Abattoirs: le gouvernement veut créer un délit de maltraitance à animaux

délit de maltraitance

Le gouvernement a annoncé vouloir créer un délit de maltraitance à animaux © AFP/Archives REMY GABALDA

Paris (AFP) – Le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a annoncé mardi son intention de « créer un délit de maltraitance » aux animaux avec « sanctions pénales » dans la loi Sapin, dans le cadre d’un plan pour le bien être animal.

Les mauvais traitements envers les animaux figurent dans le Code rural, mais pas dans le Code pénal assorti de sanctions. Le ministre a insisté sur le partage de responsabilité entre l’Etat et les autres acteurs de la chaine, notamment les exploitants d’abattoirs, objets de plusieurs scandales ces derniers mois.

© AFP

 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Nathy78

    Le foll est un pipoteur, un gros menteur à la solde des lobbies.
    Une loi ne sert à rien si elle n’est pas appliquée et pour qu’elle soit applicable, il faut constater un délit. Or ce menteur refuse l’installation de caméra qui permettrait de prouver ou non un acte de maltraitance. La maltraitance existe aussi partout dans les élevages, notamment industriels. Arrêtons cette hypocrisie !
    Donc avec cette nouvelle loi inutile, rien ne changera. On le constate dans la protection des animaux domestiques : la loi n’est quasiment jamais appliquée. Il est déjà très difficile d’assigner à justice l’auteur de maltraitance et quand il y a procès et sanction, elle est toujours minorée, alors que l’accusation porte souvent sur des cas de maltraitance extrême.
    Tant que l’être humain regardera le non-humain comme un être inférieur à lui-même, il continuera à le maltraiter comme les blancs l’ont longtemps fait vis à visdes noirs, les hommes envers les femmes, les hétéro envers les homo, etc… Ce sont les mêmes mécanismes psychologiques qui ouvrent la voie de toutes nos dérives de violence et de cruauté.

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article