Automobile: des émissions de CO2 supérieures de 40% aux chiffres officiels

émissions de CO2

Des voitures du groupe allemand Volkswagen dans le parc logistique de Villers-Cotterets, en France, le 25 septembre 2015 © AFP/Archives FRANCOIS NASCIMBENI

Paris (AFP) – Les émissions de CO2 de nouvelles voitures en Europe ont été de 40% supérieures aux chiffres des constructeurs et l’écart s’accentue, affirme un rapport de l’ONG Transport & Environment (T&E), qui demande aux gouvernements d’être vigilants sur les moteurs essence.

« Le système de test des voitures destiné à évaluer l’économie de carburant et les émissions de CO2 (dommageables pour le climat) est discrédité », estime l’ONG, pour qui l’écart est « devenu un gouffre ».

Ce rapport sort en plein scandale Volkswagen, accusé d’avoir équipé ses véhicules diesel de logiciels masquant leur niveau réel d’oxydes d’azote (NOx), polluants nocifs pour l’organisme.

Selon le rapport annuel de cette ONG basée à Bruxelles, la consommation réelle de carburant (gazole et essence) et donc les émissions de CO2 étaient en 2012 de 31% supérieures aux résultats des tests d’homologation des véhicules.

Pour les voitures immatriculées en 2014, elles sont supérieures de 40% en moyenne, selon ce bilan, qui se fonde notamment sur les déclarations de consommation de 12.500 automobilistes sur Spritmonitor (site allemand de calcul et de suivi de consommation de carburant).

Le rapport relève par exemple un écart de 53% entre émissions réelles et déclarées pour la Classe C de Mercedes (d’après un échantillon de 142 véhicules sur Spritmonitor), de 48% pour la Peugeot 308 (73). Toyota Auris et Renault Twingo affichent en revanche un écart modéré, de 18% et 10%.

« Les causes de ces grosses différences doivent être clarifiées », souligne T&E, pour qui les gouvernements européens « doivent étendre leurs enquêtes aux tests de CO2 et aux véhicules à essence ».

Interrogé par l’AFP, PSA Peugeot Citroën n’a pas souhaité commenter cette étude, faute d’information sur sa méthodologie. Un porte-parole a assuré que le groupe était « engagé dans la réduction de la consommation » de ses modèles qui « se traduit au quotidien par des niveaux de consommation en très nette baisse d’une génération de véhicules à l’autre ».

Le constructeur allemand Daimler, dont plusieurs modèles de Mercedes sont mis sur la sellette par l’étude, a mis en doute « le sérieux » de celle-ci. « Les auteurs de l’étude n’ont pas indiqué combien de voitures Mercedes ont été testées, et d’ailleurs n’importe qui peut aller ajouter des données sur le site Spritmonitor », a déclaré à l’AFP Matthias Brock, responsable de la communication du service de recherche et développement du constructeur.

Pour Johan Ransquin, de l’Agence française de la maîtrise de l’énergie (Ademe), sur le CO2, « il y a nécessairement un écart entre ce qu’on va mesurer » dans les tests en laboratoire et la réalité. « Mais ce qui nous gêne est que cet écart grandit avec le temps ».

« En général, on s’accorde à dire qu’il y a entre 20 à 30% d’écart », précise à l’AFP le chef de service Transports et mobilités de l’Agence. S’il n’est pas surpris par le chiffre de 40%, il met toutefois en garde sur les difficultés d’une évaluation.

L’Ademe a d’ailleurs lancé un appel à projet baptisé « Dust », pour tenter de mesurer la consommation des véhicules via des boîtiers installés à bord. En 2014, elle avait produit une étude montrant la sous-estimation des émissions de NOx des diesel en situation de conduite réelle.

 

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    La première cause de la différence entre consommations avancées et consommations mesurées sérieusement, et cause sur laquelle bien entendu rien n’est dit dans ce texte, relève des carburants, et additifs utilisés, et non pas des véhicules eux-mêmes.
    C’est-à-dire dire que la responsabilité de ces différences significatives revient aux pétroliers, autant qu’indirectement aux Etats, et non aux constructeurs.
    En effet l’intérêt évident des pétroliers est de nous faire acheter un maximum de leurs carburants, essence ou gazoils et non de nous en faire consommer moins. Et l’effondrement du cours du baril de pétrole depuis un an déjà, à même incité les pétroliers à fournir un carburant de plus en plus inefficace, donc mauvais, pour en faire consommer davantage. C’est tellement vrai qu’une entreprise française a mis au point un dispositif qui analyse en permanence, sur le véhicule lui-même, la qualité, l’efficacité du carburant, du gasoil dans ce cas, et le dispositif modifie et adapte alors ensuite, en permanence le réglage du moteur à la nature réelle du carburant, et non à une valeur moyenne, ce qui diminue significativement, pollution et consommation, nul n’en parle évidemment et la presse est muette (sur consignes j’imagine) à ce sujet.
    La puissance infernale du lobby des pétroliers, qui rejoint l’intérêt fiscal des gouvernements, est telle qu’ils ont pu interdire en France, depuis plus de 12 ans, et dans d’autres pays aussi, la vente et même la publicité pour un additif, de couleur verte et à l’odeur qui rappelle l’amande, et additif uniquement disponible, du fait de l’interdiction à la publicité et à la commercialisation normale, sur Internet, et sous la même marque, ce qui prouve son efficacité, additif qui fait effectivement consommer moins et même protège, la pompe à injection et le filtre à particules. De ce fait le lobby des garagistes, allié à celui des constructeurs et du fisc, pour qui l’ensemble, réparations et pièces détachées, est une grosse source de revenus, et de TVA, ont constitué, d’accord avec les pétroliers et donc aussi le fisc, c’est-à-dire les « autorités publiques », un barrage officiel autant qu’officieux à toute publicité sur ce et ces produits efficaces, utilisés systématiquement, avec autorisation non écrite des ministères, et très discrètement pourtant, en compétitions automobiles et motos.
    Par des restrictions à la commercialisation normale et qui devrait même, au moins pour motif médical, être rendue obligatoire, de ces produits qui diminuent pollution et consommation, les Etats et pétroliers, sont les premiers responsables de la pollution automobile pour au moins 10 % et sans doute plus, comme des coûts médicaux et des morts associés
    Et on tape par contre sur les constructeurs, présentés comme seuls responsables, mais qui, de leur côté, car ils ne sont pas « blanc-blancs » et pour gagner sur les réparations, participent aussi, comme les garagistes, à ce complot du silence.

      • Moâ

      Je sais qu’il ne faut pas faire de publicité mais pourriez-vous au moins me donner le nom du ou des sites, ou bien magasins où l’on trouve ces produits ? Merci

    • Oskar Lafontaine

    Pour Moâ et d’autres. Un rébus. Mon premier est la lettre de l’Alphabet qui vient avant la quatrième.
    Mon second le résultat du calcul (201 + 104) moins (200+6) .Mon tout, ce que vous cherchez à savoir.

    • James

    Voici un lien pour ceux qui le souhaitent: http://www.mecarun.fr/c99-diesel/
    Efficacité à démontrer, car je n’ai jamais testé…

    Je rejoins un peu Oskar sur certains points, ça fait plus de 100 ans que l’espèce humaine motorise des véhicules grâce au pétrole… qui est assez naïf pour croire qu’il n’y a aucune autre alternative pour faire rouler une voiture ? Comme le moteur à eau qui existe et fonctionne… Mais tous les brevets sont rachetés par les entreprises pétrolières.
    Les lobby sont trop puissants et nos dirigeants iront jusqu’à l’épuisement des ressources, ne pouvant pas se passer de la manne financière que représente le passage à la pompe des millions de citoyens…

    Ainsi va le monde, et malheureusement rien n’est prêt de changer…

    • Roro

    C’est marrant de lire qu’on est obligé de passer à la pompe alors que moi ca fait 2 ans que je n’y passe plus avec une ZOE et que je la charge avec des panneaux solaires chez moi !!!
    Quand on veut VRAIMENT, on peut arrêter d’engraisser les lobbys ! Mais la force des lobbys c’est de vous avoir transformé en moutons fatalistes et décérébrés !!
    150 km / j d’autonomie ! C’est assez pour leur dire merde une bonne fois pour toute non ?
    Moi je l’ai fait et pour RIEN au monde je repasserai à la pompe vu le fric que je ne dépense plus et qu’une partie de ce fric me permet de faire vivre les commerces locaux en consommant les fois ou je vais loin avec ma ZOE et dois me recharger sur une borne 22 ou 43 KW (1h ou 30min pour un plein SANS cette merde de pétrole !!).
    Bref, comme d’hab, y a beaucoup de gens qui parlent pour critiquer tel ou tel lobby mais quand il s’agit de quitter son petit confort de merde, là y a plus personnes !! Et encore j’ai pas l’impression d’avoir quitté un confort avec ma ZOE, vu que sur TOUS les plans le confort et le plaisir de conduite sont supérieurs à une thermique (de merde !) !!
    Continuez à Bêêêêêhhhhhhhh en coeur pour la plus grande joie des pétroliers (ah tous ce fric que vous leur donnez !!!) et le plus grand désastre sanitaire ET (vous avez oublié d’en parler) ECOLOGIQUE avec les CO2 et les autres saloperies sympas qui sortent de vos pots !!

    • James

    Comme quoi…
    Même chez les écolos convaincus on trouve des idiots qui se sentent obligé d’être insultant pour paraitre intelligents.