Pêche illégale: Sea Shepherd lancé dans une course-poursuite dans l’océan Austral

sea shpherd

Le dernier né des navires de l'organisation écologique Sea Sheperd, le 21 août 2013 à Sydney © AFP/Archives William West

Sydney (AFP) – L’organisation écologique Sea Shepherd a annoncé vendredi qu’elle pourchassait depuis trois semaines un navire « braconnier » pour tenter de l’empêcher de pêcher illégalement dans l’océan Austral.

Peter Hammarstedt, capitaine du Bob Barker, navire-amiral de l’ONG, a expliqué que son équipage était lancé aux trousses du bateau immatriculé au Nigeria depuis 22 jours, la plus longue traque jamais menée par l’organisation contre un navire soupçonné de pêche illégale.

« Quand nous sommes tombés sur eux, ils pêchaient activement », a-t-il déclaré à l’AFP. Le Bob Barker se trouvait vendredi à environ 900 milles nautiques environ 1.650 kilomètres) des côtes sud-est de l’Afrique du Sud.

La course-poursuite a commencé à 2.300 milles de l’Afrique du Sud dans une zone où la pêche est réglementée par la Commission pour la conservation des ressources marines de l’Antarctique (CCAMLR).

« Je les ai contactés par radio et leur ai indiqué qu’ils étaient en infraction… C’était il y a 22 jours et depuis ils nous entraînent dans des eaux glacées et démontées », a déclaré Peter Hammarstedt.

« Nous sommes prêts à traquer ces braconniers jusqu’au bout de la terre si c’est nécessaire, » a-t-il ajouté, précisant que l’équipage du bateau nigérian, le The Thunder, avait tenté de les semer en naviguant au milieu de blocs de glace.

Le bateau nigérian figure sur une liste établie des bâtiments soupçonnés de pêche illégale ou irrégulière établie par la CCAMLR. En l’occurrence, son équipage est soupçonné de pêcher en Antarctique la légine de Patagonie et d’autres espèces rares.

Sea Shepherd a récupéré deux filets abandonnés par le The Thunder, qui contenaient plus de 700 légines et autres animaux marins morts, a ajouté l’organisation.

© AFP

 

2 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Le courage et la détermination de personnes comme Peter Hammarstedt et les autres membres d’organisation comme Sea Shepherd sont admirable . Leur volonté et leurs actions concrètes pour sauvegarder l’environnement et la faune marine devrait mobiliser les politiques à agir efficacement et sans tarder pour la protection des Océans , au lieu de laisser ces Ong se battre trop souvent seules .. …

  • tout a fait d’accord avec vous Lefrancq ! les politiques se vautres sur leurs comptes en banques +sur leurs patrimoines ! peuvent pas tout faire ! . . . sauf des blablas
    MERCI A SEA SHEPHERD de protéger les océans assassinés

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article