Interdiction des sacs plastiques: décret imminent, les stocks ne seront pas distribués

sacs plastiques

Un homme porte des courses dans des sacs en plastique à la sortie d'un centre commercial de Faches-Thumesnil, dans le nord de la France, le 27 juin 2014 © AFP/Archives Philippe HUGUEN

Bordeaux (AFP) – Le décret sur l’interdiction au 1er janvier 2016 des sacs plastiques non réutilisables va être transmis lundi au Conseil d’Etat en vue d’une publication « très rapide », a annoncé vendredi Ségolène Royal, ajoutant que sa rédaction a été « difficile », notamment pour interdire l’utilisation des stocks existants.

Ce décret, en application de la Loi de transition énergétique, « sera envoyé lundi au Conseil d’Etat donc sera publié très rapidement », a déclaré la ministre de l’Ecologie à Bordeaux, où elle était invitée du festival « Ocean Climax » de la Fondation Surfrider, militant pour la protection des océans.

« Parfaire ce décret a été dur, jusqu’au dernier moment », a souligné Mme Royal, affirmant qu’il y a eu « toute une pression pour pouvoir utiliser les stocks existants » de sacs. « Les grands distributeurs ont demandé l’autorisation d’utiliser les stocks. Il n’en est pas question, ce serait contraire à l’esprit de la loi (…) donc les stocks ne pourront pas continuer d’être distribués aux caisses », a-t-elle ajouté.

« A partir du 1e janvier 2016, il n’y aura plus aux caisses de sacs plastiques à usage unique, qui portent gravement atteinte aux écosystèmes de l’eau et des océans ».

« Il y a 17 milliards de sacs plastiques à usage unique consommés chaque année en Europe. Et 8 milliard de sacs sont abandonnés chaque année dans la nature, au niveau européen », a-t-elle rappelé dans son intervention à Surfrider, aux côtés de l’astrophysicien Hubert Reeves, et du paléoanthropologue Pascal Picq notamment.

Le décret sur l’interdiction des sacs plastique à usage unique, que l’Assemblée avait votée en octobre dernier, prévoit que ces sacs de caisse devront disparaître au 1er janvier 2016 au profit des sacs réutilisables, plus épais, et que les sacs « fruits et légumes » à usage unique devront disparaître au 1er janvier 2017.

Sur 300 millions de tonnes de plastique produites par an dans le monde, 10% finissent dans l’océan, a souligné Mme Royal, rappelant l’existence de « cinq continents de plastique » dans les océans, dont le 7e continent dans le Pacifique nord, trois fois la taille de la France.

Pour Mme Royal, l’interdiction des sacs à usage unique  « va permettre de développer des industries de fabrication de sacs bio-dégradables et créer des emplois » en France, au lieu d’importer, comme le sont 80% des sacs plastiques consommés en France, quasi intégralement en provenance d’Asie.

© AFP

 

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    Une petite précision concernant le 7ème continent.
    Le 7ème continent désignait à l’origine le gyre de l’océan Pacifique Nord, mais est devenu un
    terme générique pour désigner l’ensemble des 5 gyres répartis sur 3 océans.
    Les expéditions scientifiques de Patrick Deixonne s’appellent « Expédition 7ème continent » mais
    ne concernent pas uniquement le Pacifique Nord. On ne parle jamais de 8ème ou de 9ème
    continent.
    Par ailleurs, le plastique répandu dans le gyre du Pacifique Nord ne couvre pas 3 fois la surface
    de la France mais plus de 6 fois, soit près de 3,5 millions de Km2.
    Par notre inconséquence, nous sommes en train de faire mourir nos océans, qui sont source de vie.
    Quand les océans seront morts, l’Humanité disparaîtra.
    Claude

    • BRACHET DAVID

    je travaille depuis 18ans dans une usine de sacs plastique dans la vienne. Cette usine au nom de Dody-PLast a été créée en 1959 et emplois 80 personnes. Tout marché bien pour nous jusqu’à présent avec des primes annuel pouvant atteindre 3 mois salaire.
    Mais depuis cette annonce nous avons eu de moins en moins de boulot , et la le couperai est tombé: tout les sacs plastiques inferieur à 50micron d épaisseurs et de moins de 25 litres vont être interdit . Résultat chômage technique dans une semaine pour commencer et ensuite notre employeur nous a annoncé qu’ il y aura 40 licenciements…Pour l épaisseurs nous sommes pas surpris car c est une directive européenne et cela nous touché plus car cela fait 15ans que nous fabriquons plus de sacs léger.
    Le critère de volume c ‘est une catastrophe pour nous de plus les enseignes remplaceront nos sacs par des sacs papiers fabriqués a l étranger . L écologie n a rien a y gagné car à la fabrication ses sacs pollue plus et désastreux pour la déforestation .
    ALORS MERCI SEGOLENE DE FREMER LES USINES EN FRANCE QUI MARCHE….

      • Stéphane

      Merci david pour ce commentaire… Je travail pour la société tt plast qui a mener un long combat contre cette loi totalement bête et qui risque de mettre bon nombre de personne au chomage… Une belle connerie d’incompétent….

Malgré des améliorations, les pays européens échouent à répondre aux critères de qualité de l’air préconisés par l’OMS

Lire l'article