Argentine: la baleine échouée, puis secourue, retrouvée morte

touristes
Des touristes regardent une baleine autrale sur la péninsule Valdes au sud de l'Argentine, le 11 juin 2006. La baleine échouée depuis vendredi sur la plage de la côte atlantique, puis libérée samedi grâce à des secouristes, a été retrouvée morte © AFP/Archives JUAN MABROMATA
Des touristes regardent une baleine autrale sur la péninsule Valdes au sud de l'Argentine, le 11 juin 2006. La baleine échouée depuis vendredi sur la plage de la côte atlantique, puis libérée samedi grâce à des secouristes, a été retrouvée morte © AFP/Archives JUAN MABROMATA

Buenos Aires (AFP) – La baleine échouée depuis vendredi sur la plage d’une station balnéaire de la côte atlantique argentine, puis libérée samedi grâce à des secouristes, a été retrouvée morte, ont annoncé lundi des scientifiques.

« La baleine s’était dirigée vers la côte pour mourir, elle ne pouvait pas être sauvée. Nous l’avons retrouvée morte grâce à l’écholocalisation (émission d’ultrasons, ndlr) », a déclaré lundi à la presse Sergio Heredia, biologiste de la fondation Mundo Marino, un parc d’attraction marin de la ville voisine, à 320 km au sud de Buenos Aires.

Cette baleine à bosse mesurait environ 15 mètres et pesait près de 10 tonnes, selon ces scientifiques.

Des gardes-côtes, des membres de la défense civile, des maîtres-nageurs-sauveteurs, des pompiers et du personnel du parc Mundo Marino avaient participé à cette opération de sauvetage qui a duré près de 24 heures, d’après la presse locale.

Dans les dernières heures, l’animal montrait des signes d’épuisement qui rendaient les tentatives de remorquage dangereuses, mais une forte marée avait finalement permis de l’emmener au large.

Des dizaines de personnes suivaient le sauvetage de près, tandis qu’un groupe de plongeurs avait bravé le froid et le courant pour aider le mammifère.

A cette époque de l’année, les baleines sortent des eaux antarctiques et remontent vers des eaux plus chaudes, jusqu’à l’équateur afin de s’accoupler.

© AFP

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • « Nous l’avons retrouvée morte grâce à l’écholocalisation »… ??? Pour autant que l’on sache, cette baleine n’avait pas eu de balise de posée.

    10 tonnes est peu probable. 25 – 30 tonnes serait plus juste pour un animal de cette taille.

    Dans la zone de l’échouage, des prospections sismiques étaient en cours. Comme d’habitude, aucune autopsie digne de ce nom n’aura eu lieu, comme d’habitude, les destructeurs de l’océan n’ont rien à craindre…

    70 baleines viennent d’être trouvées échouées dans le sud du Chili

En Australie, les derniers cétacés échoués sur une plage en cours d'évacuation

Lire l'article