La COP21 sera « sans doute réduite à la négociation », « toute une série de manifestations » annexes « annulées »

COOP21

Le Premier ministre Manuel Valls arrive à l'Elysée le 15 novembre 2015 à Paris © AFP STEPHANE DE SAKUTIN

Paris (AFP) – Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé lundi sur RTL que la COP21 à Paris serait « réduite à la négociation » et que les « concerts et manifestations festives » annexes « seraient sans aucun doute annulés ».

« Paris sera la capitale du monde » à l’occasion de la COP21, a déclaré Manuel Valls en confirmant, malgré les attentats de vendredi, la tenue de cette conférence internationale sur le climat (30 novembre-11 décembre).

« Tous les chefs d’Etat et de gouvernement de la planète seront ici et apporteront un message au monde entier de soutien et de solidarité à la France ». « Aucun chef d’Etat, de gouvernement, au contraire, nous a demandé de reporter ce rendez-vous. Tous veulent être là. Je crois que ce serait au contraire abdiquer face au terrorisme », a affirmé le Premier ministre.

Des interrogations sur l’opportunité de maintenir la COP21 ont surgi après les attentats parisiens de vendredi. L’ancien président Nicolas Sarkozy a estimé dimanche qu’une annulation ne serait « pas un bon signal », mais que les conditions de la conférence sur le climat devaient être revues.

« Bien sûr, toute une série de manifestations qui étaient prévues n’auront pas lieu. Ce sera sans doute réduit à la négociation », a précisé Manuel Valls sur RTL. « Nous sommes en train de regarder ça mais tout ce qui était extérieur à la COP, toute une série de concerts, de manifestations plutôt festives seront sans aucun doute annulés ».

S’agissant de la grande manifestation parisienne prévue le 29 novembre, « les organisateurs se réunissent aujourd’hui. Je ne veux pas aller trop vite, mais la question de l’organisation de cette manifestation, d’une manière ou autre, sera posée », a-t-il poursuivi.

« Rien ne doit être fait qui puisse mettre en danger, en péril, y compris par des mouvements de foule, des gens qui manifesteraient dans Paris. Et si nous devons organiser ce grand rendez-vous climat, en même temps (…) les forces de sécurité doivent se concentrer sur l’essentiel », a-t-il développé.

Près de 120 chefs d’Etat sont attendus pour cette conférence diplomatique, la plus grande jamais réunie en France depuis la signature de la déclaration universelle des droits de l’Homme à Paris en 1948.

 

Ecrire un commentaire

Canada : Vancouver étouffe sous la fumée des feux aux Etats-Unis

Lire l'article