Loup: la préfecture des Alpes-de-Hautes-Provence ordonne des tirs de prélèvement

loup

Un loup se promène dans le parc du Mercantour, le 13 novembre 2012 à Saint-Martin-Vesubie, dans le Sud-Est de la France © AFP/Archives Valery Hache

Marseille (AFP) – Le préfet Alpes-de-Hautes-Provence a ordonné des « tirs de prélèvement de quatre loups » en vue en vue de la protection des troupeaux, a indiqué jeudi la préfecture, au lendemain d’une mesure similaire prise dans le département voisin des Hautes-Alpes.

Mercredi, le préfet des Hautes-Alpes prenait un nouvel arrêté autorisant les « tirs de prélèvements renforcés » de « deux loups ». Le préfet des Alpes-de-Hautes-Provence a pris également « un nouvel arrêté ordonnant la réalisation de tirs de prélèvement de loups le 12 août 2015, pour une durée de six mois », indique un communiqué de la préfecture des Alpes-de-Hautes-Provence.

La préfecture justifie cette mesure de prélèvement de quatre loups à cause de « la progression de l’espèce dans le département et de l’importance des dommages occasionnés par le loup sur les troupeaux des exploitations et estives ».

En outre, le préfet a également autorisé « des tirs de défense et de défense renforcée » pour protéger des secteurs où des troupeaux domestiques sont en pâture.

La préfecture souligne qu' »au 12 août 2015 sont toujours en vigueur dans le département deux arrêtés de tirs de prélèvement, 209 arrêtés de tirs de défense et huit arrêtés de tirs de défense renforcée » autorisant le prélèvement d’un total de « neuf loups » dans le département.

© AFP

 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • chaumien

    Si l’on veutt réintroduire une espèce dans une région, il faut aussi introduire de quoi la nourrire!

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article