Huile de palme: appel au boycott d’entreprises par des communautés villageoises

palme

Récolte de fruits de palmier à huile, le 29 avril 2016, dans le village indonésien de Suka Dame, sur l'île de Sumatra © AFP/Archives KHARISMA TARIGAN

Londres (AFP) – Une délégation représentant des communautés villageoises du Pérou, de Colombie, d’Indonésie et du Liberia a appelé au boycott des entreprises qui abusent de la déforestation pour planter à la place des palmiers à huile, mercredi à Londres.

La délégation a remis un manifeste à la Bourse de Londres, dans lequel elle appelle les investisseurs, les consommateurs et les gouvernements à vérifier l’origine de l’huile de palme consommée en Europe.

L’Union européenne (UE) est le troisième importateur de cette huile, de plus en plus utilisée par l’industrie agroalimentaire, notamment dans l’élaboration de biocombustible et de cosmétiques.

« Nous faisons ensemble appel à la solidarité internationale et demandons qu’il y ait enquête sur les investissements préjudiciables et les opérations de plantation affectant les populations indigènes et les communautés locales et qu’ils soient sanctionnés comme il se doit, y compris pour des préjudices anciens. On ne peut pas distinguer les droits humains des dommages environnementaux », a déclaré Willian Aljure, de l’organisation colombienne CONPAZ.

Dans le manifeste, les signataires des quatre pays demandent aux Européens de « cesser de financer et d’investir dans des entreprises et des affaires associées directement ou indirectement à des violations des droits de l’Homme, des acquisitions passées ou présentes illégales de terre, des opérations de déforestation et d’autres dommages environnementaux ».

Ils plaident pour des contrôles stricts pour s’assurer que les « produits associés aux violations de droits de l’Homme » n’arrivent pas en Europe.

© AFP

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Alain Riethmuller

    LES RECOMMANDATIONS DU WWF aux consommateurs :
    1. N’achetez que dans les enseignes qui se sont engagées à utiliser de l’huile de palme durable et qui mettent leurs engagements en pratique ;
    2. Cherchez le logo RSPO sur les produits ;
    3. Demandez aux distributeurs de mentionner sur tous les produits qu’ils vendent (et pas seulement sur ceux de leur propre marque) s’ils contiennent de l’huile de palme durable ;
    4. Demandez aux fabricants industriels de mentionner si leurs produits contiennent de l’huile de palme durable certifiée ;
    5. Contactez le WWF pour découvrir d’autres moyens d’agir (Liste des bureaux WWF dans le monde).
    http://www.wwf.fr/nos_priorites/conserver_les_ecosystemes/preserver_les_forets_tropicales/huile_de_palme_durable_/

    • chatelain

    même l’huile de palme dite durable commet des abus : autochtones chassés de leurs terre , droits de l’homme non respectés évitez !

    • LAZIC ALINE

    IL FAUT FAIRE ARRETER RAPIDEMENT CE MASSACRE DE LA BIO DIVERSITE ! QUE FONT LES CHEFS D ETAT OU SONT ILS PASSES ? OU EST LA COP 21 ? SCANDALEUX, IMMORAL ET DESTRUCTEUR POUR LA PLANETE !

    • Angie ALF

    BOYCOTT total et sans conditions de tous les produits contenant de l’huile de palme. Notre survie, où qu’on soit sur la planète, sera à ce prix.

    • CARON Élisabeth

    Autochtones chassés de leur terre, destruction de forêts et donc de bio diversité….ce massacre aurait dû être stoppé depuis bien longtemps déjà. Alors STOP ! Arrêtons d’ingurgiter de la merde et rendons à la nature ce qui lui appartient.

Après des années de captivité, deux bélugas redécouvrent la liberté en Islande

Lire l'article