Le débat sur la chasse au crocodile géant ressurgit en Australie

chasse aux crocodiles

La population des crocodiles marins a explosé dans le nord de l'Australie depuis qu'ils ont été déclarés espèce protégée © AFP/Archives SAEED KHAN

Sydney (AFP) – La population des crocodiles marins a explosé dans le nord de l’Australie depuis qu’ils ont été déclarés espèce protégée. Mais une série d’attaques récentes a relancé le débat sur l’opportunité de limiter leur nombre.

Les sauriens géants, qui peuvent mesurer jusqu’à sept mètres de long et peser plus d’une tonne, hantent les eaux de l’Australie septentrionale. Leur nombre est estimé à environ 100.000.

Ils tuent en moyenne deux personnes par an.

Mais après plusieurs attaques, dont une femme qui a péri en mai, happée par un crocodile alors qu’elle se baignait dans l’Etat du Queensland, les appels se multiplient pour qu’une partie d’entre eux soient abattus.

Bob Katter, élu haut en couleurs de l’Australie profonde, a réclamé récemment l’organisation de safaris pour chasser le crocodile.

« La nature a son propre équilibre et cet équilibre est complètement rompu. Nous pouvons rééquilibrer la nature grâce aux safaris », a-t-il déclaré.

Les crocodiles marins (ou crocodiles d’eau salée) ont été déclarés espèce protégée en 1971. Auparavant, les reptiles étaient considérés comme une nuisance et furent au bord de l’extinction après des années de chasse effrénée.

Les sauriens sont devenus une attraction touristique et certaines entreprises du secteur se sont retrouvées sous le feu des critiques parce qu’elles utilisent de la viande pour attirer les animaux lors de sorties en bateau.

Les opérateurs affirment qu’aucun lien entre le fait d’appâter les crocodiles et les attaques contre les humains n’a été établi.

« Un certain nombre d’entre eux ont appris à reconnaître le son de notre bateau et c’est eux qui viennent pour manger », assure Shalee O’Brien, manager de la Croisière Spectacular Jumping Crocodile sur le fleuve Adelaide dans le Territoire du Nord.

« Aucun crocodile marin n’est votre ami », rappelle le guide Reuben Jones. « De manière générale, ils vont vous tuer ».

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Guep

    Oui alors on a droit de vie ou de mort sur les animaux!
    Je suis d’accord que c’est malheureux tout ce qui arrive, mais on réintroduit pas une espèce pour s’en débarrasser après! Nous aussi on fait partie de la chaîne alimentaire au cas où ça leur aurait échappé (je sais que je vais me faire lyncher pour ça) et je vois pas pourquoi l’Homme devrait décider du sort de la faune et de la flore quand bon lui semble! Je me fous de risquer d’offencer qui que ce soit mais le monde va mal!
    En clair, tu choppes, n’importe quel animal, et tu lui fais payer le fait d’être en vie et de succomber à ses instincts. Les animaux chassent pour se nourrir et ça, depuis que le monde est monde,et nous par plaisir et parce que ça nous arrange!

      • Jose Fernandez

      Ce n’est pas parceque « le monde va mal » , qu’on a le droit de se foutre d’offenser qui que ce soit , et ce n’est pas parce qu’on a fait une connerie en déclarant « espèce protégée » un super-prédateur , qu’on a pas le droit de rectifier cette erreur , heureusement ! Quand vous avez une famille , un enfant , ou simplement un « copain a 4 pattes » que vous aimez du fond du cœur , aucune empathie n’est de mise face à des monstres (pas d’autre mot possible quand vous observez sa capacité à vous bouffer tout cru !) de ce calibre …Dans la nature , de plus , ce n’est pas le plus gros ou le plus féroce qui l’emporte , mais le plus intelligent et le plus adaptable à condition qu’il na sacralise pas les super-prédateurs !