« Boues rouges »: la France sommée de s’expliquer devant l’UE

Marseille (AFP) – La Commission européenne a récemment demandé des explications au gouvernement français sur l’autorisation donnée à l’usine Altéo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) de poursuivre le rejet de déchets dans le parc national des calanques de Marseille, selon un document consulté mercredi par l’AFP.

« L’activité de l’usine Alteo Gardanne est l’extraction d’alumine à partir de la bauxite. Les résidus de l’extraction, qu’ils soient liquides, solides ou boueux doivent donc être considérés comme des déchets », écrit la direction générale de l’environnement de la commission européenne dans ce document, dont l’existence avait été évoqué dans un premier temps par Le Monde.

« De quelle nature sont ces déchets solides issus de l’extraction d’alumine sur le site de Gardanne? L’analyse de leur toxicité a-t-elle été uniquement effectuée par l’exploitant? Des analyses ont-elles été effectuées/commanditées par les services de l’état? Par des tiers? Quels en sont les résultats, notamment en termes de présence de métaux lourd? », demande notamment la Commission.

Elle veut également des précisions sur « les mesures adoptées » pour prévenir ou réduire les conséquences sur l’environnement et la santé des rejets. « Quelles sont les mesures de prévention de la détérioration de la qualité de l’eau qui ont été prévues par le plan de gestion? », interroge-t-elle.

Dans ce courrier daté du 24 janvier, la commission donne 10 semaines au gouvernement français pour lui donner des réponses.

Alteo, après 50 ans de rejets de « boues rouges » polluantes dans les calanques, a obtenu fin décembre 2015 par arrêté préfectoral, une nouvelle autorisation et un délai de six ans pour mettre ses rejets liquides aux normes. L’usine a modifié ses procédés, gardant à terre les boues solides et ne rejetant plus qu’un liquide filtré, qui a abouti, selon Alteo, à une réduction du flux de métaux rejeté de plus de 99%. Mais les opposants continuent de les considérer comme polluants.

Plusieurs associations écologistes ont récemment saisi le tribunal administratif de Marseille pour contester le délai de dérogation de six ans accordé par l’Etat pour mettre ses rejets liquides aux normes. Sea Sheperd, Surfrider et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) demandent quant à elle l’annulation « pure et simple » de l’arrêté préfectoral du 28 décembre 2015.

La question des boues rouges avait créé une polémique entre le Premier ministre de l’époque Manuel Valls et la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal. Mme Royal avait désapprouvé la décision d’autoriser de nouveau le rejet d’effluents, qui a selon elle été prise par le préfet sur « ordre » direct de M. Valls.

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • pelerins

    Etrange l’Etat Français, si prompt à obéir et à appeler au respect à la virgule, près de tous les textes et directives européens pour tout touche à la dérèglementation et à la mise en concurrence…….pour le plus grand profit de la finance et du libre échange
    Et ce même Etat est tellement loin de respecter les directives, règlementations touchant l’environnement ..exemple la directive nitrate, l’assainissement correcte des eaux , la reconquête des eaux souterraines …..tant de textes et délais pour la mise en application bafoués par la FRANCE qui s’en fout royalement
    Espérons que la justice lui fasse entendre raison …..
    .

    • GRATELLE

    Çà plus tout le reste… et après on nous demande (je reste polie…), de faire au mieux avec nos voitures. Le diesel qu’on nous a tant vanté, il y a quelques années, c’est terminé, il faut jeter et acheter autre chose, pour le plus grand bonheur des industriels et compagnie qui s’enrichissent sur notre dos !!! Fumisterie tout çà !!! on nous prend pour des pigeons !!! (à nouveau, je reste polie…)… On nous pollue notre belle planète. On nous détruit notre faune et notre flore !!! on nous empoisonne un peu plus chaque jour… et nous avons juste à constater les dégâts et nous taire ….Tous les jours, on en découvre… Je suis écœurée comme beaucoup d’autres citoyens !!!

    • Rimbert

    Oui, je suis d’accord avec ce qui est dit précédemment…nous avons souvent l’impression d’être impuissants et nous regardons la destruction se faire sous nos yeux… Bientôt les élections présidentielles et j’ai décidé de voter pour Jean Luc Mélenchon qui nous propose un programme complet et notamment en matière de sauvegarde de notre planète par toute une série de mesures…

Malgré des améliorations, les pays européens échouent à répondre aux critères de qualité de l’air préconisés par l’OMS

Lire l'article