Nucléaire: le gouvernement britannique a donné son accord au projet Hinkley Point

hinkley point

Les deux réacteurs nucléaires prévus à Hinkley Point au Royaume-Uni d'après une image de synthèse fournie par EDF à Londres le 28 juillet 2016 © EDF ENGERY/AFP/Archives HO

Paris (AFP) – Le gouvernement britannique a donné jeudi son accord à la construction de la centrale nucléaire Hinkley Point C, un projet controversé de 18 milliards de livres porté par le français EDF avec le soutien d’une compagnie chinoise.

« Nous avons décidé de la construction de la première centrale nucléaire depuis une génération », a expliqué le ministre aux Entreprises, Greg Clark, dans un communiqué, ajoutant que des mesures additionnelles au projet initial permettraient « d’améliorer la sécurité ».

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Il est clair dans cette affaire, scandaleuse à plus d’un titre, dont forcément aussi, même si c’est encore à découvrir, des dessous de table, que le lobby des nucléocrateux français, qui patauge dans l’erreur et bientôt; hélas aussi ! pataugera dans l’horreur nucléaire, vient de porter par le démarrage effectif annoncé de ce projet sans avenir, puisqu’il se projette dans le passé technologique, mais fort coûteux, un très rude coup aux finances d’EDF en particulier et à celles de la France en général.
    Jamais en effet cette construction délirante d’absurdité, puisque d’abord anti-économique, fondamentalement inhumaine, et qui nuirait gravement, si elle devait fonctionner un jour, ce qui est impossible, à la biosphère en menaçant toute l’Europe d’une terrible épée de Damoclès, l’EPR étant, par plutonium interposé, fondamentalement explosif, ne sera achevée, ce que le gouvernement britannique a parfaitement compris, mais, en attendant, des centaines d’emplois seront créés, en Cornouailles, aux frais d’EDF et des français, raison profonde de l’acceptation britannique, puisque l’Angleterre n’a rien à verser et a déjà encaissé bien plus d’un milliard d’euros, dépensés par EDF, prélevés sur nos factures d’électricité, pour obtenir ce résultat désastreux, qui n’est qu’une défaite du bon sens.
    Car, et comme ces réacteurs EPR ne fonctionneront jamais, les sujets de Sa Majesté, dont les gouvernants ont oublié d’être bêtes, pensons à Churchill, n’auront éternellement rien à payer, telle est la réalité profonde, ils ont gagné en effet, le boeurre, l »argent du boeurre, et ils se payent notre tronche, à nos frais, en prime.

    • Rozé

    La preuve que des décisions importantes pour l’humanité sont prises en ignorant superbement les citoyens. Cet ou ces EPR ainsi que l’industrie nucléaire en général, c’est l’histoire revisitée et biblique du Veau d’or ! Nous sommes en train de sacrifier nos vies sur l’autel du fric ! Le pire, c’est que cela ne profite qu’à une minorité et que mêmes les larbins du nucléaire manifestent pour garder leur travail néfaste pour l’humanité.
    Rappelons, en effet, que tant que les déchets nucléaires existent, nous serons dans l’obligation de les gérer et faire gérer par les générations futures pour en minimiser les effets mortels pour le vivant !
    Quand on commence enfin à savoir bien utiliser et développer les énergies renouvelables, pourquoi va t on ce fourrer dans ce bourbier nucléaire ?

A Paris, le salon du nucléaire civil s'ouvre dans un climat plus porteur

Lire l'article