Legacy, le film événement de Yann Arthus-Bertrand, retrouvez nos news et interviews exclusives sur le documentaire dont tout le monde parle

Center Parcs: la justice suspend les travaux de défrichement à Roybon

Lyon (AFP) – Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu mardi l’un des deux arrêtés du préfet de l’Isère qui autorisait les travaux de défrichement pour lancer ensuite le chantier contesté d’un futur Center Parcs à Roybon (Isère).

Le juge des référés a suspendu l’arrêté du 3 octobre dernier ayant délivré une autorisation à la société « Roybon Cottages » au titre le la loi sur l’eau. Cette décision entraîne automatiquement la suspension des défrichements en cours.

Le juge a estimé qu’un doute existait « quant à la suffisance des mesures prévues par l’arrêté pour compenser la destruction de zones humides qu’entraînera la réalisation du projet », ces destructions étant l’un des nerfs de la guerre pour les opposants au projet.

De même, le juge a « considéré qu’un doute existait sur la légalité » du premier arrêté, « en raison de l’absence de saisine de la Commission nationale du débat public sur le projet de +Center Parc+, laquelle est obligatoire pour les équipements touristiques dont le coût estimatif excède 300 millions d’euros ».

En revanche, le juge des référés a rejeté les trois recours visant l’arrêté préfectoral du 16 octobre 2014 autorisant la destruction d’espèces protégées et de leurs habitats, en estimant qu’aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité.

Entamé le 20 octobre, le défrichement a déjà porté sur 40 hectares de forêt. Mais il était bloqué depuis début décembre par des militants « zadistes » qui occupent une maison à proximité du site.

En tout quatre recours avaient été déposés contre les deux arrêtés. Trois des quatre recours formés par des associations visaient le second arrêté. Un quatrième, déposé par la Fédération pour la pêche de la Drôme, s’attaquait au premier arrêté.

© AFP

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Oskar Lafontaine

    C’est un procédé juridique très classique,relevant de la psychologie de bas étage, et qui consiste en première instance, à donner raison à ceux à qui ont veut donner tort.
    Au pire ils en arriveront au Conseil d’Etat, qui prendra la décision finale dans plusieurs mois. D’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts.
    Il est claire que dans un pays qui compte plusieurs millions de chômeurs, il est indécent de construire un parc de loisirs de plus.C’est les narguer, leur rire au nez. On nous prophétisait, début des années 1970, la « société des loisirs », on y est effectivement en plein, mais dans celle des  » loisirs forcés », pas de quoi en être fier.
    Ce parc de Roybon, s’il est malheureusement réalisé, étant appelé à devenir un futur « gouffre à argent public de plus », les opposants au projet de Roybon se battent aussi, après le bon sens d’abord et les évidences, et même s’ils ne le mettent pas en avant, pour la sauvegarde des finances publiques.
    Bétonner, goudronner, enlaidir le pays, vider les têtes, inscrire sur des listes de chômeurs, voilà toute l’activité déployée par ceux qui décident et pensent notre monde. Kafka est au pouvoir en France, devenue le pays de l’absurdie bureaucratesque.

    • joyeux

    bravo pour cette reflexion intelligente!quand les gens se rendreront ils compte que l on va vers une catastrophe à tout detruire ainsi?

  • […] Center Parcs: la justice suspend les travaux de défrichement à Roybon – Magazine GoodPlanet Info. Les opposants au projet d’un Center Parcs à Roybon (Isère) ont dressé des barricades, le 23 décembre 2014© AFP Jean-Pierre Clatot Lyon (AFP) – Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu mardi l’un des deux arrêtés du préfet de l’Isère qui autorisait les travaux de défrichement pour lancer ensuite le chantier contesté d’un futur Center Parcs à Roybon (Isère). […]

Sénégal : un grand parc ornithologique fermé au public après la mort de 750 pélicans

Lire l'article