Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Chasse: cadres et apprentis de la Fédération des chasseurs jugés pour l’exécution organisée d’animaux protégés

animaux protégés

Un chasseur pointe son fusil lors d'une chasse au pigeon le 18 octobre 2015, dans une forêt près de Romagne en Gironde. © AFP/Archives MEHDI FEDOUACH

Vesoul (AFP) – Le procès de trois anciens cadres, d’un technicien et de trois apprentis de la Fédération des chasseurs de Haute-Saône, suspectés d’avoir participé à l’exécution de plus d’une centaine d’animaux protégés, s’est ouvert jeudi à Vesoul.

Les sept prévenus, qui comparaissent libres jusqu’à vendredi, encourent un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende.

Les anciens président, directeur et responsable technique de la fédération sont poursuivis pour avoir ordonné la mise à mort d’animaux sauvages protégés, ce qu’ils réfutent.

La destruction des espèces, dont des rapaces et des chats forestiers, était effectuée par un technicien et trois apprentis, âgés de 22 à 25 ans, qui ont reconnu les faits.

D’après l’un des apprentis, qui a dénoncé ces agissements en juillet 2013 « pour que ça s’arrête », la destruction des animaux était « organisée » et « rémunérée » par la fédération de chasseurs.

Plus d’une centaine d’animaux appartenant à des espèces protégées ont été tués entre octobre 2010 et juillet 2013 sur le site d’une réserve cynégétique gérée par la Fédération départementale des chasseurs de Haute-Saône, selon l’enquête de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

« On avait ordre de prendre les queues pour prouver qu’on avait bien tué les animaux », a déclaré le jeune homme jeudi devant le juge, détaillant comment il devait tenir le registre des bêtes éliminées. Chacun des trois apprentis a reçu 384 euros pour cette « prime de queue ».

La réserve de 56 hectares, située à Noroy-le-Bourg (Haute-Saône), visait à favoriser la prolifération du petit gibier comme les lapins et les faisans. La fédération était autorisée à tuer les prédateurs dits nuisibles, tels que les renards, mais pas les espèces protégées.

Chats sauvages, autours des palombes, buses variables, éperviers ou encore chouettes d’Europe ont ainsi été capturés et supprimés avec un fusil ou du poison. Ils étaient ensuite incendiés ou enterrés. Certains animaux étaient aussi volontairement blessés et mouraient dans la nature.

« Les ordres venaient du responsable technique et du directeur », a affirmé l’apprenti à la barre.

Une quinzaine d’associations de protection de la nature, dont la Fondation Brigitte Bardot et France Nature environnement, ainsi que la Fédération de chasse de Haute-Saône, se sont portées partie civile.

© AFP

8 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Paisant

    Quelles ordures ces gens là , tout est bon pour tuer . HONTEUX
    Faut que ça cesse réellement . Les humains BASTA , mais pas les animaux
    Comme dit un grand défenseur de la nature YVES PACCALET .

      • Nelly Scorbiac

      Et on peut savoir le pourquoi de cet abattage illégal ?

    • Mona

    Cet apprenti a été vraiment courageux.
    Dénoncer des patrons…. on se doute des risques de représailles.

    • Pacteau

    Savoir dire « Non » est la première forme de courage.
    J’ose espérer que ce jeune homme courageux sera honoré pour son dévouement aux causes animale et environnementale, par les autorités ! Cela devrait aller de soi, non ?

  • Encore une histoire de règlement de compte et de vautours patentés certifié anti-chasse!
    Lorsque je vois tous les nuisibles et même les gibiers qu’il a sur 50 hectares a l’heure actuel ou c’est pratiquement le désert , je me dis que soit la l’apprenti en question a une sacré dent contre sa hiérarchie soit il devrait arrêté de fumer de la moquette!
    Alors qu’ils aient mis du gibier d’accord ! mais d’où vienne tous ces nuisibles , bon ou mauvais! lol
    Parce que chez nous tu te fais bouffé un mouton par un renard , cet un nuisible ! bon d’accord! tu te fais bouffé le même mouton par un loups ou un ours c’est pas un nuisible! Bien sur le propriétaire ne vois pas ça de la même façon ! mais c’est un déséquilibré , un taré , un vaurien ! il mérite la prison et des amandes! Voila que c’est la même pour le petit gibier et si un chat y est passé , toutes les chats du coin et du départements sont morts! Hors a leur actuel dans nos campagnes c’est le chat que tu vois lui partout! c’est le roi! il est le seigneur et maitre! il a le droit de tuer une compagnie de jeune perdreaux ou de lièvres ou tout ce qui lui tombe sous la patte ! pas forcé qu’il est faim mais il faut bien qu’il s’amuse! et oui il est protégé et super prolifique! Alors BB va faire encore un tabac , on va causer d’elle , bref on va la dépoussiérer… les anti-chasse vont ce faire un pécule et les petits copains jaloux qui veulent la place vont pouvoir la prendre ! il est pas beau ce monde enchanté!?
    Ah j’oubliai le haineux qui a vu Bamby tué par le chasseur et qui depuis rêve de flinguer tout ces salops qui font pas comme lui et vont pas acheter la viande sous cellophane certifié sans mort d’animaux!
    Bref encore une histoire monté en épingle par des merdias et des escrologistes! les uns feraient bien de dire la vérité sur les véritables problèmes, les autre foutre la paix aux chasseurs car ils sont juste des mouches du coches qui sont en plus empoisonnés! et oui une façon de détourner des vrais problèmes et de ce discréditer ce chasseur qui vois ce qui ce passe dans nos campagne ! bref une façon de lui fermer son clapet!
    Dormez tranquille braves gens on vous la fait a la vaseline…!

    • Une bonne question à se poser est : qu’est-ce qui pousse un homme à prendre un fusil pour aller tuer des animaux ? C’est là la question essentielle.
      Ensuite, notre espèce (humaine) prolifique et inventive, sans idée des conséquences de ses actes, occupe de plus en plus de place sur la planète et en laisse fort peu à ses compagnons de voyage : les animaux. Si l’on considère que chaque espèce a son utilité dans l’équilibre (assez déséquilibré aujourd’hui) général, mais que, très souvent, nous pêchons par ignorance et produisons de déséquilibres de tous côtés, nous devrions décider un moratoire, faire une pause et, devant le constat de faillite que nous sommes bien obligés de faire, décider ensemble d’une façon différente d’envisager nos vies. Enorme chantier qui devrait nous occuper d’urgence.

    • Francis

    Alours, qu’est ce que tu a foutu à l’école, avec un tel orthographe ? !!!!!!!!

    • pelerins

    la seule espèce nuisible c’est l’humain qui prolifère (avec ses 7 milliards de pillards) au détriment des autres espèces, et aussi en détruisant tous les espaces sauvages . Et le chasseur n’a qu’un but éliminer tout ce qui n’est pas gibier. Une nature vide des autres animaux prédateurs c’est son délire.
    C’est une honte et ce genre d’affaire est hélas cachée et étouffée par les médias; on voit ici le poids de l’omerta dicté par le lobby chasse.