Hollande: la France « doit poursuivre » sa recherche sur les OGM

OGM

Des plans de maïs OGM dans une serre près de Chappes le 20 mai 2014 © AFP/Archives Sandra Laffont

Paris (AFP) – A la veille du salon de l’agriculture, François Hollande réitère la volonté de la France de « poursuivre » ses efforts de recherche sur les OGM, une façon de condamner implicitement les attaques systématiques des anti-OGM.

« La réalité, c’est que les consommateurs, qu’ils soient français ou européens, sont hostiles aux OGM qui existent aujourd’hui. Ils les considèrent, à tort ou à raison, comme n’apportant pas d’avantages réels mais comportant au contraire des risques pour l’environnement », déclare le président de la république dans un entretien à l’agence de presse agricole Agra presse publié vendredi.

Pour autant, « notre pays doit poursuivre son effort de recherche publique sur les biotechnologies, ce qui suppose que les chercheurs français puissent faire leur travail en toute sérénité et conserver une expertise sur ces technologies, de manière à éviter leur mauvais usage, voire dénoncer ceux qui les instrumentalisent », déclare le président de la République.

« L’objectif est d’intégrer les avancées de la science dans le travail agricole » et « le Haut Conseil des Biotechnologies sera un lieu utile pour faire partager ces enjeux à l’ensemble des acteurs », explique-t-il.

Face aux attaques systématique des anti-OGM, il ne reste plus qu’un laboratoire de recherche sur le sujet en France, en Auvergne, piloté par la coopérative agricole Limagrain.

En mai dernier, les principaux organismes de recherche publics de France (CNRS, ANR, Inserm, CEA, Ifremer, etc.) avaient exprimé leurs difficultés à travailler sur le sujet, condamnant au passage la relaxe par la Cour d’appel de Colmar de 54 « faucheurs volontaires » qui avaient détruit en 2010 une parcelle de vigne OGM expérimentale.

« Des essais tels que celui de l’Inra à Colmar sont pourtant la seule façon de recueillir des preuves scientifiques, documentées et indiscutables, sur la réalité des effets que les OGM peuvent avoir sur les êtres humains, les animaux et l’environnement. Leur destruction par des individus ne respectant pas les règles démocratiques empêche concrètement les chercheurs d’exercer leur mission au service de l’intérêt général », estimaient-ils alors.

« Faut-il que, sous la menace, ils renoncent collectivement à conduire désormais des expérimentations sur des sujets sociétaux à forts enjeux parce qu’ils font l’objet de controverse? », s’interrogeaient-ils.

François Hollande doit inaugurer samedi au petit matin le 52e salon de l’agriculture à Paris.

 

© AFP

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    Contrairement au discours désinformateur d’Hollande rapporté ci-dessus le principal risque, et c’est même une certitude scientifiquement établie, des OGM ne porte pas sur l’environnement, comme il l’a dit, et ce n’est pas par distraction, mais bien sur la santé humaine.
    De puissants lobbys poussent, pour de méprisables motifs bassement mercantiles, à la commercialisation de produits génétiquement modifiés, l’argent ainsi économisé par les rendements supérieurs obtenus est ensuite dépensé, et très au-delà, en frais médicaux, ce qui ne peut alors que réjouir un autre lobby, lobby, « big pharma », d’où la dissimulation organisée des ravages biologiques de ces OGM de mort.
    Hollande, sur cette affaire scandaleuse des OGM a tout faux. Mais que ne dirait-on pas pour faire plaisir aux lobbys !

      • Francis

      Certitude scientifiquement établie:admettons que ce soit vrai pour le maïs Mon 810 portant le gène Bt et la résistance au round up.Mais pourquoi affirmer qu’un gène modifié sur un caractère non « toxique » par exemple le riz enrichi en vitamine soit forcément une menace pour la santé publique? Cette généralisation,c’est de l’idéologie et rien d’autre.
      Puis-je savoir si il y a un rapport entre Oskar Lafontaine et le fondateur du parti « die Linke » en Allemagne?

  • Il a raison ! Quand on a atteint le fond, pourquoi ne pas creuser plus profondément ?

    • jeansef

    Nourrissons la famille Hollande et le gouvernement avec des OGM…les ‘grands patron’ des lobby aussi

    • chaumien

    Voilà bien Mr Lafontaine qui a les pieds sur terre,
    Arrêtez, Mrs des gouvernements, de nous prendre pour des ignorants.

    • Grinberg

    Merci Messieurs Lafontaine et jeansef . On sait bien que ce nos gouvernants et grainetiers n’en mangeront pas , de leurs foutus OGM : ça me fait penser au film soleil vert …
    Ça s’appelle « la croissance » : acheter des saloperies , tomber malade , soigner à vie les problèmes de santé …
    Quant à l’INRA et autres secteurs de recherche « publique » , juste bons à décimer notre nature pour justifier l’arrivée d’OGM à la place des arbres et plantes qu’ils auront fait abattre … Indemniser l’agriculteur pour arracher , disparition des variétés , remplacement par les semis trafiqués de grainetiers …. et amandes pour les paysans commercialisant des graines anciennes … La boucle est bouclée .
    http://www.pleinchamp.com/actualites-generales/actualites/gard-colere-d-arboriculteurs-contre-l-inra-et-le-virus-de-la-sharka

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article