Climat: les villes françaises lancent « l’appel de Bordeaux »

fumee

© AFP/Archives Philippe Huguen

Bordeaux (AFP) – Les villes et régions de France ont lancé jeudi dans la capitale aquitaine « l’appel de Bordeaux » portant l’engagement des territoires dans la lutte contre le changement climatique à moins d’un an de la conférence internationale sur le climat, à Paris.

« Nous (…) tenons à exprimer la volonté des territoires (…) de répondre à l’urgence du défi lié au dérèglement climatique », affirment leurs élus dans cet appel signé en présence de la ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, à l’occasion des 16e assises de l’énergie des collectivités territoriales.

Parmi les signataires, les maires de Bordeaux, Alain Juppé, de Paris, Anne Hidalgo, et de Nantes, Johanna Rolland, mais aussi l’Association des maires de France (AMF), l’Association des régions de France (ARF), représentées à Bordeaux par leurs présidents respectifs, François Baroin et Alain Rousset, ou encore l’Association des communautés de communes d’agglomération et métropoles (AdCF).

Cette volonté « est déjà en action (…) à travers des mesures concrètes », dans les territoires affirment ces élus, qui se disent « en première ligne des attentes » de leurs concitoyens en matière d’infrastructures ou d’incitations et donc « les mieux placés pour mobiliser l’ensemble des acteurs des territoires ».

Ces élus s’engagent donc à « consolider » le « mouvement en faveur de la réduction des émissions des gaz à effet de serre et des polluants ».

Ils appellent également les négociateurs internationaux sur le climat à prendre en considération « le rôle central des territoires » dans la mise en oeuvre d’actions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Et ils leurs demandent également « de soutenir les mécanismes permettant de renforcer l’action locale et régionale, notamment dans les pays en développement ».

© AFP

 

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • jipebe29

    Dérèglement climatique? Cela voudrait dire qu’il y aurait un « bon » climat de référence, qui aurait perdu la boule? Ridicule. Le climat est changeant par nature, et, au cours des siècles passés, il a été beaucoup plus rude que de nos jours. Voyez, page 21 et suivantes, un florilège des événements climatiques dramatiques en France: http://www.pensee-unique.fr/pasteau.pdf

    Par ailleurs il n’y a aucune recrudescence des événements extrêmes sur la planète. L’indice ACI (énergie cyclonique accumulée) des cyclones/ouragans/typhons a même plutôt tendance à se réduire depuis 8 ans. Voir la courbe http://models.weatherbell.com/tropical.php

    Evidemment, il est difficile de parler de réchauffement climatique, et c’est pour cela que la propagande parle de changement climatique (quelle découverte!) ou de dérèglement climatique (voir plus haut). En effet, depuis 18 ans, la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable, alors que, sur cette période nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle, et que les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui met à mal les thèses du GIEC et rend plus que douteuses les projections multidécennales de la TMAG. . Les droites de tendance Hadcrut et RSS sont quasiment horizontales, compte tenu de l’échelle verticale, et leur moyenne est nulle : http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend

    • jipebe29

    Dérèglement climatique? Cela voudrait dire qu’il y aurait un « bon » climat de référence, qui aurait perdu la boule? Ridicule. Le climat est changeant par nature, et, au cours des siècles passés, il a été beaucoup plus rude que de nos jours. Voyez, page 21 et suivantes, un florilège des événements climatiques dramatiques en France: http://www.pensee-unique.fr/pasteau.pdf
    Par ailleurs, il n’y a aucune recrudescence des événements extrêmes sur la planète. L’indice ACI (énergie cyclonique accumulée) des cyclones/ouragans/typhons a même plutôt tendance à se réduire depuis 8 ans.

    • jipebe29

    Evidemment, il est difficile de parler de réchauffement climatique, et c’est pour cela que la propagande parle de changement climatique (quelle découverte!) ou de dérèglement climatique (voir plus haut). En effet, depuis 18 ans, la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable, alors que, sur cette période nous avons émis 40% de toutes nos émissions de CO2 depuis le début de l’ère industrielle, et que les projections des modèles numériques divergent de plus en plus des observations, ce qui met à mal les thèses du GIEC et rend plus que douteuses les projections multidécennales de la TMAG… Les droites de tendance Hadcrut et RSS sont quasiment horizontales, compte tenu de l’échelle verticale, et leur moyenne est nulle : http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1997/offset:-0.15/trend/plot/rss/from:1997/trend

    • jipebe29

    Je me demande ce que penseront les générations futures de cette hystérie planétaire concernant le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique… Des gens intelligents, comme les signataires de cet « Appel de Bordeaux », ont perdu tout leur bon sens et toute capacité d’analyse quand il s’agit du climat…

    Usque tandem, delirium carbonum, abutere patientia nostra?

    • jipebe29

    L’ap… hips… pel … hips… de hips… Bordeaux…. hips?….

  • Pourquoi toujours illustrer les articles sur le climat avec une cheminée qui fume, alors que ce sont essentiellement les transports qui polluent !

Inde : grâce aux évacuations, le cyclone n'a fait aucune victime selon les autorités

Lire l'article

Yohann Diniz, recordman du monde de marche athlétique, explique comment il adapte sa préparation physique au changement climatique

Lire l'article