Etats-Unis: de grands groupes s’engagent pour le climat

pour le climat

Le siège de General Motors le 10 janvier 2012 à Détroit, dans le Michigan © AFP/Archives Stan Honda

Washington (AFP) – Plus d’une dizaine de grandes entreprises américaines, dont le groupe automobile General Motors, ont pris l’engagement de lutter contre le changement climatique, apportant leur soutien au président Barack Obama en amont d’un sommet mondial en décembre, a annoncé lundi la Maison Blanche.

L’exécutif américain a publié les engagements destinés à aider le climat de la Terre pris par des géants économiques des Etats-Unis incluant notamment la banque Goldman Sachs et le groupe informatique Apple.

Une initiative qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la grande conférence sur le climat prévue à Paris, du 30 novembre au 11 décembre. Elle réunira 195 pays sous l’égide des Nations unies, qui devraient s’engager à limiter à 2 degrés Celsius la hausse de la température mondiale, générée par les émissions de gaz à effet de serre.

Barack Obama a fait de la lutte contre le changement climatique l’une de ses priorités mais il fait face à la ferme opposition du Congrès contrôlé par les républicains.

Son administration cherche donc à contourner l’obstacle en lançant des initiatives telles que celle qui vient d’aboutir à l’engagement de grands acteurs économiques du pays.

Des représentants de plus d’une dizaine d’entreprises devaient lundi matin se rendre à la Maison Blanche avec le secrétaire d’Etat John Kerry. Le président Obama est actuellement en déplacement en Afrique de l’Est.

Selon la Maison Blanche, les engagements de ces entreprises –qui ont réalisé l’an dernier 1.300 milliards de dollars de chiffres d’affaires cumulés– vont de la réduction des gaz à effet de serre de leurs usines au financement d’activités à faible empreinte-carbone.

Elles ont également exprimé leur soutien aux négociations cruciales prévues de Paris.

 

© AFP

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Même si cette conférence de Paris à la fin de l’année aboutissait à un accord global, tout indique qu’il ne serait guère respecté, Kyoto déjà ne l’a pas été, d’abord, et qu’il serait très insuffisant ensuite, deux degrés de plus tolérés, c’est en effet déjà trop.
    La réalité c’est que les autorités des divers pays ne savent plus ce qu’il faudrait faire, donc elles s’agitent pour donner à penser qu’elles font quelque chose. Pitoyable.
    Mais, comme « il n’est pas de problème qu’une absence de solution ne finisse par régler » c’est du « petit père Combes », les conséquences du réchauffement, lequel va s’accentuer, finiront, en réduisant les activités humaines suite aux catastrophes climatiques inévitables,par apporter une solution qui passera nécessairement par une réduction du nombre d’humains sur la planète, les conditions de vie y étant devenues aléatoires en trop d’endroits.

    • Petitalot

    Toutes ces réunions, conférences,etc sont de la poudre aux yeux, des caches-misères. Notre société étant basée sur la consommation tout ce cinéma est juste là pour nous donner bonne conscience. Des multinationales qui prennent l’engagement de lutter contre le changement climatique! Cela aurait pu faire sourire en d’autres circonstances. Business is business that’s all…