Ondes électromagnétiques: l’ANFR lance une consultation publique

ondes electromagnétiques

Des techniciens mesurent les émissions d'ondes électromagnétiques près d'une antenne de téléphonie mobile, le 30 janvier 2013 à Paris © AFP/Archives Martin Bureau

Paris (AFP) – L’Agence nationale des fréquences (ANFR) a annoncé jeudi le lancement d’une consultation publique, ouverte jusqu’au 15 juin, afin de faire évoluer le protocole de mesure de l’exposition des individus aux ondes électromagnétiques.

« Dans le cadre de ses missions, l’ANFR veille au respect des valeurs limites d’exposition du public aux champs électromagnétiques qui sont fixées par un décret », rappelle dans un communiqué l’agence, qui se doit d’actualiser le protocole de mesure en fonction des évolutions technologiques.

Alors que la dernière version du protocole de mesure avait été publiée au Journal Officiel en août 2011, la modification récente d’une norme européenne rend nécessaire une actualisation, « en particulier pour mieux évaluer le niveau d’exposition à puissance maximale des réseaux de téléphonie mobile 4G et pour permettre la mesure des ondes émises par les réseaux locaux sans fil, en prenant en compte toutes les versions du Wifi ».

« En outre, dans un souci d’amélioration de la qualité des résultats, il est proposé que l’évaluation maximale par extrapolation de l’exposition soit fondée sur des coefficients réels, correspondant aux antennes qui desservent la zone où la mesure est réalisée » et non plus sur un coefficient moyen au niveau national, précise l’ANFR.

Pour y parvenir, les quatre opérateurs présents en France seront donc associés à ce nouveau dispositif, censé renforcer la fiabilité des mesures.

A l’issue de la consultation publique, une synthèse des réponses sera publiée sur le site internet www.anfr.fr, préalablement à l’entrée en vigueur du nouveau protocole.

L’ANFR gère le dispositif national de mesure des champs électromagnétiques qui permet à toute personne de demander gratuitement une mesure, aussi bien dans les locaux d’habitation que dans les lieux accessibles au public.

Elle contrôle également le DAS (Débit d’absorption spécifique) des terminaux mobiles qui sont mis en vente sur le marché français.

9 AFP

 

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    L’exposition du public aux champs électromagnétiques, et donc sa mesure, ne saurait être limitée, sinon pour dissimuler la monstrueuse vérité, à la question, très secondaire, des téléphones portables, mais devrait être étendue, aux émetteurs TNT, aux radars, militaires et civils, aux ravages médicaux des lignes électriques d’EDF en France, des TGV, des tramways, des métros, des véhicules à allumage par bougies génératrices d’un champ électromagnétique pernicieux et ignoré (voitures à essence), aux radars de contrôle de la vitesse, aux appareils auditifs, aux appareils ménagers, aspirateurs notamment etc. la liste est longue qui nous oblige à évoluer dans une véritable « soupe » électromagnétique qui conduit d’abord à une explosion du nombre des cancers, puisque ces rayonnement affectent directement et quasi exclusivement les cellules-souches d’où les cancers démarrent, concernant de ce fait aussi les jeunes enfants, les exposant à des perturbation génétiques d’autres part, plus ou moins graves qui mènent ce que l’on nomme les « maladies orphelines », avec malformations congénitales, un tiers des enfants en Occident seraient concernés, et surtout à l’autisme dont les champs électromagnétique sont certainement la cause première, sinon exclusive, comme aux cas en multiplication d’enfants qui deviennent schizophrènes à l’adolescence, suicidaires, évoluent vers la violence sauvage, les massacres à l’arme automatique dans des écoles et universités, et maintenant vers le djiadisme meurtrier et criminel.
    Le cerveau des foetus puis nourrissons est tout particulièrement sensible aux champs électromagnétiques, qui notamment perturbent gravement les « migrations de neurones » d’où l’autisme, voire probablement aussi les cas en augmentation de schizophrénie, sous toutes ses formes, dont le cas le Lubbitz le pilote suicidaire de Germanwings n’est qu’une illustration parmi tant d’autres moins spectaculaires.
    Il conviendra de répandre d’urgence les protections passives, qui existent et sont connues, l’usage du mu-metal notamment, contre les multiples champs électromagnétiques dont la densité en 70 années a été multipliée par plus d’un milliard, et la comparaison avec le tiers monde, largement exempté, est assez éloquente.
    L’emploi du mu-métal devrait être imposé en blindage autour de multiples appareils électroménagers, à commencer par les aspirateurs les pires de tous, pour lesquels la commission européenne, mystérieusement informée, cherchait à l’étonnement de beaucoup, à limiter la puissance à 1600 watts.
    Dans les habitations le passage au 24 ou 48 volts en continu et plus en alternatif, moins problématique, devrait être imposé progressivement pour cette raison en remplacement de l’alternatif 110 ou 240 volts en 50 ou 60 périodes.
    Dans ces conditions, que je viens sommairement de rappeler ici, tout ce qu’on peut nous raconter ici ou ailleurs au sujet de cette agence de mesure des fréquences, l’ANFR, confine donc au ridicule, autant qu’au comique. Notre civilisation disparaît, noyée dans les champs électromagnétiques qui crétinisent la population et l’infantilise, et ce n’est pas l’ANFR qui y changera quelque chose.

    • MD

    c’est une mascarade.
    aprés avoir laissé s’implanter les antennes relais sur tout le pays cet organisme,les operateurs et l’etat cherchent à faire bonne figure en s’intérressant soudainement aux conséquences des expositions aux oem .
    les valeurs retenues par la France ne sont pas en phase avec celles préconisées par d’autres etats membres de la communauté ainsi que d’autres pays dans le monde.
    aprés la loi Abeille revisitée qui met un grand coup de balai au principe de précaution et aux fameuses mesures dites supportables(o,6volts/m) retoqués par les Sénateurs en 2013, ces derniers chercheraient-ils à ouvrir le parapluie afin de se mettre à l’abri d’un scandale sanitaire à venir (principe de sobriété)?
    on reconnait là le courage de nos politiques qui semblent dépasser par les évènements(non respect du PLU ) et qui cautionnent au nom de l’interet général(service public) l’accés à la mobilité à n’importe quel prix.
    l’interet général ,quand économiquement et politiquement ils(les politiques) y retrouvent leurs propres intéréts personnels(clientelisme) c’est tout bon!
    A quoi bon consulter les populations locales concernées par ces installations(guide de l’assocation des maires de France).
    encore une fois,on ne nous dit pas tout avec cette démarche(consultation) surprenante de l’ANFR!!!!

    • Minieri

    CONSULTATION PUBLIQUE JE PARTICIPE ICI PUBLIQUEMENT ET CITOYENNEMENT :

    L’exposition du public aux ondes electro-magnétiques et le developpement…durable ne sont pas néfaste qu’aux seuls Humains !; pouraient’on un jour prendre conscience que les ondes electro-magnétiques émises par les detecteurs de métaux qui sont de plus en plus puissant, performant et malheureusement abordables par le tout public, peuvent être sources de désorientations, voir causer de graves dommages sur la faune sauvage, normalement, bien protégées: à savoir, l’ensemble des tortues marines (tortues vertes, imbriquées, kaouanes, olivâtres…), les tortues terrestres et aquatiques (tortues hermanni, greaca, cistudes…), sont aussi potentiellement impactés de nombreux éspèces d’oiseaux, les mammifères marins (les squales, orques et autres cétacés, orphies…) ! deplus, ces machines à ondes puissantes sont utilisés, malheureusement, par des milliers d’adeptes utilisateurs qui ne respectent aucunement ni, le Code du Patrimoine ni, le Code de l’Environnement, ni le Respect des autres qu’eux le seul qui compte pour ces écumeurs des mers et du Patrimoine en générale c’est la soif de l’Or !, « loisir » menant souvent au Pillage et incivilités, voyeurisme…!. , non encadrés scientifiquement et non réglementairement selon la législation en vigueur dans le pays ou ils prospectent à des fins de « loisir » (chasseur de tresor et chasseur d’épaves de « loisir » agissant dans la clandestinité ou au grand jour !) ils n’hésitent pas à roder en apnée avec leurs detecteurs aller autour des serviettes des gens, des enfants, à creuser au couteau, à dégager le sable dans les fonds marins même peu profond :tout est prenables, revendables pour eux quittent à tournoyer autour des jeunes-femmes prenant leurs bains: bagues en or, colliers, monnaies anciennes ou neuves…morceaux de poteries, de coraux, de coquillages…!*, d’autres pratiquent la detection sous-marine de « loisir » avec bouteille à la recherche de sites historiques, d’épaves à ce faire le tout proche d’une Réserve naturelle marine à Bois-Jolan, lieux ou passent les tortues vertes et olivâtres et, ou certaines viennent y pondre en début janvier, époque ou les chasseurs de tresor de « loisir » viennent nombreux à detecter et creuser sur les plages des îles comme en Guadeloupe, mais aussi ailleurs comme à Saint-Domingue, Saint-Vincent, Saint-Barth, Turcs and Caïcos…!, d’autres detectent et creusent dans les champs de cannes ou autour de forts ou fortins d’époque napoléonien comme sur Saint-Louis, Sainte-Anne, Sainte-Rose, Pointe à l’Olive, aux Saintes…à la recherche d’objets tres anciens ou d’époque de l’esclavage à revendre…les boutiques d’achats d’or et de vente de detecteur de métaux à des fins de « loisir » sont de plus en plus nombreux en Guadeloupe, comme en Métropole, black archeology et appât du gain oblige !!! .

    (((https://www.youtube.com/watch?v=YjGgx2DSbxs))) « Metal Detecting the Caribean with Steeter’s Group » en …2015…! :

    sans vouloir accuser qui que ce soit, quasiment au même endroit de cette plage publique de Sainte-Anne ou les detectoristes et braconniers s’adonnent en nombre à leurs soit disant « loisir » !!!, à été retrouvée par une association de protection de la Nature et des gardes de l’ONCFS, une malheureuse tortue olivâtre épuisée et complétement désorientée !!! : pourquoi, trop peu de ses adeptes de la chasse à l’objet ne sont contrôlés sur le terrain, au pied de leurs véhicules et domicile, sur le Net, dans les foires et salons, les brocantes, les vides-greniers…afin de faire reculer les actes de délinquances, les pillages, les trafiques, les atteintes portées à l’encontre de la faune et de la flore sauvages, à l’encontre des sites préhistoriques, archéologiques, ou historique, ou cultuel !?

Les plus vieux réacteurs nucléaires français prolongés de 40 à 50 ans

Lire l'article