Un loup capturé pour la première fois en Colombie

loup

Le loup gris Amarok au zoo de Medellin, en Colombie, le 3 février 2016 © AFP RAUL ARBOLEDA

Bogota (AFP) – Un loup a été pour la première fois capturé en Colombie et sera visible au zoo de Medellin (ouest) après une période de quarantaine durant laquelle il sera examiné par des vétérinaires, a annoncé mercredi le zoo.

« Il n’y a pas trace d’autres loups en Colombie », a déclaré à l’AFP Jonathan Alvarez, vétérinaire de l’équipe chargée du bien-être des animaux au zoo Santa Fe.

Des habitants du village de La Estrella, situé au sud de Medellin, avaient alerté les autorités en janvier de la présence de ce loup.

« L’animal est sûrement arrivé en Colombie via un trafic illégal de faune sylvestre, qui habituellement vend des louveteaux qui sont beaucoup plus faciles à transporter », a ajouté le vétérinaire.

Les experts du zoo estiment qu’il pourrait s’agir d’un loup gris, mais n’écartent pas l’éventualité d’une autre espèce ou d’un croisement entre un loup et un chien.

« Nous attendons de procéder à des analyses génétiques avec des experts afin de déterminer s’il s’agit d’un loup, ou d’une sous-espèce de loup, et de quelle région du continent ou du monde il provient », a précisé M. Alvarez.

« Il est aussi possible que ce soit un hybride de chien, type fréquemment commercialisé aux Etats-Unis et au Mexique », a-t-il dit.

L’animal, baptisé Amarok -nom mythologique du loup dans la culture scandinave- et qui porte au cou la trace d’un collier longtemps porté, serait un jeune adulte, d’un an à un an et demi. Il mesure environ 1,10 m et semble en bonne santé.

Maigre et le pelage en mauvais état lors de son arrivée au zoo, il a depuis récupéré son poids normal grâce à une diète à base de viande bovine et de vison achetée spécialement au Canada.

Les autorités environnementales du département d’Antioquia, dont Medellin est le chef-lieu, n’ont pas encore décidé si ce loup resterait en Colombie ou serait transféré aux Etats-Unis.

L’habitat naturel du loup gris est situé dans l’hémisphère nord, en Amérique, en Europe, en Asie et dans certaines zones d’Afrique du Nord et d’Australie.

© AFP

4 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Machavoine

    Très beau ce loup. La captivité lui évitera peut être d être tué ……mais pour CES animaux
    Je préfère qu’on leur laisse la liberté C est leur vie , non ? La forêt et les grands espaces . !!!!

    • car

    Qu’on lui rende sa liberté ce pauvre animal n’a pas sa place dans un zoo !
    Quelle belle bête !

  • Les grands espaces… Cette pauvre bête, portant la trace d’un collier, a sûrement vécu longtemps en captivité, et ne pourrait survivre à l’état sauvage. En témoigne l’état dans lequel il a été trouvé. La prétendue liberté des animaux sauvages participe en une certaine mesure du mythe. Si les animaux courent, c’est pour les uns, trouver des proies, et pour les autres échapper à leur prédateur… Je pense que l’espèce pré-humaine, et même humaine à ses débuts, a connu cela. Et a fait en sorte que cela change…

    • selma

    Ce n’est pas une bête d’attractions, laissons ça aux clown et rendons la liberté à ce loup dans son habitat naturel

Création d'une réserve naturelle sur l'archipel des Glorieuses dans l'océan indien

Lire l'article