Sur autoroute, un Français sur cinq jette mégots ou chewing-gums par la fenêtre

Embouteillages
Embouteillages
Embouteillages sur l'A7 l'Autoroute du soleil, près de Reventin-Vauguris (centre-est de la France), vers le sud, le 30 juillet 2016 © AFP ROMAIN LAFABREGUE

Paris (AFP) – Près d’un Français sur cinq admet jeter des mégots de cigarette ou des chewing-gums par la fenêtre de sa voiture sur l’autoroute, selon un sondage Ipsos pour Vinci Autoroutes publié vendredi.

« Lorsqu’il roule sur l’autoroute, près d’un Français sur trois (31%) déclare qu’il lui arrive de jeter des déchets par la fenêtre de sa voiture », indique Vinci Autoroutes dans un communiqué.

Les « déchets organiques » – trognons de pommes et autres noyaux de fruit – sont les plus fréquents (23%), devant les mégots et chewing-gums (18%) ainsi que les papiers, mouchoirs et emballages (5%).

Ce sondage a été réalisé sur internet du 7 au 11 juillet, sur un échantillon de 2.149 personnes, représentatif de la population française âgée de 16 à 75 ans, selon la méthode des quotas.

« En plus du risque d’incendie très présent en cette période estivale, les jets de mégots, de chewing-gums ou de tout autre déchet ont pour conséquence de dégrader sensiblement le paysage et l’environnement », rappelle Bernadette Moreau, directrice du développement durable du groupe concessionnaire de 4.398 kilomètres d’autoroutes dans le sud et l’ouest de la France.

Environ 4.900 tonnes de « déchets sauvages » ont été ramassés l’an dernier sur les 39.000 hectares de « dépendances vertes » en bordures d’autoroutes, selon l’association des sociétés concessionnaires Asfa.

Ces entreprises ont cumulé 144,5 millions de « dépenses pour l’environnement », dont 39% (soit 56 millions) en dépenses d’exploitation, qui incluent l’entretien de ces « dépendances vertes », où interviennent plus de 5.200 agents.

©AFP

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Annick Weiser

    Oui, la France dans son ensemble est un pays « devenu » très peu ragoutant sur le plan propreté…. Dans la rue, dans les lieux publics, dans les sanitaires des cafés, bars et autres…. on peut croire que chacun possède un « double » près de lui pour « réparer » ses erreurs…. à qui vient-il à l’idée de laisser en sortant l’endroit aussi propre qu’à son arrivée ?
    Franchement tous ces comportements nuisent à l’image de « marque » de notre pays et de ses habitants qui n’hésitent pas, alors qu’ils ont une corbeille à quelques mètres, à jeter tout et n’importe quoi au sol…. Souvenez-vous la joie que vous avez ressenti en restant collé sur un chewing gum ! Le désespoir en voyant des hectares partir en fumé à cause d’un mégot non éteint !
    En théorie, des amendes sont prévues pour « faire » l’éducation des gens…. le sens civique se perdant dans tous les domaines….. mais franchement il est beaucoup plus simple de mettre une contravention sur le pare-brise d’une voiture en stationnement que de verbaliser un individu en chair et en os que l’on a devant soi !!!
    Peut-être que l’exemple et la sensibilisation, même à petite échelle, peuvent améliorer les choses. ESSAYONS !!!

  • Vu la quantité qui jonchent les bords de route, je doute que ce ne soit qu’une personne sur cinq.

    • Rodolphe

    20% des français sont donc des porcs…c’est idem dans les forêts, les bords de petites routes, la plage, etc…. des porcs qui nuisent au plaisir des 80% restant à se promener dans des endroits propres !

    • Florence

    Education, montrer l’exemple, message simple pour rappel, c’est facile à réaliser. Il suffit que tout le monde s’y mette et fasse son petit pas. On voit bien sur l’autoroute que les messages indiquant aux automobilistes de se mettre sur la droite après avoir doublés portent leurs fruits, alors pourquoi ne pas rappeler aux automobilistes qu’un mégot jeté quelque soit l’endroit peut être générateur de feu, que des déchets jetés peuvent atterrir sur des 2 roues, que si des adultes ne jettent pas leurs déchets dans les poubelles alors leurs enfants risquent de suivre leur exemple. Alors ne soyons pas fainéant, prévoyons un cendrier portable pour les cigarettes, un sac pour les déchets, ramenons-les chez nous pour les jeter. Faire du bénévolat pour ramasser les déchets sur les plages cela motive pour laisser la nature la plus propre possible c’est vivifiant, cela rend heureux et fait du bien. La nature devrait avoir une importante place dans l’éducation de nos enfants car c’est grâce à elle que nous sommes vivants.

  • Bonjour,
    En effet, il y a beaucoup de travail afin que les personnes s’investissent réellement pour faire des choses qui dépassent leur « petite vie » autour des seules projets : Avoir une belle voiture, plaire aux autres, et vivre le plus vieux possible …
    Malheureusement, peu de gens font des choses de manières désintéressées afin d’accomplir de belles choses, trier sincèrement ces déchets, aller se balader en appréciant l’instant …
    Enfin bref, je pense que nous sommes « mal barré ».
    Bien à vous toutes et tous.