Shanghai va fermer plus de 150 usines pour assurer un ciel bleu à Disneyland

Shanghai (AFP) – Les autorités de Shanghai vont faire fermer 153 sites industriels polluants et obsolètes dans les environs du futur parc Disneyland, qui doit ouvrir l’an prochain, afin d' »améliorer » la qualité de l’environnement local, selon le gouvernement municipal.

Ces usines « hautement polluantes (…) et peu efficaces » doivent être fermées d’ici fin 2016, un processus censé assurer « la bienvenue » au parc d’attractions du groupe Disney, a expliqué sur son site l’agence de planification économique de la ville.

Les entreprises concernées appartiennent principalement aux secteurs de la chimie, du textile, de la fabrication de pièces mécaniques, dans le quartier de Zhoupu.

La construction du Disneyland Shanghai avait été entamée en 2011, et son ouverture, originellement prévue cette année, avait été repoussée à courant 2016 par le groupe américain.

D’un coût de quelque 5,5 milliards de dollars, il s’agit du premier parc Disney en Chine continentale, où l’entreprise espère séduire une classe moyenne en plein essor.

En contraste saisissant avec les industries polluantes, le gouvernement shanghaïen ambitionne de redévelopper les sites incriminés dans le cadre d’un projet promouvant le « tourisme rural ».

Les autorités n’ont donné aucune indication sur les coûts supportés par les entreprises contraintes de déménager leurs moyens de production, ni sur le nombre d’employés concernés.

 

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • fost

    Tout est bon pour attirer les investisseurs

  • Si cela pouvait dans un peu plus de villes et même de pays , ça ne ferait pas de mal à l’écologie

  • Si cela pouvait arriver dans un peu plus de villes et même de pays , ça ne ferait pas de mal à l’écologie

France Nature Environnement du Conseil Paritaire de la Publicité : « nous avons été déçus par la faible portée de nos revendications à l’encontre des entreprises »

Lire l'article