Japon: des robots « décontaminateurs » pour la centrale de Fukushima

robot

Présentation d'un robot destiné à nettoyer les bâtiments de réacteurs nucléaires inaccessibles à l'homme, le 16 décembre 2015 à Chiba au Japon © AFP TORU YAMANAKA

Chiba (Japon) (AFP) – Plusieurs groupes japonais ont présenté mercredi en banlieue de Tokyo une équipe de robots « décontaminateurs » pour nettoyer les bâtiments des réacteurs nucléaires inaccessibles à l’homme à la centrale accidentée de Fukushima.

Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Toshiba et Hitachi-GE Nuclear Energy ont développé trois imposants engins sur chenilles (escortés d’un équipement de fourniture d’air comprimé), capables de se déplacer sur instructions dans les installations pour y effectuer des tâches de nettoyage.

L’un emploie pour ce faire de l’eau sous pression, le deuxième de la glace carbonique pulvérisée et le troisième une surface abrasive et un système d’aspiration.

Ces robots sont censés intervenir dès l’année prochaine aux deuxième et troisième niveaux des bâtiments des réacteurs ravagés de la centrale Fukushima Daiichi, mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon.

Trois des six coeurs de réacteurs ont fondu et la radioactivité dans ces parties des bâtiments est telle que l’homme ne peut y pénétrer.

Ces robots sont développés en collaboration avec l’Irid, un organisme spécialement créé par les pouvoirs publics afin de concevoir de nouvelles technologies spécifiques pour le démantèlement de la centrale de Fukushima, un chantier parti pour durer une quarantaine d’années.

« L’appui de sociétés partenaires est essentiel pour décontaminer le site », a insisté dans un communiqué la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante du site.

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Paul Sven

    C’est une plaisanterie ou quoi ? Trois réacteurs fondus et on veut faire croire au monde qu’il suffit de « nettoyer » ?
    Allez hop ! Un petit coup d’eau sous pression, un peu de mousse carbonique, un coup de brosse abrasive et so long les becquerels.
    Où est l’analyse objective de l’agence de presse qui colporte ce genre (c’est le cas de le dire) de lessivage abrasif de cerveau ?
    Ou, si ce n’est pas une tentative énorme de laisser entendre que tout est sous contrôle, il faut réellement se demander s’il faut laisser à des compagnies dont le profit est la raison d’être (Tepco en est la preuve) le droit de jouer non seulement avec la vie des gens, mais avec le seul milieu de vie des espèces.
    Quand l’humanité va-t-elle enfin cesser de croire qu’en toute circonstance il y a des « ils » quelque part qui ont les choses en main ?
    Fukushima est arrivé parce que personne n’avait les choses en main, et le drame va se poursuivre parce qu’il n’y a toujours personne qui a les choses en main, seulement des personnes pour qui le profit est l’unique priorité. Le pire est que moi, vous, nous sommes ces personnes. Nous sommes tous pris dans un engrenage économique faussé qui au lieu de faire en sorte que le travail des hommes serve la vie, c’est la vie elle-même qui est mise au service du seul profit.
    Et l’on se proclame espèce intelligente !
    Peut-être au fond que des robots feraient mieux que nous…

    • mathelin

    A Paul Sven

    Merci beaucoup de la clarté de ton analyse;

    En effet,le nucléaire ne peut se satisfaire de la Vérité et de la Clarté , car alors , les citoyens descendraient dans la rue … donc , ils mentent et embrouillent …. c’ est leur premiére préoccupation, afin de préserver leurs profits réalisés sur le dos du-dit citoyen; il est temps d’ en finir avec cette engeance .

La part de marché des véhicules électriques a doublé en un an en Europe

Lire l'article