Climat: vers une entrée en vigueur de l’accord de Paris dès cette année

accord de paris

L'accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015 pourrait entrer en vigueur dès cette année, après la ratification mercredi à l'ONU à New-York par 31 pays de ce texte qui vise à limiter le réchauffement nocif de la planète © Belga/AFP/Archives BENOIT DOPPAGNE

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – L’accord de Paris sur le climat conclu en décembre 2015 pourrait entrer en vigueur dès cette année, après la ratification mercredi à l’ONU à New York par 31 pays de ce texte qui vise à limiter le réchauffement nocif de la planète.

« L’élan est remarquable », s’est exclamé le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, dont la lutte contre le réchauffement climatique a été une des priorités tout au long de ses dix ans de mandat.

« L’entrée en vigueur de l’accord avant la fin de l’année sera une étape majeure vers un avenir plus sûr, plus juste et plus prospère », a-t-il ajouté.

L’accord conclu à Paris en décembre 2015 ambitionne de contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C par rapport au niveau de l’ère pré-industrielle.

Pour entrer en vigueur, il doit être ratifié par 55 pays, qui doivent totaliser 55% des émissions de gaz à effet de serre.

Pour l’instant, le chiffre atteint est de 60 pays mais ils représentent moins de 48% des émissions.

Parmi les 31 pays qui ont remis mercredi leurs instruments de ratification à l’ONU figurent plusieurs Etats latino-américains (Argentine, Brésil, Mexique), ainsi que Singapour, la Thaïlande, le Bangladesh et les Emirats arabes unis.

C’est aussi le cas du Maroc, qui sera l’hôte de la COP22 à Marrakech à partir du 7 novembre, succédant à la France.

Cette dernière, qui a complété sa procédure nationale de ratification depuis juin, a quant à elle présenté à l’ONU un document mercredi. Il indique qu’elle est « prête à déposer ses instruments de ratification » dans le cadre d’un dépôt coordonné au sein de l’Union européenne.

Pour l’UE en effet, ratifier un tel accord international suppose de le faire en tant qu’Union, mais aussi par chaque Etat membre.

Une hausse des températures de 2°C comporte certes des risques, mais rester sous ce seuil éviterait à la planète de subir ses plus néfastes effets: inondations, tempêtes ou sécheresses susceptibles de générer des pénuries alimentaires, l’extinction d’espèces et des déplacements de population.

Mais pour le ministre de l’Environnement et de l’Energie du Costa Rica, Edgar Gutierrez, ce seuil n’est pas assez ambitieux compte tenu de l’accélération du réchauffement. Août 2016 a encore atteint un record de températures.

M. Gutierrez a appelé les pays à se fixer un seuil de hausse des températures de 1,5°C et prévenu qu’une seule année de retard dans la mise en oeuvre de l’accord pourrait être désastreux pour la planète.

« Le changement climatique est déjà dangereux, il a déjà dépassé les capacités de beaucoup de pays à s’y adapter, nous avons déjà des morts, nous perdons déjà des espèces, des terres et des bâtiments », a noté M. Gutierrez, qui s’exprimait au nom de trois pays particulièrement touchés par le réchauffement, dont l’Ethiopie et les Philippines.

Un représentant des îles Marshall, Mattlan Zackhras, a prévenu qu’en dépit des promesses, la planète semblait sur la pente d’un réchauffement de 3°C.

« Cela va faire disparaître mon pays et beaucoup d’autres Etats insulaires du Pacifique », a-t-il prévenu.

Quatorze autres pays représentant près de 13% des émissions de gaz à effet de serre ont dit qu’ils ratifieraient l’accord cette année, selon les services de M. Ban, ce qui augure d’une entrée en vigueur moins d’un an après sa conclusion.

L’UE devrait le ratifier « dans les prochaines semaines », a promis le commissaire européen au Climat et à l’Energie, Miguel Arias Canete.

Adriano Campolina, directeur de l’organisation caritative ActionAid, s’est étonné cependant que l’UE, marraine du Protocole de Kyoto sur le climat, ne ratifie pas l’accord plus tôt.

La Chine et les Etats-Unis, les deux pays les plus pollueurs, ont contribué à accélérer le processus en ratifiant le texte le 3 septembre.

La ministre française de l’Environnement Ségolène Royal, dont le pays a présidé la conférence COP21 à l’origine de cet accord, a confié à l’AFP en début de semaine qu’elle espérait une entrée en vigueur avant le début de la COP22.

Cette conférence s’ouvrira la veille de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, où le candidat républicain Donald Trump conteste le réchauffement de la planète et veut défaire l’accord s’il est élu.

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • marty

    gardons l’espoir dans la bataille contre le réchauffement climatique
    et la mise en oeuvre est partie ça fait du bien de lire ça
    montrons aux gens que les politiques qui deviennent climatosceptique ne sont là que pour faire le buzz et qu’un homme d’état qui dit çà n’est pas à la hauteur de sa tâche

    • Claude Renaud

    On dit que l’espoir fait vivre, mais il ne faut pas que l’espoir cache la réalité. Contenir la température du
    globe en deçà des 2° est une tâche impossible, et tout le monde le sait, et ceux qui prétendent le
    contraire sont des menteurs. On ne changera pas de paradigme parce que on ne change pas la
    nature humaine. Il y a trop d’égoïsme, trop de cupidité. Ceux qui dirigent le monde, sont ceux-là même
    qui mènent la belle vie, et n’ont pas trop envie que cela change. La démonstration est faite. On voit
    avec quelle réticence les Etats ratifient les accords de Paris, à commencer par l’Europe.
    La réalité est que nous consommons de plus en plus de pétrole : 96 millions de b/j en 2016 et 100 millions avant 2020. Et nos gaz à effet de serre sont directement corrélés à notre consommation de
    pétrole. Est-ce qu’en 2017 nous allons réduire notre consommation de 50%? IMPOSSIBLE.
    Sans compter les émanations de méthane du Cercle Polaire qui sont incontrôlables.
    Et on va encore nous abreuver de grands discours rassurants.
    Alors, arrêtons de discuter et de tergiverser et passons aux actes. Mais tout de suite et drastiquement.
    N’en déplaise à ceux qui voyagent en jets privés, ou autres privilégiés qui polluent dix mille fois plus
    que les autres. Il y a trop de riches pour qu’on ait une chance.

  • OUI nous ne pourrons probablement combattre les evolutions naturelles du climat mais maintenant que les « deux grands » se sont mis enfin d’accord l’horizon s’éclairci un peu. Tous les pays qui ont contre toute attente et en si peu de temps montré qu’ils avaient  » l’intention de », qui ont accepté de « signer », de « ratifier » ces accords ou qui ont simplement promis de le faire vont assurément être confronté à une redoutable exigence FAIRE

    Exigence d’autant plus redoutable qu’il y a urgence et que pour FAIRE, il faut savoir COMMENT.

    Pour satisfaire le COMMENT FAIRE chaque pays suivra probablement des voies différentes selon les conditions locales.

    Pour la France, il suffirait par exemple que Paris, la capitale française qui a vu naître ces accords internationaux se mette pour notre plus grand bien en accord avec sa propre constitution pour le chauffage de l’habitat. Ceci en respectant ce qu’elle n’a pas su faire jusqu’à présent.

    Il y a une petite chance que cela se fasse. si elle respecte l’article 6 de sa propre « charte de l’environnement initié par Jacques Chirac qui va bientôt nous quitter

    Voir
    http://www.goodplanet.info/actualite/2016/09/21/victimes-dun-episode-inedit-massif-de-blanchissement-debut-dannee-coraux-de-nouvelle-caledonie-se-partiellement-regeneres-restent-vigilance-scientifiques-craig/

    Balendard septembre 2016

    • Dany

    que du Semblant … signé n’est pas fait…. La « France » ne balaie pas devant sa porte mais fait la leçon à tout le monde.
    La totalité de la nature est maltraitée. Lobbys agricoles (FNSEA), industrie chilmique, pharmaceutique, Vente de d’avions Rafales et armes …. (ex. de l’Inde ou énormément de gens crèvent au quotidien main on leur fait l’offre du siècle avec ces milliard d’avions de guerre)
    Paroles, paroles paroles,
    Paroles, paroles paroles,
    rien que des Paroleuuuus …
    Merci Dalida !
    🙂 ou 🙁