Le pape met en garde contre une « autodestruction » de la planète

Rome (AFP) – Le pape François a dit jeudi devant la FAO redouter que la planète ne « s’autodétruise », par la surexploitation de ses ressources naturelles, tout en rappelant aux Etats leurs devoirs envers les « affamés ».

« Il faut à nouveau protéger la terre pour éviter qu’elle ne s’autodétruise », a déclaré le pape devant la reine Letizia d’Espagne et un parterre de ministres rassemblés au siège de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à l’occasion d’une conférence internationale sur la nutrition.

« Tandis qu’on parle de nouveaux droits, l’affamé est au coin de la rue à demander d’être inclus dans la société et d’avoir le pain quotidien. C’est la dignité qu’il demande et pas l’aumône », a également affirmé le pape, dont c’était la première visite à la FAO, qui a son siège à Rome.

« Les personnes qui manquent du pain quotidien, en sont réduits à lutter pour survivre au point de ne plus se préoccuper de vie sociale ni de rapports familiaux », a-t-il observé, évoquant la dissolution des liens sociaux qui résulte de la faim.

L’Eglise catholique, a-t-il argumenté, entend « aider à adopter des critères en mesure de développer un système mondial juste », qui, « au plan juridique, doivent lier entre eux droit à l’alimentation et droit à la vie, droit à une existence digne, droit à une protection légale (…) mais aussi obligation morale du partage des richesses ».

« Il y a de quoi nourrir tout le monde, mais tous ne parviennent pas à manger, alors que le surplus et le rebut, la surconsommation et l’usage détourné d’aliments sont monnaie courante », a-t-il ajouté, dénonçant la « spéculation » dictée par la « dictature du profit ».

Appelant à renoncer à l’arme de la faim, le pape a aussi jugé inique « tout conditionnement politique et économique » de l’accès aux aliments.

« Aucun système discriminatoire, de fait comme de droit, quant à l’accès au marché des aliments, ne devrait être pris comme modèle de modification des normes internationales destinées à l’élimination de la faim dans le monde », a-t-il martelé.

« Malheureusement, a-t-il poursuivi, il y a peu de sujets comme la faim auxquels on applique tant de sophismes, dont on manipule les données et les statistiques en fonction de la sécurité nationale, par corruption ou référence feinte à la crise », a-t-il déploré.

François a également souligné la gravité de la situation de l’environnement, faute de bonne exploitation des ressources naturelles.

« Dieu pardonne toujours, les hommes quelquefois, mais la nature ne pardonne jamais », a-t-il lancé, alors qu’il prépare pour l’an prochain une encyclique sur la protection de l’environnement et le respect de la nature.

Lors de la première conférence organisée par la FAO sur la nutrition en 1992, plus d’un milliard d’êtres humains ne mangeaient pas à leur faim. Aujourd’hui, ce total est tombé à 805 millions, alors que la population mondiale a augmenté.

C’est la quatrième visite d’un pape à la FAO, après celles de Paul VI en 1970 à l’occasion des 25 ans de sa création, de Jean Paul II en 1992 et de Benoît XVI en 2003.

© AFP

31 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Genesis

    Notre Pape a entièrement raisons et il a pointe tous les sujets qui concernent la faim dans le monde et l’autodestruction de la planète.

    Malheureusement les hommes sont égoïstes et ne regardent que leur profit. Ils ne soucient guère des affamées et de leur planète.

    Comme le Pape le dit, la nature ne pardonne pas et la loi du retour est proche. Même avec toute l’argent qu’ils ont et qu’ils ne veulent pas partager, ils ne pourront jamais être sauvés…..

      • blackcasse

      le problème de la faim dans le monde et de l’autodestruction sont de faux problèmes, la mission de l’église n’est pas politique mais spirituel le rôle de l’église est de présenter la vérité du salut à l’humanité, Jésus-Christ est mort pour sauver les hommes du péché, c’est la le message que l’église doit porter Repentez-vous de tous vos péché déchirez vos cœurs et revenez à Dieu. Arrêter de faire le mal, arrêter d’exploiter, de diviser; de rançonner; de piller et de déstabiliser par des paroles remplies de tromperies, arrêter de manipuler les consciences. Laissez à Dieu le soin de se justifier lui-même ne parler pas à sa place parce que vos sont remplis de confusions. Dieu est amour et il pardonne aux hommes leurs égarement.Il dit « venez à moi vous tous tous qui êtes fatigués et chargés je vous donnerais du repos » Dieu seul est capable de donner le repos et la vraie paix au quelle nous aspirons vraiment; il est la Source de toute Vie, il peut réintroduire l’homme dans son environnement naturel et résoudre tous les problèmes lié à notre existence. C’est Dieu la qu’il faut chercher, un Dieu sans fard sans artifice un Dieu non dilué dans la tradition religieuse des églises et des croyances païennes, UN Dieu authentique tel que la bible le révèle. Si les hommes connaissent le chemin qui mènent vers le mal et font alliance avec le diable pour obtenir l’argent et le pouvoir, il y a un chemin qui mène vers Dieu qui donne le salut et la vie éternelle.

      • Anonyme

      L’Eglise catholique a pris « un peu de retard à l’allumage » et c’est un euphémisme …L’écologie scientifique et politique avec la protection de la nature à débuté il y a plus de cinquante ans sans que l’église catholique ne s’en préoccupe vraiment .(1)…Il faut donc rendre à césar ce qui est à césar…et notre Pape François ne peut guère tirer la couverture à lui en répétant les poncifs du GIEC.ou d’associations de protection de la nature très anciennes qui ont fait beaucoup …
      Maintenant que l’on donne une base spirituelle ,moral et éducative à l’écologie politique c’est très bien puisque le but est de protéger une création du bon Dieu ,cette bonne vieille terre que ses enfants habitent.
      (1) A noter le retard qu’avait également l’église catholique pour l’esclavagisme (sans oublier au passage la controverse de Valladolid sur les indiens) …enfin dans ce cas la condamnation de l’esclavagisme par l’église catholique est tout de même intervenu (de justesse) avant que la patrie des droits de l’homme ne l’abolisse …….

    • badou

    Il n’a pas parlé de la démographie galopante .8 milliards d’être humains dans 10 ans.C’est ce qui détruira la terre .

      • mbala

      Non Badou ce n,est pas la démographie le problème. C,est plutôt l coeur d l,homme. Il est trop égoïste. Si tout le monde savais partager…

    • leroux

    absolument magnifique !

  • […] Le pape François a dit jeudi devant la FAO redouter que la planète ne "s'autodétruise", par la surexploitation de ses ressources naturelles, tout en rappelant aux Etats leurs devoirs envers les "affamés".  […]

    • branruz

    Je ne suis pas catholique ni adepte d’aucune religion mais il faut reconnaître que cet homme aborde ici des problèmes cruciaux oubliés par nos politiques au nom d’une sacro-sainte « croissance » illusoire. Le bonheur est ailleurs…

      • danjou

      8 millions d’habitants, et la contraception a été longtemps interdite dans cette religion

    • sevh

    Le vrai pbm c est la demographie qui explose! Et qui conduit a la pollution et a la famine. Pourquoi le pape n en parle t il pas ?

      • Sie Dupré

      Le Pape n’en parle pas parce qu’à ses yeux, ce n’est pas un problème. Et quand je vois l’immensité des campagnes, souvent très peu peuplées, je suis d’accord avec lui. La surpopulation est un problème de grandes villes, ce sont les citadins qui en souffrent. Jamais un habitant des campagnes ne s’en plaint… La pollution n’est pas liée au nombre d’habitants, mais à leur état d’esprit, à leurs besoins plus ou moins consommateurs d’énergie et de ressources non renouvelables. La famine est souvent un problème lié à des tensions politiques ou économiques -voir à des habitudes alimentaires- qu’une réelle incapacité de la planète à nourrir chacun. Une étude a montré récemment qu’une nourriture moins riche en viande (les vaches consomment des tonnes de végétaux pour finalement donner quelques steaks …!) de l’ensemble de la population permettraient de subvenir largement aux besoins de plus de 10 millions de personnes… Sans compter la culture des algues, le développement de l’hydroponie (culture des plantes sans terre…), l’utilisation de la géothermie pour chauffer des serres dans des contrées inhospitalières, bref de nouvelles disciplines capables d’augmenter encore les ressources alimentaires de la planète.
      Au lieu d’arrêter de concevoir des enfants, il faut au contraire mieux les éduquer, leur donner envie d’inventer de nouvelles solutions, imaginer avec eux un avenir meilleur…

        • H.M.

        SD, votre raisonnement est très censé mais omet plusieurs paramètres cruciaux.
        Les campagnes restent nécessaires dans leur isolement pour assurer le peu de biodiversité que notre pauvre planète tente de préserver; n’oublions pas que la moitié des espèces sauvages ont disparues en 40 ans. De quel droit usons nous de notre hégémonie pour détruire 3 milliards d’années d’évolution?
        La planète et la Vie nous ont montré par le passé qu’elles ne voulaient pas d’exclusivité, or c’est ni plus ni moins ce que vous proposez. Ce qui fait la richesse et la beauté de ce monde c’est l’équilibre savamment orchestré par l’écosystème et nous lui imposons un poids qu’il ne peut plus gérer. Et si vous allez au bout de votre réflexion, dans ce cas toute zone non urbanisée devrait être exploitée, c’est à dire déserts, forêts, lacs, océans…
        Ensuite, que nous le voulions ou non, nous avons déclenché un engrenage terrible via le surplus de dioxyde de carbone depuis le XIXe siècle.
        Le réchauffement climatique qui en découle, engendre le dégèle de toute la biomasse en décomposition depuis des centaines de millions d’années nous exposant à une libération massive de méthane (20 fois plus puissant en effet de serre) qui aboutira par l’augmentation de masse mais aussi de volume des mers et océans qui réduiront la surface habitable (également par augmentation des crues, glissements de terrain, etc… par effet boule de neige) et aussi à une lente mais inexorable asphyxie par saturation.
        Ce CO2 génère aussi l’acidification des océans mettant à mal votre proposition de production d’algues et qui ne va pas tarder à produire une eau « douce » qui sera d’un pH de plus en plus élevé (n’oubliez pas que le cycle de pluie démarre par une évaporation essentiellement océanique).
        Qui plus est, vous semblez très optimiste sur nos potentialités technologiques, nous avançons certes, mais pas aussi vite qu’il le faudrait, et celle ci ne nous permettront pas d’endiguer toutes les forces naturelles incommensurables déclenchées, car si nous sommes incapables de le faire, la nature, elle, est capable de soulever des montagnes, ou de provoquer des fusions nucléaires…
        Enfin, point moral, mais qui n’est pas des moindres, que laisserez vous comme monde à vos enfants et petits enfants?
        À quoi cela vous sert il d’en procréer pour les faire vivre dans un enfer.
        Et puis, en seconde lecture, il est primordial de constater que le pape François ose dédire un apostolat de l’Église chrétienne : croissez et multipliez. Car sous son invitation à apprendre à réguler notre population, il donne, à mots couverts, le droit aux chrétiens du monde de se protéger contre un fléau insidieux et qui continue à dévaster l’Afrique et le reste du monde, le SIDA, par l’utilisation d’un moyen contraceptif simple et protecteur le préservatif.

      • Daniel Bérubé

      Effectivement ! Il est beaucoup plus important d’utiliser nos terres agricoles pour produire de l’essence « verte » ! Laisser les moteurs de nos voitures sans essences… inimaginable ! De plus, je serais peut-être obligé de manger une carotte « croche » ! réalisez-vous la chose ?!?!?!? À bat les humains et vive les moteurs ! Alors allons-y ! Évoluons !

    • Nico

    autodestruction de la planète ? c est pas la planète qui s autodétruit c est l humanité…

    • krammer

    et pourquoi ne dit il rien sur l’assassinat d’une vingtaine de chrétiens en somalie ?????

    • georges

    et pourquoi ne dit il rien sur l’assassinat d’une vingtaine de chrétiens en somalie ?????

    • Benbarek

    Dieu n’arrive donc pas à inspirer les hommes pour qu’ils se conduisent mieux; à quoi sert-il?

    Ben à rien.

      • blackcasse

      c’est toujours ce que l’on dit » Dieu n’arrive pas à inspirer les hommes pour qu’ils se conduisent mieux » on oubli souvent un élément essentiel qui concerne le caractère; il respect le libre arbitre de l’homme.
      Dieu est un démocrate avéré pas un dictateur et l’autre aspect de son caractère et de sa personnalité c’est l’amour.Il n’oblige personne à faire ce qu’il ne veut pas, par contre il attire l’attention sur le faite que les actes de chacun auront des conséquences soit bien soit mal, dans la mesure il accepte de suivre ses recommandations ou non. Dans tous les cas de figure l’homme se trouve coincé devant cette réalité du choix et de la nécessité de choisir entre ce qui est bien et ce qui est mal.L’homme renferme en lui-même ce dédoublement de la personnalité, il est capable de faire à la fois ce qui est bien et ce qui est mal, seulement voilà, la propension au mal prend le dessus sur le bien parce que l’homme a choisis de favoriser l’un par rapport à l’autre donc sa conscience ne peut plus répondre parce qu’elle est altérée par le mal par le côté obscur qui l’habite
      Les conflits que l’on constate un peu par tous dans le monde, la confiscation de l’économie mondiale par un caste de dirigeants est la conséquence d’une volonté de ceux qui fait alliance avec le côté obscur. Le complot mondial qui se dessine pour confisquer la liberté des uns et des autres et imposer un gouvernement mondial est l’ oeuvre de forces occultes qui veulent la domination de leurs projets.Dieu est conscient de l’enjeu de toute cette machination, c’est pourquoi la mort de JÉSUS-CHRIST constitue la seule capable d’éclairer ceux qui veulent vraiment connaitre la vérité et réchappé au côté obscur. Dieu sert à celui qui veut bien se laisser guider par lui, à celui qui veut mettre de côté son égoïsme, sa propre suffisance pour le laisser à la conscience qu’on fait taire à chaque qu’il veut parler. C’est normal qu’il à rien a dire parce que personne ne veut l’écouter et tout le monde veut parler pour lui alors qu’il n’a mandater personne.

      • Daniel Bérubé

      Pour qu’une personne puisse être « inspiré », il faut d’abord qu’elle commence par « chercher »… Il nous l’a bien dit: « Cherchez et vous trouverez ». Dieu ne s’impose jamais.

    • guizani

    Jesus christ ne vivait pas dans la richesse,il etait humble .Puisque que ce pape parle si bien,qu il vende les richesse du vatican (entre guillemet un des pays les plus riche )pour nourrir ses pauvres victime de la mondialisation: il est facile de donner des directives ou de dire qu il faut aider mais ca vient que des levres et non du coeur.Pourquoi ne va t il pas les visiter lui meme et leur apporter un peu de reconfort,il a peut etre peur de salir sa belle robe blanche.

      • willy bal

      Rappelons que le Vatican – ou plutôt, l’église catholique possède des milliers et des milliers d’églises, de cathédrales, de monastères, de couvents et d’autres édifices dans le monde occidental.

      Quelle est la valeur, en monnaie courante, du terrain sur lequel se dressent ces bâtiments ? Quelle est la valeur réelle des bâtiments eux-mêmes ? Si l’on donne des prix modestes pour les églises humbles et les salles paroissiales, à quel montant un agent immobilier estimerait-il, par exemple pour la Cathédrale St. Patrick de New-York, ou Notre Dame de Paris et St. Pierre de Rome, pour n’en citer que quelques-unes ?

      Affirmer que ces biens ne sont pas la propriété de l’église catholique, revient à dire que la dictature communiste ne possède rien car tous les biens sont détenus par le peuple.

    • jadot

    Sortez de vos villes!!!!et vous verrez que notre magnifique terre peut porter largement notre humanité.Arrêtez d’écouter VOS exploiteurs….gouvernement;;;

    • Popol

    Ce pape est un anti-pape

    • willy bal

    « Rappelons que le Vatican – ou plutôt, l’église catholique possède des milliers et des milliers d’églises, de cathédrales, de monastères, de couvents et d’autres édifices dans le monde occidental.

    Quelle est la valeur, en monnaie courante, du terrain sur lequel se dressent ces bâtiments ? Quelle est la valeur réelle des bâtiments eux-mêmes ? Si l’on donne des prix modestes pour les églises humbles et les salles paroissiales, à quel montant un agent immobilier estimerait-il, par exemple pour la Cathédrale St. Patrick de New-York, ou Notre Dame de Paris et St. Pierre de Rome, pour n’en citer que quelques-unes ? »(rien qu a new york le parc immobilier du vatican depasse largement les 100 milliard de dollars)

    * »Affirmer que ces biens ne sont pas la propriété de l’église catholique, revient à dire que la dictature communiste ne possède rien car tous les biens sont détenus par le peuple.e Vatican a été, et est encore l’accumulateur de richesses et le propriétaire de biens le plus redoutable qui soit. Personne ne sait avec certitude combien pesa ou pèse l’église catholique, ni sa valeur en terme de dollars ou en d’autres monnaies, pas même le Pape lui-même. »(les milliards du Vatican) Jesus a voulu son Eglise humble et pauvre …

    • Bossman

    En bas de chez moi, il y a un clochard. je lui donne toujours un peu d’agent. je donne a tous ceux qui en ont besoin. Est-ce que c’est si difficile que ça d’être genereux ? Je crois sincèrement que l’homme est né homme pour donner et aimer, avec équanimité, sans faire de distinction entre proches et lointains. Les religions et les gouvernements ne nous aideront pas forcément à accomplir notre rôle. Et si vous avez peur que la civilisation s’écroule, ne vous en faites pas trop, cela arrivera de toute façon. Si nous voulons préserver votre environnement, cessons nous mêmes d’être aussi avides. Le vrai bonheur c’est d’aider. La solidarité immédiate est la seule solution mais pour cela je dois changer ma mentalité pingre et cesser d’avoir peur de l’autre.

    • Dati

    la planète elle s en fout de nous. Nous détruisons les éléments dont nous, humains dépendons. Cette planète et la vie qui s y trouve ont connu des moments bien pire dans l histoire.. Ç est pas notre fine couche d irresponsabilité qui faire disparaître cela….par contre nous ç est pas gagné ….

    • Belzébuth

    C’est le pape le moins « doué » avec des guillemets qu’on a jamais eu. Je m’explique: De quoi se mêle-t-il? Il est spécialiste en environnement, non, il est spécialiste en économie, non, en politique, non plus! il faudrait qu’il s’occupe de son jardin, Jésus Christ et la foi catholique, qu’il parle du capitalisme exacerbé européen américain russe aussi et de ses conséquences néfastes sur la société, ou encore du rôle de la femme dans la société qui doit être une mère et non une travailleuse au service de l’administration souvent, de la production souvent aussi etc…. Quelle différence de personnalité avec le dalaï-lama qui lui rayonne de spiritualité vraie, à vous dégoûter d’être catholique!

    • Atl'as

    https://www.youtube.com/watch?v=PcEV4daZAn4 ^^

    • miudo

    Ce n’est pas la planète qui s’autodétruit, c’est l’humanité qui risque de s’autodétruire… Mais merci de prendre cette position… Quand au problème de surpopulation poser dans les commentaires, réalisez que la démographie galopante est liée en premier lieux à la misère… les pays dans lesquels à cours une sécurité sociale, un niveau de vie descend et une éducation des jeunes (femmes notamment) voient leur natalité se réduire et leur démographie se stabiliser… Si l’on veux régler le problème démographique, il faut régler celui de la misère et de la faim… Et l’humanité en a les moyens si elle décide l’armistice économique et financière…

  • […] Le pape François a dit jeudi devant la FAO redouter que la planète ne "s'autodétruise", par la surexploitation de ses ressources naturelles, tout en rappelant aux Etats leurs devoirs envers les "affamés".  […]

    • Israel

    Dit vrai qui dit Non à la guerre. Je suis de RD Congo, le problème de famine n’est pas directement lié à l’environnement, mais au politique. ça fait plus de 20 ans que nous sommes dans une guerre sans fin, tous nos villages sont devastés par des intruits, des inciviques appuyés par les multi-millionnaires, les firmes et le grandes entreprises minières…avant il n y avait pas de probléme alimentaire, mais aujourd’hui c’est monnaie courante, consulter les statistiques si j’ai dit le contraire, … d’après moi c’est l’occident et l’orient qui détruissent notre environnement, notre planète, …

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article