aux autres pays du monde l’exemple de ce qu’il faut faire pour y parvenir cela est très important pour elle .

    En effet comme le disait le secrétaire général de l’ OCDE il vaut mieux faire partie de ceux qui établissent les règles plutôt que de se compter au nombre de ceux qui font le choix de les adopter.

    Reste bien sur le financement des infrastructures tuyauteries qui nous permettront grace à l’enthalpie et au solaire d’abandonner assez rapidement la combustion afin d’assurer une transition énergétique positive en respectant notre LTECV grace à l’aide de la SWE.

    Voir
    https://www.dropbox.com/s/wzhkbzp6x7qj37g/Epilogue2.pdf?dl=0

    Si Nicolas et notre Président y parviennent leurs noms sera gravé à jamais dans l’histoire de notre planète

    Balendard juin 2017

  • La France ? Sauveur de l’humanité. C’est bien franco-français de croire que notre (tout petit) pays va se poser en défenseur du climat. Ah oui ! Pour recevoir des (très cégoriesoûteuses) délégations pour des accords à effet incertain, nous, les contribuables, sommes champions du monde toutes catégories. Que voulez vous que notre ministre « tous terrains » fasse en Amazonie, au Groenland, en Asie (déforestation massive), en Arctique (où les super-tankers n’ont plus à contourner les glaces au motif qu’il n’y en a plus) ou encore en antarctique où l’exploitation pour ???? 50 ans est interdite . Pour moi, ce devrait être 50 millions d’années. Et non 50 ans. Mais les signataires s’en foutent car ils ne seront plus « aux manettes ». Mais les enfants de nos (et vos) enfants ? Oui ! Et ils auront le bébé et l’eau sale du bain en héritage. Tout comme les fonds marins à Marseille. Où des classes de 6ème sont choqués de voir ce que remontent des plongeurs: des pneux, des vélos, des carcasses de voitures et autres déchêts plastic. Ah oui ! On peut en faire des sommets ….. Pour l’instant, les seuls sommets que nous atteignons, seraient ceux du cynisme, de la honte et de l’irresponsabilité. J’avais écrit à Hulot quand je m’adressais à U.E, à l’O.N.U aux états pour me donner des moyens, il va y avoir 18 ans, pour tenter une action pour les océans jonchés de plastic en suspension. Il m’a été répondu qu »en dehors des eaux territoriales, aucune action, aucune aide n’étaient envisageables. Alors ? Allez vous faire voir. Moi? Je démissionne.

  • Le titre: « La France veut accélerer la lutte contre le réchauffement climatique ».
    Dans l’article, il est entre-autres précisé que « des centrales nucléaires seront fermées ».
    Les centrales nucléaires emettent peu ou prou aussi peu de CO2 que les éoliennes ou le solaire photovoltaïque.
    Si l’on veut véritablement réduire les émissions de CO2 dans le domaine de la production d’électricité, ce ne sont pas les centrales nucléaires françaises qu’il faut fermer, mais les centrales à charbon. Et ce, rapidement et massivement, à l’échelle mondiale, à commencer par celles situées en Chine, aux Etats-Unis et en Inde, ou plus proche de nous, en Pologne et en Allemagne. Quelques chiffres et prospectives et explications à horizon 2100 sur
    http://www.maytheenergybewithyou.com

    • mag

    Avant de donner des leçons ne serait il pas temps de balayer à sa porte?
    Le nucléaire et ses déchets, les mines, les terres agricoles bétonnées pour le profit d’une poignée d’investisseurs (Notre dame des Landes, les sous-sols donnés en pâture à des prospecteurs sans scrupule…) et j’en passe!
    Monsieur Hulot , laisserez vous s’écrire ces crimes sans broncher? Renierez vous vos combats et convictions d’avant cette nouvelle casquette de  » ministre « ? Si oui, l’ heure est grave pour la planète !!! et ne nous parlez plus jamais du  » réchauffement climatique « …

  • Allons-nous continuer encore longtemps à chauffer l’habitat avec la combustion et les chaudières gaz en accélérant le réchauffement climatique alors qu’un petit pays de deux millions d’habitants comme le KATAR 4eme pays exportateur de gaz au monde achète les plus beaux monuments français avec l’argent du gaz
    Voir
    https://www.dropbox.com/s/3det2evip09olcj/A_QUAND_L_ELYSEE.pps?dl=0

    Faire une loi comme la LTECV c’est bien, la respecter avec la SWE c’est mieux

    Balendard juin 2017

    • jipebe29

    Il serait temps de retrouver un zeste de bon sens. Car nous faire croire que les EnR intermittentes ont un bilan carbone vertueux, c’est se moquer du monde. En effet, ces EnR intermittentes, non pilotables, nécessitent d’avoir en soutien permanent des centrales thermiques, de même puissance totale, émettrices de CO2, et qui fonctionnent en régime discontinu. C’est ce qui est pudiquement appelé « mécanisme de capacité » dont la fonction est d’éviter un black-out général : pour une puissance installée de P MW avec des EnR, il faut la même puissance P avec du thermique.
    Si, comme cela est de plus en plus probable, les thèses du GIEC sont fausses et donc que le CO2 n’a aucune action mesurable sur la température, alors il serait absurde d’utiliser des EnR intermittentes et onéreuses alors que des centrales thermiques (principalement à gaz), avec de l’hydraulique et du nucléaire, sont parfaitement adaptées à une production d’énergie électrique pilotable, compétitive, adaptable en temps réel aux fluctuations de la demande.

    Bref, Je me demande quand nos dirigeants comprendront que non seulement les EnR intermittentes, non pilotables, ne sont pas adaptées à la réduction des émissions de CO2, mais qu’elles ont des effets déplorables sur notre économie et sur l’emploi. Et je m’étonne que nos médias ne dénoncent pas ce scandale.

    • pelerins

    Hélas, rien n’est dit sur notre folle alimentation en viande, en poisson …et surtout notre agriculture basée sur le productivisme et l’exportation. Avec en conséquence la multiplication des mouroirs cruels et polluants pour nos animaux enfermés, et nourris avec ce qui pillent les forêts et les océans cf farine de poissons pour les poulets , cochons et visons ( pour la fourrure torture ).
    Avec aussi de transports ignobles d’animaux vivants sur des milliers de KM pour alimenter les pays Turquie , Maghreb , Liban (égorgement à vif) .
    Résultat de nos élevages mouroirs: une empreinte carbone forte de 30% ….mais chut ! le tabou COP ne permet pas d’aborder ces sujets pourtant cruciaux. Sans parler de la pire cause principale du désastre: celui de notre démographie galopante et dévoreuse de tout sur son passage.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article