Grand froid: nouveau pic de consommation d’électricité vendredi

Electricité

De la glace recouvre un poteau électrique à Godewaersvelde dans le nord de la France, le 30 décembre 2016 © AFP/Archives PHILIPPE HUGUEN

Paris (AFP) – L’approvisionnement électrique de la France sera suffisant vendredi pour couvrir la consommation de courant dont le niveau sera de nouveau très élevé en raison de la vague de froid, avant une baisse attendue ce week-end, selon RTE.

« La situation reste sous forte vigilance, avec une consommation électrique au niveau national qui va se maintenir à un niveau très élevé », a résumé jeudi RTE, gestionnaire du réseau français de lignes à haute tension.

Jeudi, la pointe de consommation « a eu lieu à 9H30 » et était de 93.375 mégawatts (MW), tandis qu’à 19H00 elle a atteint les 93.259 MW.

Vendredi, « la journée sera similaire (…) avec une pointe de consommation de 94.800 megawatts à 8H30 demain matin. Une nouvelle fois, la pointe se produira le matin et pas le soir à 19H00 comme c’est traditionnellement le cas », a souligné le porte-parole.

« Avec 89.000 MW de production disponible sur le territoire, 5.700 MW d’import possible, et 1.000 MW d’effacement disponible (c’est-à-dire d’entreprises prêtes à réduire leur consommation de courant, NDLR), la France disposera des capacités de production et d’effacement suffisantes pour faire face à ses besoins électriques », selon RTE.

Malgré cette forte consommation, « la mise en oeuvre des solutions graduelles exceptionnelles pour maintenir l’alimentation électrique de tous les Français n’est donc pas envisagée. A ce stade, aucune coupure électrique n’est programmée pour la fin de cette semaine », a assuré le gestionnaire du réseau.

« Toutefois », il tient à renouveler ses appels à « la sobriété électrique, en encourageant chacun à adopter des gestes simples pour réduire sa consommation d’électricité ».

Pour ce week-end, « la consommation à la pointe devrait baisser de 8.000 MW pour revenir à un niveau plus habituel et conforme aux consommations d’un mois de janvier ».

Et si Météo France annonce une légère remontée de températures la semaine prochaine, RTE annonce que le niveau de consommation électrique « demeurera élevé, supérieur à 90.000 megawatts de lundi à mercredi.

« Néanmoins, les contraintes sur l’approvisionnement électrique devraient diminuer », même si RTE « maintiendra la semaine prochaine une forte vigilance sur l’alimentation électrique », conclut l’entreprise.

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Robert BIGEAT

    Aussi longtemps qu’il n’y aura pas suffisamment de renouvelables installés en France, c’est-à-dire aussi longtemps que perdurera le blocage anti-renouvelables à leur mise en oeuvre, blocage orchestré par le lobby du nucléaire, la situation restera tendue au plan de l’approvisionnement électrique en France.
    Le cap difficile a été passé de jeudi à vendredi grâce aux renouvelables justement, qui ont, selon la ministre en charge de cette question d’énergie, produit autant que 8 « réactueurs » nucléaires. Quelle aurait été la situation sans leur contribution?
    Pour les années qui viennent EDF sera amenée à stopper toujours plus, et plus longtemps, de « réactueurs » nucléaires pour diverses raisons techniques, il est donc important d’augmenter les capacités de production par des renouvelables, hors hydraulique qui n’a pas été d’un grand secours cette fois, les pluies ayant fait défaut.Enfin et au plan individuel, il convient de s’orienter, plutôt que vers des restrictions, vers le stockage individuel de l’électricité, seul à même de nous prémunir de toute coupure intempestive.

  • La solution n’est pas de se priver mais de modifier fondamentalement les générations thermiques actuelles basées sur la combustion et l’effet joule. Ceci en prélevant l’énergie thermique directement dans notre environnement et préférentiellement dans l’eau plutôt que dans l’air.

    Voir
    http://infoenergie.eu/riv+ener/turquie.htm
    Voir aussi l’annexe au livre « la chaleur renouvelable et la riviere »

    Balendard janvier 2017

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article