Afrique du Sud: 1.215 rhinocéros braconnés en 2014, nouveau record

rhinocéros braconnés

Un rhinocéros à la corne coupée suivi de son petit, le 3 août 2012 à Klerksdorp en Afrique du Sud © AFP/Archives Stéphane de Sakutin

Johannesburg (AFP) – Le massacre des rhinocéros s’est encore aggravé en Afrique du Sud avec 1.215 animaux tués par des braconniers l’an dernier, contre 1.004 en 2013, a annoncé jeudi le ministère de l’Environnement.

Plus des deux tiers d’entre eux, 827 rhinocéros, ont été braconnés dans le seul parc national Kruger (nord-est).

© AFP

 

5 commentaires

Ecrire un commentaire

    • lecreux

    A tous les niveaux il y a des hommes laches.

    • car

    on se demande à quoi servent les parcs nationaux car il semblerait qu’il soit plus facile d’y tuer les animaux plutôt que ceux en liberté !
    Quant aux braconniers qu’on peut attraper il faut pour eux la peine de mort , il y a peut être aussi des gardes des parcs qui sont de connivence et qui les renseignent .
    Il faut que ces carnages cessent , sinon dans quelques années il n’y aura plus que des rhinocéros sur des cartes postales

    • derancourt

    J’ai 63 ans et je croyais que mes petits enfants verraient un jour la disparition des grands mammifères. Maintenant, je suis suis sur que je connaitrai ce désastre. Nos amis les animaux méritent mieux que cette espèce humaine qui est bien peu réussie dans son évolution.

  • bonjour , bravo a lecreux , a car , derancourt , a vous trois vous osez dire exactement ce qui malheurement nous attriste tellement que . . . il y a de fortes connivences de certains états sur place ou très peu éloignés , ( états cupides , assoiffés de pouvoirs ) trop peu combatus par ceux qui jouent plusieurs rôles depuis leurs places ( d’inçoupçonnables )planqués derriére leur immunités diplomatiques de dirangeants . . . . boeurk . . . pouah . . .

    • vallois

    c’est toujours le braconnier ou le garde complice qui est condamné ; qu’en est-il de la destination du produit du braconnage ?
    Quels sont les États qui autorisent le commerce de cornes de rhinocéros ? ce sont eux les coupables.
    Le braconnage n’est qu’un effet secondaire du marché.
    Coordonner un boycott de la production d’un pays qui autorisent la vente de produits à base de substance provenant d’animaux en voie de disparition ; voilà ce que j’aimerais que les associations qui défendent l’environnement fassent.
    Un jour, pas plus d’un jour pour commencer, où l’ensemble de toutes les organisations environnementales proposeraient de ne pas consommer de produit de tel ou tel état qui viole ou refuse d’adopter des réglementations vitales pour les animaux et in fine pour les hommes.
    L’action citoyenne a besoin pour s’organiser d’être soutenue par des associations qui devraient s’entendre pour organiser une action d’envergure dont les consommateurs seraient les acteurs principaux. Je pense que l’écologie est aujourd’hui assez populaire pour que cela soit organisé.

Comment nous avons découvert trois nouvelles espèces de manchots dans l’océan Austral

Lire l'article