L’ASN donne son feu vert au redémarrage de 8 réacteurs nucléaires sur 12


Tour de refroidissement de Saint-Laurent-des-Eaux, le 20 avril 2015, lors d'une visite de contrôle décennale © AFP/Archives GUILLAUME SOUVANT

Paris (AFP) – L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné lundi son feu vert de principe au redémarrage de 8 des 12 réacteurs nucléaires français concernés par des anomalies de fabrication, sous réserve de vérifications.

« On considère que le redémarrage des réacteurs concernés par des excès de carbone des générateurs de vapeur peut-être envisagé, moyennant un certain nombre de vérifications, réacteur par réacteur », a indiqué à l’AFP le président de l’ASN, Pierre-Franck Chevet.

Ces vérifications « ne devraient pas remettre en cause » le feu vert de l’ASN, a ajouté Pierre-Franck Chevet.

En juin, l’ASN avait demandé à EDF de mener des essais complémentaires sur les générateurs de vapeur équipant 18 réacteurs, potentiellement affectés par le même défaut que celui touchant le couvercle et la cuve de l’EPR en construction à Flamanville (Manche).

Six de ces réacteurs avaient été construits à l’usine d’Areva au Creusot (Saône-et-Loire), et une douzaine par le forgeron japonais JCFC.

« Les 6 générateurs de vapeur forgés par Le Creusot, après contrôle, ont été considérés comme ne posant pas de problème en termes de sûreté », a rappelé Pierre-Franck Chevet et ces six réacteurs ont déjà redémarré.

« Par contre, la question s’est focalisée, notamment depuis la rentrée, sur les 12 fabriqués pour partie par JCFC », a-t-il ajouté.

Sur les douze réacteurs, « quatre réacteurs doivent encore être contrôlés. Leur arrêt est attendu et on ne peut bien évidemment pas encore se prononcer », a précisé le président de l’ASN.

Les générateurs de vapeur sont des échangeurs de chaleur qui transforment l’eau du circuit secondaire du réacteur en vapeur pour alimenter les turbines générant l’électricité.

©AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Didier PUEL

    C’est toujours mieux de rentre en période de campagne électorale avec le parc des centrales opérationnel surtout si l’hiver promet d’être froid.
    Quelle mauvaise impression de manquer d’électricité avant un hiver qui s’annonce froid et une période de campagne électorale qui s’annonce torride…!
    Il est vrai que l’excès de carbone dans un acier ne fait qu’améliorer sa fragilité, on se demande d’ailleurs pourquoi les cuves de réacteur n’ont pas été réalisées en fonte ?
    Les aciéristes français sont bons mais pas les japonnais.Mr Chevet ne sait plus quoi nous dire pour sauver la mise et un parc vieillissant ..alors on persiste et signe dansle mensonge d’Etat .
    Merci pour nos enfants!

    • Robert BIGEAT

    Il serait quand même grand temps que les français, dans leur majorité, prennent enfin conscience que le nucléaire pour disposer d’électricité fut une erreur monumentale, et qui a ruiné la pays, Le gouvernement tente, par l’arrêt de réacteurs, précisément au seuil de l’hiver, pour accentuer la pression, d’inciter les français à réfléchir à cette question, car nos voisins européens, qui n’ont pas eu recours au nucléaire, ou du moins, pour ceux qui se sont laissés tenter et qui le regrettent, beaucoup moins que les français, s’en sont fort bien passés et ont souvent un niveau de vie supérieur au nôtre.
    Plus aucun projet, de nature étatique, ou industrielle, de construction d’un nouveau réacteur, et à fortiori de dizaines, n’existe plus en France, l’EPR est un échec total, complet et absolu, qu’il ne reste plus qu’à officialiser.
    Les renouvelables, parce qu’ils produisent l’électricité pour bien moins cher que le nucléaire,et que cet avantage s’accroît constamment, déjà depuis presque deux ans en France, écraseront la comparaison de leur supériorité économique dès les prochaines années. Ils raflent la mise, en Europe et dans le monde, la France y viendra aussi, forcément.D’où l’arrêt décidé et programmé de tout le parc de réacteurs nucléaires d’EDF et la nécessité d’en faire comprendre la nécessité, économiquement vitale, à un nombre toujours plus important, de français.

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article