Climat: le mois dernier a été le deuxième mois de septembre le plus chaud jamais enregistré

septembre

Le mois dernier a été le deuxième mois de septembre le plus chaud sur la planète depuis le début des relevés de température en 1880 © AFP/Archives Robyn BECK

Washington (AFP) – Le mois dernier a été le deuxième mois de septembre le plus chaud sur la planète depuis le début des relevés de température en 1880, marquant la fin des records mensuels consécutifs de chaleur enregistrés pendant seize mois.

Toutefois, l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a indiqué mardi que si on prend en compte la période de janvier à septembre 2016, le thermomètre est resté à un niveau record pour ces 137 dernières années.

La température en septembre à la surface des terres et des océans a été 0,88 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, qui était de 15°C.

Septembre se classe ainsi à la deuxième place pour ce mois, très près du record de l’année passée: septembre 2015 avait été 0,38°C plus chaud.

Cette montée du mercure avait correspondu à une intensification du courant équatorial chaud du Pacifique El Niño, qui a commencé à se dissiper à la fin du printemps.

Pour les neuf premiers mois de 2016, la température à la surface des océans et des terres s’est située 0,98°C au-dessus de la moyenne du XXe siècle (qui était de 13,88°C), surpassant le précédent record de la même période en 2015 de 0,12°C, a précisé la NOAA dans son bulletin mensuel des températures sur le globe.

L’année 2016 est ainsi en passe de battre un nouveau record annuel de chaleur. Ce serait le troisième d’affilée.

© AFP

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • jipebe29

    La « norme » de 30 ans qui serait nécessaire pour apprécier une tendance lourde a été inventée par l’OMM, mais en ne sait pas trop pourquoi. Cela permet aux réchauffistes de ne pas prendre ne compte un plateau de température ou un refroidissement qu’ils ne savent pas expliquer…. Par contre, ils ne se privent pas de nous bassiner sur tel ou tel mois ou telle ou telle année, violant par là même leur propre norme. Comprenne qui pourra…

    Le réchauffement de 1978 à 1997, donc de moins de 30 ans, et qui sert de prétexte au GIEC pour nous bassiner avec la fable du réchauffement climatique anthropique, ne veut rien dire, mais là, motus et bouche cousue. Les réchauffistes appliquent toujours deux poids, deux mesures, selon que cela leur convient ou non… C’est comme cela qu’ils pratiquent allègrement la désinformation.

    • jipebe29

    Si le mois de septembre avait été particulièrement froid, nous n’aurions sûrement eu aucun article pour le clamer urbi et orbi… Comme quoi l’information sélective et tronquée est un vecteur de propagande.

    • jipebe29

    ) La NOAA est un organisme gouvernemental qui doit s’aligner sur la politique climatique de la Maison Blanche. C’est pour cela qu’ils ont traficoté les mesures de température océaniques pour aller dans le sens d’un terrrrible réchauffement. Ne citer que la NOAA dont la crédibilité est douteuse et ne pas citer les mesures Hadcrut, RSS et UAH, cela s’appelle de l’information sélective et biaisée. Bref, de la propagande.

    • jipebe29

    La NOAA est un organisme gouvernemental qui doit s’aligner sur la politique climatique de la Maison Blanche. C’est pour cela qu’ils ont traficoté les mesures de température océaniques pour aller dans le sens d’un terrrrible réchauffement. Ne citer que la NOAA dont la crédibilité est douteuse et ne pas citer les mesures Hadcrut, RSS et UAH, cela s’appelle de l’information sélective et biaisée. Bref, de la propagande.

    • YonneSolaire

    Pauvre type !
    http://xkcd.com/1732/