Les produits chimiques toxiques menacent la reproduction et la santé humaines

produits chimiques toxiques

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits comme des emballages ou des pesticides, ici répandus dans une ferme en Chine © AFP/Archives -

Paris (AFP) – La forte augmentation de l’exposition aux produits chimiques toxiques ces quarante dernières années menace la santé et la reproduction humaine, a averti jeudi la principale organisation internationale de professionnels de la santé reproductive dans un appel solennel réclamant davantage de protection.

« Nous sommes en train de noyer le monde dans des produits évalués et non sûrs, et nous en payons le prix fort en termes de santé reproductive » a déclaré Gian Carlo Di Renzo, l’auteur principal de l’appel lancé par la Fédération internationale de gynécologues-obstétriciens (Figo), une organisée basée à Londres et qui regroupe des gynécologues-obstétriciens de 125 pays.

L’appel, publié dans la revue International Journal of Gynecology and Obstetrics, met en cause des produits chimiques comme les pesticides, les polluants de l’air, les plastiques, les solvants, dans des pathologies comme les fausses couches et pertes foetales, les troubles de la croissance foetale, le faible poids à la naissance, les malformations congénitales, les atteintes des fonctions cognitives ou du neuro-développement, les cancers de l’appareil reproducteur, la baisse de la qualité du sperme et l’hyperactivité chez l’enfant.

Les auteurs de l’appel mentionnent notamment les perturbateurs endocriniens, soulignant que l’un des effets de l’exposition à ces substances est « de dérégler les hormones chargées de régler les fonctions reproductives et de développement ».

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits comme des emballages, des pesticides, des cosmétiques, des revêtements chimiques et des produits d’entretien.

« L’exposition à des produits chimiques toxiques est permanente pendant la grossesse et l’allaitement et menace la reproduction de  l’espèce humaine », indique la fédération dans son appel qui plaide pour « des politiques de protection des patients et des populations ».

« L’accumulation de preuves des impacts sur la santé des produits chimiques toxiques, y compris d’effets transgénérationnels, amène aujourd’hui Figo à adresser une série de recommandations aux professionnels de santé pour réduire l’impact des produits chimiques toxiques sur la santé des patients et des populations » souligne de son côté le Professeur Sir Sabaratnam Arulkumaran, le président de Figo et ancien président de la British Medical Association.

Selon Figo, les pays en développement devraient enregistrer la plus forte croissance de production de produits chimiques dans les cinq prochaines années et les populations les plus pauvres devraient être les premières à en subir les conséquences.

L’appel de Figo a été rédigé par des professionnels et des sociétés savantes, dont la Société américaine de médecine reproductive, le Collège royal britannique des gynécologues-obstétriciens, la Société des gynécologues-obstétriciens du Canada.

Il est soutenu par plusieurs ONG européennes dont Health and Environment Alliance (Heal) et Women in Europe for a Common Future (WECF).

« Les bébés sont les plus vulnérables de nos sociétés et les moins à même de se protéger », relève WECF tandis que Heal invite l’Union européenne à « montrer l’exemple en réduisant les expositions aux produits toxiques dans les aliments et les produits de consommation ».

© AFP

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Paul Sven

    Bruxelles avait fait des promesses, puis Bruxelles les a enterrées.
    Quand des promesses sont rompues, la dignité implique de rompre les liens.
    Personne ne doit plus se sentir en devoir de suivre Bruxelles, au contraire ! Il s’agit à présent de dénoncer Bruxelles et de ne plus lui reconnaître aucune autorité.
    Qui vote pour quiconque appuie Bruxelles assassine sa propre descendance.
    On nous a dit que Bruxelles était l’Europe, non ! Bruxelles est le poison de l’Europe.
    Aux barricades ! Ne laissons pas Bruxelles salir nos villes et nos campagnes !

      • strass

      les barricades!!!!trop fatiguants à construire pour la génération des fatigués de l’ordi…préfèrent casser et détruire les vitrines et continuer à bouffer des perturbateurs endocriniens du moment que c’est gratuitement offert par la société fabriquée par l’ordre mondial…lol

    • Bex-Dalayeun Nicole

    Des mesures confidentielles d’autorégulation de notre espèce ? L’impératif lucratif de continuer à nourrir dans l’excès les uns, au détriment de ceux que nous avons entendus dans HUMAN. Percutants. Des mots émouvants auxquels ne s’attardera pas l’invisible pouvoir criminel de la violence économique. Et nous ? Endoctrinés de notre supériorité, convaincus de l’infériorité de celle qui nous a maintenu en vie et dont de toutes les manières possibles nous nous sommes servis. Ils sont « La Vie ». Nous sommes « La Destruction ». Nous nous sommes inspirés de la sélection naturelle pour organiser nos sociétés humaines. Notre violence a été choisie. La leur a été imposée. Ne nous trompons pas de bestialité. Esclavages, génocides, Holocauste, Shoah et autres exterminations dont sont incapables ceux dépourvus de raisonnement. Vingt et un siècles d’endoctrinements philosophiques, éthiques. Les saintes écritures. Revisitées. Durablement installés dans un flagrant déni de ce que nous sommes aussi, dans la constante apologie de notre « complexité » ou de notre génie criminel. Faute de ne pouvoir s’exprimer, vingt et un siècles de cruauté sont imprimés dans la mémoire archaîque de ceux qui nous ont maintenus en vie dans la peur d’un « grand nombre qui ne vit que par les sens, dénués d’intellect et de raison » (PORPHYRE 234-305). Matière à réflexion. Pour ces inférieurs, ni révolutions, ni printemps, ni évènements « NONHUMAN » . Conscients de notre incapacité d’évoluer vers la perfection nous nous sommes autoproclamés supérieurs. Nous le sommes (enfin il y a les variables catégorielles) – techniquement. En absence de bienveillance il n’y a pas de supériorité humaine, autre que technique. Remerciements adressés à Yann ARTHUS BERTRAND de ne pas faire de son talent une affaire confidentielle. De nous donner accès à travers vos yeux et votre âme à la magnificence de notre patrimoine commun « La Terre ». Ce patrimoine est entre de très mauvaises mains.

    • Francis

    Pourquoi seulement 21 siècles ? Lisez le livre d’Howard Bloom « Le principe de Lucifer ».Le meurtre est inscrit dans les gènes de l’espèce humaine.

      • LUCIFER

      Merci cela sera fait

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article