Accord climatique de Paris: Mme Royal souhaite une entrée en vigueur avant novembre

accord de paris

La ministre française de l'Environnement, Ségolène Royal, le 20 juillet 2016 à New York © AFP KENA BETANCUR

Nations unies (Etats-Unis) (AFP) – La ministre française de l’Environnement Ségolène Royal a plaidé mercredi à l’ONU pour une ratification rapide de l’accord climatique de Paris, afin qu’il puisse entrer en vigueur d’ici novembre.

La 22è conférence de l’ONU sur le climat commence début novembre à Marrakech (Maroc).

Mme Royal préside jusqu’à cette date la COP21, qui a abouti à l’accord conclu à Paris en décembre dernier pour limiter les effets du réchauffement de la planète.

Il faut « accélérer la ratification de l’accord », a affirmé à la presse Mme Royal après une rencontre avec le secrétaire général Ban Ki-moon. « Je souhaite que l’accord entre en application pour la conférence de Marrakech », a-t-elle ajouté, estimant qu’il s’agit d’une « obligation morale ».

M. Ban a invité les pays ayant conclu l’accord à une réunion à New York le 21 septembre, pour le signer ou pour confirmer leur ratification du document.

Mme Royal a souhaité que les pays fournissent à cette occasion « des preuves » de leur volonté de ratifier le texte. « Nous ne pouvons plus nous satisfaire de déclarations d’intention », a-t-elle affirmé.

Sur les 195 pays ou organisations qui ont négocié l’accord en décembre 2015, 177 l’ont déjà signé, la plupart lors d’une cérémonie organisée par l’ONU le 22 avril à New York.

Mais seuls 19 l’ont pour l’instant ratifié, essentiellement des petits Etats insulaires.

Or, au moins 55 pays représentant 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement,  doivent ratifier l’accord pour qu’il entre en vigueur comme prévu à compter de 2020.

Les Etats-Unis et la Chine, deux des principaux pollueurs de la planète, ont annoncé leur intention de le faire d’ici la fin de l’année.

La ratification par l’Union européenne est « en bonne voie » et devrait intervenir en octobre, a indiqué Mme Royal.

Elle a souligné qu’il fallait « être vigilants » sur les éventuels retards que pourrait entraîner le Brexit mais en ajoutant avoir reçu des assurances « très claires » de Londres sur ce point.

Mme Royal a aussi déclaré avoir reçu « des signaux très favorables » des pays africains.

Aux termes de l’accord de Paris, la communauté internationale s’est engagée à limiter le réchauffement de la planète « bien en-deçà » de 2°C, voire à 1,5°C, par rapport au niveau pré-industriel.

La ministre venait présenter à l’ONU le plan de la France pour mettre en oeuvre les 17 objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies en septembre 2015. Parmi eux figurent l’éradication de l’extrème pauvreté d’ici 2030 et la lutte contre le déréglement climatique.

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Et si la France au lieu de « parloter »dans ces COP*(s) continuelles pour tenter de convaincre ses partenaires qu’il convient de faire « quelquechose » sans d’ailleurs préciser ce qu’est ce « quelque chose », agissait enfin. Ne serait-ce qu’au travers du CHAUFFAGE DE L’HABITAT, un poste particulièrement lourd en ce qui concerne l’émission de gaz à effet de serre?
    Ceci en élaborant une structure administrative permettant de mettre en place la rénovation massive des logements urbains. Balendard est convaincu que « L’immeuble de monsieur tout le monde » pourrait ainsi se généraliser progressivement pour le plus grand bien de nos grandes cités.

    Voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/LCU_fichiers/ethique.htm

    Nous ne pourrons continuer à accepter continuellement des mesurettes comme celle de l’individualisation des frais de chauffage sans réagir.

    Voir
    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/LCU_fichiers/LT-discutable.htm

    Trop c’est trop, il y a COP et COP
    Pour solutionner nos problèmes, nous ferions mieux de nous préoccuper de la performance énergétique d’une pompe à chaleur (COP) que se réunir continuellement dans ces coûteuses et bientôt inutiles conférences (COP)

    Balendard juillet 2016

  • Plutôt que de me résigner devant l’indifférence générale je reviens à la charge.
    Les citoyens que nous sommes ne peuvent pas comme Madame Royal se satisfaire de déclaration d’intention et de demi-mesures. Trop de mots, il nous fait maintenant AGIR et FAIRE.

    Mais ceci bien évidemment à condition d’agir dans le bon sens.

    La décision de procéder à « l’individualisation des frais de chauffage dans le chauffage collectif » est plutôt mauvais signe. Elle prouve notre incapacité à cerner les vrais problèmes. L’énergie thermique circulant la plupart du temps librement d’un appartement à l’autre dans les immeubles, n’est-il pas en effet de loin préférable de baisser significativement le prix de l’énergie thermique plutôt que de tenter de la compter bien inutilement ?

    Balendard est convaincu que « L’IMMEUBLE DE MONSIEUR TOUT LE MONDE » pourrait se généraliser progressivement en Europe sans nuire à notre économie voire en la dynamisant. Pour ce faire, l’état français se doit d’expliquer clairement à nos régions comment elles peuvent et doivent élaborer une structure administrative efficace facilitant la mise en place de la rénovation thermique massive des logements urbains. Il suffit pour cela d’avoir un peu de bon sens du courage et un minimum de connaissances physiques. Il y aura bien des cas difficiles mais pour l’essentiel, Balendard est convaincu que cela peut se faire pour le plus grand bien du médiateur de l’énergie et des fins de mois difficiles. Qui plus est en participant cette fois non pas par les mots mais par les actes, à la lutte contre le dérèglement climatique, à l’amélioration de la qualité de l’air de nos cités, et à l’éradication de l’extrême pauvreté. Et ceci, il en est maintenant convaincu après avoir finalisé son livre « La chaleur renouvelable et la rivière », sans nuire à l’économie européenne.
    Il ne suffit pas que la banque mondiale se sente concernée et impliquée dans l’atténuation climatique ou que Madame Royal cherche à convaincue ses partenaires européens qu’il est nécessaire de participer. Il va devenir urgent de montrer l’exemple en agissant plutôt qu’en souriant.
    Si nous le faisons, les USA et la chine suivront.

    Il y a urgence à le FAIRE et nous ne pourrons pas attendre 2030. Monsieur Fabius lorsqu’il a confié les rennes à Madame Royal à l’issue de la COP21 à Paris, nous a clairement prévenu : nous sommes la dernière génération à pouvoir le faire. « Plus tard » ce serait selon lui « trop tard ». Balendard est d’autant plus convaincu de cela qu’il vient de subir dans sa chair les conséquences du réchauffement, sa maison de Moncourt vient d’être inondée par une crue du Loing d’une violence inédite nettement supérieure à celle de 1910.
    Il y a aussi une autre raison plus sournoise : la pauvreté n’est-elle pas le terreau du terrorisme?

  • c’est un peu comme le bon et le mauvais cholestérol: il y a pour le chauffage de l’habitat le bon COP et le mauvais COP

    VOIR
    https://www.goodplanet.info/actualite/2016/07/19/consommer-propre-electricite-devient-plus-facile-presque-plus-economique/

    Balendard novembre 2016

Des inondations liées au changement climatique frappent plusieurs archipels du Pacifique

Lire l'article

Nucléaire : attention au changement climatique pour les nouveaux réacteurs, prévient RTE

Lire l'article